L’hormone du Hellfest

L’été, c’est la saison des festoches. Et pour cette première collaboration, j’ai décidé de vous présenter de l’hormone qui sent bon la bière, la double pédale et le corpse paint. Car oui, si le Hellfest c’est à la base pour s’abreuver les oreilles de décibels rageux, c’est aussi l’occasion de se rincer joyeusement l’oeil sur tout ce que ce genre musical comporte d’hormone. Votre bière est bien calée ? Vos docs bien lacées ? C’est parti !

-Alexi Laiho

Oui, je sais, c’est la midinette qui parle. L’adolescente tr0p reb3lz qui aime les blondinets au vernis écaillé capable de sortir 15 fuck a la minute. Mais quand même. Alexi Laiho est le chanteur et guitariste de Children of Bodom, en attributs on lui trouve souvent une flying V, des cheveux angéliques et des yeux cernés de khôl. Malheureusement son usage des pattes un peu épaisses lui fait louper (de peu) la note maximale.

-Aðalbjörn Tryggvason

Dans le genre imprononcable, avouons-le, y a du lourd. Le chanteur et guitariste de Solstafir fait partie des plus belles pièces de cette année. Sa nonchalance scénique lui donnent une classe folle et ses petits gilets de serveur gentiment centrés ont de quoi faire defaillir quiconque d’un tant soit peu sensible. Le fait que leur musique soit merveilleusement planante est un plus indéniable.



-Selim Lemouchi

Officiant dans The Devil’s Blood, groupe de rock psyché ascendant sataniste, où il est parolier, compositeur et mastermind en général, notre Selim dégage indéniablement quelque chose. Et ce n’est pas sa prestation, couvert de sang, au regard vague et l’énergie sexuelle qui se dégage de sa musique qui me contredira.

– Hoest

Restons dans le sulfureux, dans le sombre et tout avec Hoest. Unique réel membre de Taake, vocaliste de remplacement de Gorgoroth, c’est un blackeux. Un Trve. Le genre pas commode, darkinou à souhait et peinturluré. Le fait qu’il se promène torse nu dans la forêt ou sur scène ne fait qu’ajouter à son charme. Je sais pas, moi, les gars dégoulinant de corpse paint avec des croix inversées sur les abdos ca me rend toute chose. Pas vous ?

Ozzy Osbourne

Non, ne partez pas en courant ! Car nous retournons dans le temps, à l’époque où Ozzy n’avait pas encore tué sa première chauve-souris, n’avait pas fait non plus de télé-réalité. A l’époque, Ozzy était beau-gosse. Oui je vous jure. Jugez vous même. Cet air angélique, ces long cheveux. Soupir. Difficile de l’imaginer quand on le voit aujourd’hui hein ?

C’est sur ces dernières images que je vous laisse. J’espère que vous ne vous êtes pas trop étouffés dans votre bave !


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :