10 bonnes raisons de pécho un latinoaméricain

Vikler et Heights sont bien gentilles, mais le breton, le tchèque et l’irlandais, c’est quand même tellement morne et banal…

l'Espagnol, c'est celui du milieu

Julian Gil, Marco de Paula et Michel Gurfi.2 Argentins, 1 espagnol. Qui est l'intrus ?

Ce que vous voulez, mesdemoiselles (et certains messieurs aussi), c’est de l’exotisme, du voyage, et une genepool excellente pour repeupler la Terre, car le latino actuel est souvent le mélange de souches indiennes et européennes sur 300 années, et ça marche !

Aussi, ne le cachons plus, le produit de premier choix, c’est évidemment le Colombien, l’Argentin ou le Chilien, et voici pourquoi :

1 – La peau mate et le cheveu noir

Pfioulala, fait chaud, ou c'est juste moi ?

Juan Pablo Llano, acteur et présentateur TV colombien

Le Sud Américain n’est jamais blanc comme un cul, même l’hiver. Vous pouvez l’enfermer dans votre cave comme jouet sexuel à l’abri de la lumière pendant des mois, il aura toujours une peau dorée, et au plus fort de l’été, quand vous le baladerez devant vos ami(e)s jaloux(ses) sur la plage, il prendra une couleur de pain au chocolat tout juste sorti du four qui vous donnera envie de le croquer (mais qui vous fera perdre des calories, au lieu de tout prendre sur les hanches).

Et puis concernant les cheveux, vous n’en aurez jamais eu d’aussi épais et noirs entre les mains, et le Sud Américain (réjouissez-vous) ne devient jamais chauve.

2 – Il a des fossettes

Et c’est quand même le truc qui fait fondre…

3 – Il a la musique dans la peau

Là bas, la musique a une place sans doute plus importante qu’ici, et tout le monde sait gratter quelques notes de musique sur un instrument quelconque ou chanter.


(d’ailleurs, le Sud Américain fait parfois le branleur)(rythme bolivien : saya)

Que l’on écoute régulièrement ou pas, il faut reconnaître que les rythmes musicaux sont souvent entraînants. Tous les pays de ce continent ont leurs chants et danses traditionnels, leurs instruments chelous et leurs costumes folkloriques bizarres.

Mais tu as vu des images du carnaval de Rio. Eh ben chaque pays a ce genre de festivités où tout le monde danse, s’habille de couleurs et réalise des chorégraphies qui font passer le kuduro (que tu avais ENFIN réussi à apprendre (le temps que ça devienne has been : 2 mois)) pour du pipi de chat.
Parce que là bas, les danses chorégraphiées sont la norme (salsa, bachata, merengue, tinku, morenada, caporal, marinera, tango, samba…)

Pour plus d’informations (non exhaustives, et en anglais)

4 – Il sait VRAIMENT danser

Ricky your body

Ricky Martin, Porto Rico

Bon, alors on va pas faire de grosse généralité, mais je peux t’assurer TOUS les latinos savent danser. Et franchement, tu n’as jamais voulu avoir ton Ricky Martin personnel à la maison ?

Sa spécialité est d’ailleurs le déhanché, et qui dit déhanché dit jolies fesses et cuisses musclées.

Le latino épate vos ami(e)s en leur faisant croire grâce à un bon guidage qu’elles/ils sont capables de danser sur de la salsa ou de la bachata, et il les fait glousser quand il les fait tourner, le regard intense, et la main bien ferme sur les hanches. Même vous, vous n’y résistez pas.

Tiens, fais toi plaisir aux yeux avec ce déhanché:

5 – Un amant hors pair

Je sais bien que le marteau pilon européen a ses avantages : il a beau pousser des cris bizarres pendant qu’il s’affaire avant de pousser un râle et de s’endormir immédiatement sur vous, vous avez quand même réussi à suivre cette rediffusion de Belle Toute Nue

Le Sud américain est un peu différent. Bah oui, c’est un peu le corollaire du point précédent. S’il sait se déhancher et bouger, il est capable de le faire aussi au lit (ou ailleurs) et si vous n’avez jamais connu plus sensuel que Romain, en 6ème, qui vous passait la main dans les cheveux EN MÊME TEMPS qu’il vous embrassait, vous allez devenir accro.

Ryan Reynolds, je suis désolé, mais tu n'existe plus pour moi...

Lucas Velasquez, acteur colombien

(D’autre part, même si je n’ai pas approfondi mes recherches sur un échantillon représentatif (et je le regrette), je ne crois pas qu’il ait à rougir concernant certaines proportions)

6 – Lo que tu sientes, se llama obsesión

Il sait vous murmurer en espagnol dans le cou, et vous vous en fichez qu’il soit en train de vous faire la liste des courses ou qu’il vous lise le dictionnaire, de toute façon, vous avez fait allemand au collège, mais fioulala, c’est calor…

En plus c’est dingue, mais autant vous trouvez que l’espagnol dans les Almodovar c’est moche et à vomir, autant, là ça va, l’accent de ces pays est quand même beaucoup plus graou (copyright Heights).

7 – Il est passionné

Et sanguin… et têtu… et sensible… Avec tout ce qui va avec, votre vie va devenir plus intense

tu peux le googler pour trouver d'autres photos mieux

Martin Karpan, acteur argentin, visiblement très passionné, et sensible, et intense dans cette scène de télénovela

8- Le Sud-américain est très Fair Trade, donc complètement hype

Bah oui, parce qu’en plus d’envoyer de l’argent à la famille tous les mois, il réussit à vous convaincre que ce serait top d’aller l’été prochain rencontrer sa grand-mère sur l’altiplano à 4000m d’altitude. Ah oui, surtout qu’avec l’inversion des saisons, vos vacances d’été, ce sera l’hiver, là bas… ce n’est pas grave, ce sera juste la première année depuis 25 ans que vous ne serez pas en train de vous ébrouer dans les vagues et de bronzer lascivement au soleil. Depuis le temps que vous y pensiez, au trek en montagne, vous qui détestez le sport !

Et puis au final, comme la vie est moins chère, vous picolerez du matin au soir (paf, vous boostez leur économie) pour oublier que vous pourriez être avec les potes dans la villa qu’ils ont louée 3 semaines sur une île en Grèce.

Vous vous en foutez, vous leur ramènerez de l’artisanat local (paf, vous re-boostez leur économie) pour leur montrer que vous, vous aurez vécu des expériences de vie unique, au contact de populations pauvres mais heureuses.

9 – Vous n’avez jamais été aussi populaire

Depuis que vous êtes revenu(e) de là bas, vous faites l’admiration de vos ami(e)s. Déjà parce qu’en 2 mois, vous êtes devenue bilingue (vous faites des fautes, mais tout le monde vous comprend, et vous comprenez les blagues)(l’espagnol est facile à ce point là, oui).

Roque Santa Cruz, footablleur paraguayen

Mais en plus, vous ne leur avez pas dit que ses parents sont propriétaires d’une gigantesque hacienda et que vous avez passé vos vacances dans la piscine intérieure chauffée. Alors vous pouvez leur raconter comment on a essayé de vous couper la main au marché pour vous piquer votre Casio (les mythes urbains ont la dent dure), ou comment vous avez été le seul européen à manger comme les locaux dans un restaurant traditionnel (alors qu’en fait, le ragoût de gros maïs, de patate et de viande, tout le monde en a mangé, et c’était pas l’orgasme gustatif, mais c’était quand même cool).

10 – Et puis bordel,

Vous vous tapez l’enfant du soleil ; et la prochaine fois, vous essaierez même de le convaincre de vous emmener sur les pistes des cités d’or. Et ça c’est la classe !

Carlos Enrique Almirante, acteur cubain

(PS : n’hésitez pas à google-imager les différents messieurs cités, je vous assure qu’il y a pléthore de photos très réussies)

À propos de Escrivaillon

Ecrivain-en-devenir raté qui pense tout savoir mieux que tout le monde (mais il a souvent raison). Il se prend aussi un intello alors qu'il regarde Secret Story et aime les films de super-héros. Mais c'est par intérêt sociologique bien sûr. Voir tous les articles par Escrivaillon

13 responses to “10 bonnes raisons de pécho un latinoaméricain

  • Heights Johnson

    Tu m’as convaincue à « jamais chauve »❤

  • silecee

    Moi, tu sais, j’aime les Japonais😄
    Cela dit, tu m’as presque donné envie de sauter dans le premier avion pour Madrid ou Buenos Aires !

  • Michel

    Bah c’est toujours autant de la merde ici.

  • sagebooker

    han mais non, sont trop euh… imberbes et glabres pour être authentiquement du sud tous ceux-là !!
    Et pis, des p’tits gars du sud chauves, y’en a plein plein plein… avec bidon et pattes courtes, eh ouais…
    Tout ça n’vaut pas un Antonion BAnderas quand même😉

    • Escrivaillon

      Comme je le dis, je ne parle pas de l’Indien d’Amérique du Sud. L’Indien représente moins de 10 % de la population dans la plupart des pays d’Amérique latines, et seuls la Bolivie (55%), et le Pérou (45%) sont à majorité indiens.

      Par contre, la population de « mestizos » représente entre 30 et 90% de la population (selon les pays).
      Du coup, certains traits purement indiens (le nez inca, les « pattes courtes ») se sont allégés, mais la couleur de la peau, des cheveux, ou la forme des yeux reste quand même bien présentes.

      N’oublions pas que les premiers métissages datent d’il y a plus de 400 ans, et que le métissage sud-amérindien-européen a été moins stigmatisé que le métissage blanc-noir. Du coup, il y a eu énormément de metissage sur métissage.

      D’autre part, l’authentique Indien est encore (malheureusement) majoritairement rural et pauvre en raison des politiques espagnoles (castes) des siècles précédents. La classe dominante reste dans presque tous les pays celle composée par l’aristocratie colonialiste, et du coup, dans de nombreux pays, le « Beau » (revenons à l’Hormone) a encore un visage proche de l’Européen, mais des caractéristiques propre à l’Amérique du Sud.

    • Escrivaillon

      Ah et puis, je crois que beaucoup de personnalités imberbes se font épiler régulièrement ou définitivement😉

      (Et Antonio Banderas, il est moche avec son gros pif et ses cheveux bouclés, pouah)(il ne vaut pas mon petit Juan Pablo Llano)

  • Niki Smith

    heu… je sais pas trop… les arguments marquent des points et quelques photos sont convaincantes…
    mais en ce qui me concerne ça s’est brisé avec ricky martin… oui il sait danser… ok… mais il est gay… ce qui en soi n’est pas un problème hein?? mais du coup ça me fait pas rêver… je sais qu’il n’est pas pour moi, je suis pas son genre😀 alors du coup… je suis calmée…

  • La copa de la vida « leblogdelhormone

    […] nous en avait déjà parlé ici mais une piqûre de rappel n’est jamais de trop, surtout que visiblement, ça lui fait très […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :