Alors que revoilà la sous-préfète

Le festival le plus glamour du monde (sans chauvinisme aucun) aka the Cannes Film Festival a ouvert ses portes hier pour une 65ème édition.

Chaque année c’est l’occasion pour tous les amoureux du cinéma OU des stars OU des paillettes OU des potins OU de la coke OU du Palais de la Tong, de se réjouir pendant 12 jours en regardant Le Grand Journal de Canal +.

De mon point de vue c’est évidemment le cinéma qui prime (SI), mais il serait complètement con de passer à côté d’un tel événement hormonal pour parler scénarios et plans séquence.

Qui va tirer son épingle du jeu cette année en montant les fameuses marches du Palais des festivals ? Qui saura le mieux porter son costume Dior Homme (vous avez déjà essayé d’écrire « Dior Homme » à l’envers lol ?) (TA GUEULE) ? Qui fera le sourire le plus craquant à ses fans l’attendant en hurlant devant l’entrée du Martinez ?

Je vous ai concocté une petite sélection qui, certes n’engage que moi,  mais vous ravira néanmoins je l’espère. Elle sera divisée en deux parties car je me suis dit qu’un article de 8 pages vous assommerait peut être.

  1. Le jury

Comme il faut un quota de chaque continent, il faut également un quota BG. L’année dernière nous fûmes plus que servis avec Jude Law, cette année c’est sur les frêles épaules d’Ewan McGregor que repose toute la pression de TOUS les jurys réunis.

Mais j’ai confiance car en tant qu’écossais, il dispose de quelques arguments convaincants.

  1. Les réalisateurs en compétition

Wes Anderson.

Je suis plutôt partagée sur ce premier élément, d’autant que je me suis royalement fait chiée en regardant La vie aquatique (haters gonna hate) et j’ai moyennement kiffé La famille Tenenbaum. Mais faut avouer que The Darjeeling limited était bien foutu.
Merde putain, je suis en train de parler des films…

Bon bref, Wes Anderson, petit prince du royaume indé, pote avec Brody, Schwartzmann et tout ce qu’il faut des familles Wilson et Coppola, l’air d’un gentil intello timide, doit quand même en faire fondre plus d’un(e).

Xavier Dolan.

Prodige québécois de 23 ans, doué d’un sens du style aussi bien cinématographique que vestimentaire ou capillaire. Absolument agaçant sans doute, mais doté d’une moue divine.

Thomas Vinterberg.

Danois.

(Il vous faut + d’arguments sans déconner ?!)

Joachim Lafosse.

Pensez donc ! Un réalisateur belge qui a fait tourner Jérémie ET Yannick Rénier dans son second film, je vois mal comment on aurait pu être déçu.

Voilà pour aujourd’hui, rendez-vous exceptionnellement demain pour un focus sur les acteurs.
En attendant, vous pouvez aller au ciné, ou encore mater les quotidiennes de Cannes Inside.

À propos de Vikler

Vikler est capable d’aller voir un film sur la seule présence de Jérémie Rénier. Voici résumé en une seule phrase toute l’abnégation de cette auteur pour le sujet central du Blog de l’Hormone. Officie également sur http://klervi.canalblog.com Voir tous les articles par Vikler

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :