Socca dance

Repoussant toujours les limites du reportage en milieu hostile, je suis cette fois ci descendue jusqu’en bas de chez moi pour traquer l’hormone niçoise.

Faut dire que LA personnalité niçoise donne envie d’en savoir plus sur ses concitoyens et voir s’ils sont du même acabit !

Toi + moi + tous ceux qui le veulent

Ne nous leurrons pas les amis, il est tout à fait possible qu’un vulgaire touriste russe se cache dans les photos illustratives de cet article. Non pas parce que le russe est fourbe (kikoo !) mais déjà qu’en temps normal, il est difficile d’entendre parler français dans les rues niçoises, alors pensez-vous, en plein mois de juillet…
J’ai fait de mon mieux, me basant sur quasiment 2 ans d’observation intensive de l’individu nissart, pour choisir, au moins, des spécimens respectant les caractères principaux de l’hormone locale.

Pour commencer, un point sur ce que vous ne verrez jamais Ô GRAND JAMAIS chez un niçois : des dreads. Les dreads c’est sale et c’est pour les pauvres. Et les pauvres c’est sale. CQFD.
Bon en vrai, cassons le mythe, il y a des pauvres à Nice. La vérité ils sont partout. Mais c’est pas le sujet. Parce qu’ils n’ont pas non plus de dreads.

Clairement, si vous n’êtes pas attiré(e) par le style hipster ou street wear tranquille t’as vu si si la famille, c’est pas la peine de venir à Nice.

A Nice, l’homme est classe. Il a le teint hâlé, pas grave s’il faut pour cela passer 2 jours par semaine dans une cabine d’UV. Il est habillé dignement. Et il suit la mode à la lettre.
Aussi, le niçois a des parts dans les sociétés Ray Ban, Mocassin, petit short en jean au-dessus du genou, sac à main qui va bien et chemise (à carreau ou rose pâle).

 

A Nice, l’homme n’est pas forcément héritier d’un millionnaire monégasque. Et dans ce cas, il adopte un style plus street à base de crête, tatouage et piercing. Oui c’est ça, un style plus cheap. Mais qui attire autant l’attention. Et c’est bien là tout l’objet de la manœuvre.

A Nice, l’homme est bling bling.

Le niçois est un matteur. D’abord par pur esprit d’observation et de comparaison « Serais-je la plus belle pour aller danser » et aussi parce que tous ces bancs qui surplombent la plage sur les 5 kms de la Prom’ (Oui, si tu dis « la Promenade des Anglais », tu es un plouc) (et les ploucs c’est sale) c’est quand même hyper tentant.

Le niçois a le sens de la famille. Ou de l’héritage. On ne sait pas bien.

Le niçois… Non, ce dos n’a pas besoin de commentaire superflu. Bavons en silence.

Et de face.

As usual, si vous êtes offensé par votre présence en ces lieux de débauche, ou si vous voulez le fichier photo en HD pour l’encadrer, mail me baby.

Bonus track :

À propos de Vikler

Vikler est capable d’aller voir un film sur la seule présence de Jérémie Rénier. Voici résumé en une seule phrase toute l’abnégation de cette auteur pour le sujet central du Blog de l’Hormone. Officie également sur http://klervi.canalblog.com Voir tous les articles par Vikler

6 responses to “Socca dance

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :