I get butterflies, when he’s around

Lors de la publication de mon premier article en solo, j’ai pu subir des reproches tels que « Putaaaain, mais fous nous des mecs à poils merde ! C’est quoi ces gens sapés !? »
Alors les petits poneys on va vite se calmer. Ok on est sur le blog de l’hormone, mais qui dit « hormone » ne dit pas « nudité ». Et ça me fait de la peine de devoir vous l’apprendre.

Si j’ai voulu mener cette aventure bloggesque avec Johns, c’est justement pour montrer que l’hormone peut se planquer chez des mâles sur lesquels on ne bloquerait pas au premier abord.
Sinon on fout des photos de Brad Pitt (pour les gérontophiles) ou Robert Pattinson (pour les pédophiles) partout et c’est pas la peine de s’emmerder hein…

Comme je reste une fille carrée, je continue dans mon classement alphabétique, aujourd’hui, nous parlerons donc d’Orelsan (Aurélien Cotentin de son vrai nom, AC après AB , cohérence quand tu nous tiens) sans avoir peur des polémiques et des commentaires d’insultes de quelques chiennes de garde égarées. Et c’est sûr, il n’y aura pas de photos de torses nus (à moins qu’il m’en envoie une entre temps via Twitter, mais restons réalistes)(et d’ailleurs en parlant de ça, vous n’avez pas honte de vos requêtes Google bande de cochons !? « Mickaël Miro torse nu » SRSLY !?). 

Orelsan provoque chez moi quelque chose de totalement inexplicable. Une chimie incontrôlable. Depuis les premières plaintes autour de son morceau « Sale Pute », j’ai eu envie de faire beaucoup de mal à ses détracteurs. J’ai jamais vraiment compris pourquoi cette histoire déclenchait tant de haine en moi mais c’est comme ça.

Peut-être parce que je trouve qu’Orelsan est TROP CHOUPI en interview. Le décalage entre son flow, ses textes, et son comportement en interview donne grave envie de lui faire des câlins.

Pour illustrer mon article, je fais appel à notre fournisseur le plus fidèle (Google is your friend), et je dois bien avouer que je suis en peine. La lumière se fait d’un coup dans mon esprit. Je viens de comprendre pourquoi j’ai perdu The battle of bogossness. J’aime les jeunes hommes vivants. (NON. On a dit pas de blague nécrophile !) Michael Fassbender comme Orelsan ne sont pas des figures de papier glacé dont on s’éprend au détour d’un magazine ou d’une page web. Il faut les voir bouger, parler, sourire, cligner de l’œil, rougir, baisser la tête, fixer.

Et puis, il y a quelques jours, le premier extrait de son 2ème album est sorti. Dans le clip de Raelsan, c’est un Orelsan métamorphosé qui apparaît.

Depuis son featuring avec Toxic Avenger, on savait qu’il se laissait pousser les cheveux et avait renoncé à son survet, mais là, le changement est spectaculaire. Il l’annonce même carrément dans les paroles : « J’ai retrouvé mon mojo ». Ben putain mon gars, c’est peu d’le dire !
C’est plus des câlins qu’on a envie de lui faire, c’est carrément de lui arracher sa veste.

Et pourtant, un doute s’est immiscé dans mon esprit après visionnage de cette interview, qui date de début mai, donc potentiellement à peu près au même moment que le tournage de Raelsan.

(ATTENTION : Investigation)

Orelsan y apparait moins mince, les cheveux moins bien coiffés et moins bruns. So ? Photoshop est ton ami ?

En tout cas Aurèl (tu permets que je t’appelle Aurèl ?), si c’est le cas, tu sais ce qu’il te reste à faire pour affoler la donzelle (ça et m’envoyer une photo de ton torse OF COURSE).

(Non mais sans déconner, ce petit sourire en coin à 2’49… Roaaaaarrrr)

À propos de Vikler

Vikler est capable d’aller voir un film sur la seule présence de Jérémie Rénier. Voici résumé en une seule phrase toute l’abnégation de cette auteur pour le sujet central du Blog de l’Hormone. Officie également sur http://klervi.canalblog.com Voir tous les articles par Vikler

3 responses to “I get butterflies, when he’s around

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :