Les yeux au ciel

Du haut de mes 26 années (et des poussières) (à peine visibles) de vie en province, je me suis rendue le week end dernier dans la capitale.

J’avais prévu de vous ramener un échantillon représentatif de l’hormone à Paname, mais finalement j’ai eu plein d’autres activités sympas à mener (voilà c’est ça : boire des pintes), et puis je me dis que ça n’aurait servi à rien car vous lecteurs, êtes tous déjà parisiens. (Internet n’est réservé qu’à un nombre très limité de privilégiés dans les campagnes)(Ceux qui n’ont pas été dévalisés par des loups ou dévorés par des mères grands)

Penchons donc nous plutôt sur ma vision fantasmagorique du parisien, à travers quelques exemples et photos bien choisies de mâles n’étant même pas tous originaires de la ville lumière.

Le parisien a joué dans un film de Christophe Honoré, n’a pas de sexualité vraiment définie, porte de belles boucles brunes et susurre les mots d’Alex Beaupain avec magnificence.

Louis Garrel / Ismaël / Les Chansons d’amour

Le parisien est un (pseudo) intellectuel en mal de reconnaissance, le nez empli de poudre blanche (du SUCRE on vous dit !), qui s’agite qui s’agite pour que le monde tourne dans son sens. Il est plutôt laid mais charismatique.

Frédéric Beigbeder / Romancé

Le parisien est über looké. Il parcourt le monde de fashion week en fashion week, toisant la masse grouillante du bas peuple de son air dédaigneux et remerciant une quelconque divinité de lui avoir épargné d’être comme eux.

Xavier Dolan / Québécois / Stylé

Le parisien n’assume pas totalement d’être parisien et aime à cultiver l’image d’Epinal d’une autre vie loin du tumulte de la mégalopole (même s’il sait pertinemment qu’il ne survivrait pas plus de 2 jours au-delà du périph)

Thomas Dutronc / J’aime plus Paris

Le parisien n’est pas forcément beau, mais a su se créer un style décalé et l’imposer au reste du monde comme étant « la mode ». Exemples parmi tant d’autre : la moustache, les wayfarer démesurées, le béret. Autant d’atours qui permettent de cacher le visage et de détourner l’attention du spectateur des défauts qui le peuplent. Le parisien est un illusionniste.

Florent Marchet / Berrichon

Le parisien est un artiste. Il est peintre, écrivain, chanteur, plasticien, vidéaste, réalisateur, un peu tout à la fois. Il pratique le name dropping à outrance et vous convie dans les soirées les plus privées, avec des gens de la télé, de l’édition, de la musique, du journalisme, des boites de prod, du cinéma (et donc de Twitter)(ce sont les mêmes).

Benjamin Siksou / Fils à papa nouvellestarisé

Le parisien crame sa jeunesse et sa beauté par les deux bouts, vivant tel un oiseau de nuit, se souciant peu du lendemain, déambulant le long des boulevards, cigarette aux lèvres et flasque de whisky dans la poche intérieure de son blazer froissé.

Louis-Ronan Choisy / Imaginé

Ouais. Le parisien n’existe qu’en noir et blanc.

À propos de Vikler

Vikler est capable d’aller voir un film sur la seule présence de Jérémie Rénier. Voici résumé en une seule phrase toute l’abnégation de cette auteur pour le sujet central du Blog de l’Hormone. Officie également sur http://klervi.canalblog.com Voir tous les articles par Vikler

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :