L’union fait la force

La semaine dernière, lors de mes pérégrinations parisiennes (desquelles je n’ai toujours pas réussi à ramener un article convenable, mais, à ma décharge, on ne pouvait sortir un doigt pour appuyer sur le déclencheur d’un appareil photo sans qu’il ne gèle), je suis tombée moult fois face à des affiches du film « JC comme Jésus Christ » de Jonathan Zaccaï (et aussi face à des affiches du spectacle d’Arnaud Tsamère, ce qui était particulièrement cruel car je n’ai toujours pas pu le voir).

Et voilà comment un sujet arrive tout droit dans ma to write list.

Je suis amoureuse de Jonathan Zaccaï depuis un beau jour de 2004 où je suis entrée dans un cinéma pour voir « Le rôle de sa vie » de François Favrat.

Moi qui n’avait jamais éprouvé quelconque intérêt pour les plantes et le jardinage, je me dis soudain que, quand je serais grande, j’aurais moi aussi un jardin intérieur dans mon appartement (et un beau paysagiste pour le cultiver). Vous l’avez compris, le personnage de Jonathan était paysagiste.

Depuis je ne l’ai revu que peu de fois, dans « Toi et moi » de Julie Lopes-Curval ou « De battre mon cœur s’est arrêté » de Jacques Audiard, mais il reste une affection indéfectible.

 

J’ai été voir JC comme Jésus Christ, son premier long métrage, et même si ce n’est pas le lieu pour débattre de la qualité du film (les photos de nus arrivent DEUX SECONDES !), je dois dire que je lui suis reconnaissante d’avoir réalisé un truc aussi WTF !

Quand sa bio rappelle à mon bon souvenir sa belgitude, tout s’éclaire et tout s’explique. Sous vos yeux affamés, voici donc ENCORE un belge :

 (Je ne sais pas qui est cet « Otto » mais je trouve qu’il a beaucoup de chance) (enfin, il fallait bien compenser ce prénom disgracieux)

Un belge patriote qui a choisi de constituer sa BO quasi uniquement à partir de titres de Ghinzu.

Ghinzu que l’on peut qualifier sans trop se mouiller de groupe de rock le plus classe du monde. Leur premier album, « Blow » approche la perfection (les autres ne sont pas dégueu non plus), et sur scène, j’ai rarement vu quelque chose de plus… Classe. Je ne trouve pas d’autres mots.

Leur leader, John Stargasm, incarne ce qualitatif avec une élégance et une sobriété toutes rock’n’roll.

(c) Mika L.

(c) Rod pour Le Hiboo

Et pour vous en convaincre, je ne saurais que trop vous conseiller de vous plonger dans les archives de Fuck Yeah Ghinzu.

NB : Nous songerons à parler de Vincent Lacoste et de sa moue boudeuse en ces lieux quand il aura atteint sa majorité. Il est par ailleurs tout à fait convaincant dans le film.

À propos de Vikler

Vikler est capable d’aller voir un film sur la seule présence de Jérémie Rénier. Voici résumé en une seule phrase toute l’abnégation de cette auteur pour le sujet central du Blog de l’Hormone. Officie également sur http://klervi.canalblog.com Voir tous les articles par Vikler

2 responses to “L’union fait la force

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :