Winter is coming [Part I]

George R. R. Martin est aux littératures de l’imaginaire ce que Marc Lévy est à vos lectures du métro.

George, un jour, s’est dit : je vais écrire une saga révolutionnante et passionnante, il y aura des bruns, des blonds, des grands, des (très) petits et Jon Snow. Et ça donné Le Trône de fer. Les américains, qui ne sont pas les derniers des idiots dans l’exploitation des univers chouettos, en ont fait une série qui passe sur HBO et qui va recommencer tout début avril pour une saison 2 qui s’annonce dantesquaculaire.

Et comme pour résumer tout ça, c’est un chouya compliqué, on va faire appel à l’ami wiki :

« L’histoire de A Game of Thrones, ainsi que des autres livres de la série, prend place dans un monde fictif qui rappelle l’Europe à l’époque du Moyen Âge. L’action a surtout lieu sur le continent de Westeros, où les saisons durent des années. »

Tout commence quand Eddard Stark…

[célui]

…Lord of Winterfell est nommé « main du roi » (mais en fait c’est plutôt son bras droit) Robert Baratheon (qui est très laid, donc pas d’illustration). Ed et Rob sont des vieux potes, ils ont éjecté tous les deux Aerys Targaryen le roi fou (et blond) il y a quelques années. Au départ, Ed est pas chaud chaud pour retourner à la cour, toussa. Surtout qu’il a plein de gosses à nourrir. Et Jon Snow. Mais bon, sa femme lui dit « si vazy on y va, y a un truc chelou avec la mort de la main qui est en fait un bras droit, et il parait que ce serait la famille de la femme de Rob, cette bande de quenelles putrides de Lannister ! »

Chez les Lannister, autre grande famille du royaume, c’est un peu la roulette russe génétique. Chez les uns c’est : BINGO

Chez les autres c’est… euh… enfin… mais…

[Ouais, mais il a gagné un Emmy]

Jaime Lannister est joué par Nikolaj Coster-Waldau et Tyrion par Peter Dinklage.
Tout ce beau monde à la cour est conseillé par Littlefinger, grand argentier des 7 couronnes, incarné par un membre de mon panthéon de l’hormone, le grand, le beau, l’immarcescible Aidaaaaan Gillen !

[Littlefinger] [il vous avait pourtant bien dit de vous méfier]

[Aidan Gillen]

Pour les historiologues de l’hormone, vous avez certainement reconnu le type qui roulait des pelles à Jaxx de Sons of Anarchy alors qu’il était minot et encore en Angleterre.

Oui, Stuart et Nathan de Queer as folk UK = Aidan Gillen & Charlie Hunnam = Littlefinger & Jaxx

Littlefinger, n’a, pour l’instant, pas grand-chose à voir avec Jon Snow.

Vous avez donc les prémices de l’histoire, le fil rouge principal, pour les détails sur les histoires annexes il va falloir attendre la partie 2, qui arrivera très bientôt sous la plume de Vikler !

Et pour tous ceux qui ont lu cet article en se disant « mais putain, qui c’est Jon Snow ?! »

Voilà :

Mesdames zé messieurs : Kit Harington.

Je vous l’annonçais comme révélation de l’année ici et je peux d’ores et déjà affirmer qu’il va réchauffer notre printemps avec ses histoires WTF d’hiver qui arrive.

À propos de Heights Johnson

Hedonist, narcissist, hormone fascist since 1988. Editrice vampirophile technopaïenne aimant le chiffre 8, les cheveux blonds et les gentlemen only. Aussi. http://www.heightsjohnson.blogspot.com Voir tous les articles par Heights Johnson

One response to “Winter is coming [Part I]

  • nuwanda85

    Putain je suis un peu tombée de ma chaise en voyant Littlefinger en vrai. Et en plus, ouais je l’ai effectivement aperçu ds Queer as folk. Merde alors.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :