Que la force de l’hormone soit avec toi !

Star Wars ressort en 3D dans toutes les salles équipées, l’occasion pour moi* de faire le point sur l’hormone dans cette saga mythique.

Je suis confrontée au problème chronologique de la série de films, par où commencer ? Les trois premiers qui sont en fait les trois derniers ? Ou les trois derniers qui sont en fait les trois premiers ? Faisons un pot-pourri, voulez-vous ?

Bon, commençons avec Luc Marcheurdeciel

Mark Hamill a, il faut bien l’avouer, des yeux tonitruants de bleuitude. Il n’est pas particulièrement à tomber par terre mais peut s’avérer touchant, surtout quand il apprend qui est son père.

Pour les amateurs/trices de pièces détachées.

Han le solitaire

Young Harrison Ford bringait sexy back. Pardon. Je m’emmêle dans le franglais. Mais toujours est-il qu’il a lancé la mode du jeune homme fougueux et un brin rustre aux pantalons moulants. Merci pour lui.

Pour les amatrices de cowboys de l’espace que Buzz l’éclair ne contente pas.

Loisir Premier Kenobi

Obi-wan, si ça n’était pas clair.

Ewan McGregor le joue dans sa prime jeunesse. Pas forcément son rôle le plus hormonal. A se demander s’il ne jouait pas Henry VIII en alternance à cette époque.

Pour les amateurs de bear avec un gros rayon laser.

Homme au nom imprononçable

Qui-Gon Jinn est au mousquetaire ce qu’Han Solo est au cowboy.

Liam Neeson est tout en poil mais incarne la virilité pleine de sagesse.

Pour les amatrices de Jean-Jacques Bourdin.

Celui dont on ne doit pas dire le nom

On préférera le Anakin adulte avec cheveux longs et cicatrice plutôt qu’avec une brosse à wc sur la tête et une queue de rat qui pendouille de l’oreille.

Pour les amateurs de mecs qui se cherchent et qui finissent gothiques ET en burqa.

Ca c’était pour le casting, mais du côté des news, bonne nouvelle : le jeune Bobba Fett a grandi et bien poussé.

Daniel Logan a des origines Maori et ça se voit. Merci l’Océanie.

Pour les amatrices de hakka.

Jake Lloyd (Young Anakin) un peu moins…

On peut donc dire que la première série de film a été révélatrice d’hormonalité, quand la deuxième série, plus récente, a assez mal exploité la sexitude de ses acteurs. On est d’accord : là n’est pas l’important, la beauté est subjective, d’autant plus à l’échelle de l’univers MAIS tout de même, l’accumulation de faux-pas est assez remarquable. On préférera Hayden dans toutes ses pubs, Liam dans tous ses autres films et Ewan au choix dans Moulin Rouge ou Trainspotting.

Et vos chouchous de l’hyperespace, les pioupious, qui sont ils, quels sont leurs réseaux, quelle est la couleur de leur sabre laser ?

Le premier qui répond « et les eeeewoks ! » a perdu.

* oui parce que sans vouloir balancer, Vikler n’a jamais vu les films. Conspuez là.

À propos de Heights Johnson

Hedonist, narcissist, hormone fascist since 1988. Editrice vampirophile technopaïenne aimant le chiffre 8, les cheveux blonds et les gentlemen only. Aussi. http://www.heightsjohnson.blogspot.com Voir tous les articles par Heights Johnson

2 responses to “Que la force de l’hormone soit avec toi !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :