Archives de Catégorie: Auburn

League of extraordinary dreadful hormone

Vous aviez kiffé LXG – l’adaptation du comics La Ligue des Gentlemen extraordinaires ?

 

Alors vous allez vous régaler devant Penny Dreadful, série gothique et poisseuse où se croisent plein de nouveaux (et quelques anciens) minois qui vous raviront les mirettes.

20140509HOPennyDreadful2-1

La tête d’affiche est partagée par Eva Green et Timothy Dalton.

"Penny Dreadful" Series World Premiere

Clâsse.Timothy-Dalton-Penny-Dreadful

[Timothy est un ancien James Bond et, ici, une resucée d’Alan Quatermain qui aurait fusionné avec Abraham Van Helsing]

Ces deux monstres de charme et d’allure sont suivis de très près par un outsider qui avait disparu de nos radars depuis une dizaine d’années, le revenant Josh Hartnett :

10311762_10152507799238132_8875079136794300400_n

www.indiewire.com

Vous l’aurez compris il s’agit d’un mash-up des créatures littéraires les plus populaires, le tout avec beaucoup de sang et de sexe, parce qu’il faut bien vivre.

Si ça ne suffit pas à vous convaincre de vous mettre devant votre petit écran, alors voyez-donc ce qui suit.

 

Frankenstein n’est pas le nom de la créature, mais du scientifique qui l’a « mis au monde ». Et il a un prénom : Victor. Et il a désormais un visage, celui d’Harry Treadaway.

600full-harry-treadaway

Etrange et glaçant mais aussi profondément fascinant et hypnotique, ce savant fou dont on suit les aventures peu glam’ n’a pas peur de mettre les mains dans le cambouis et ce avec un entrain qu’on n’aurait pas prédit.

MV5BMTM0NjM4NTY5OV5BMl5BanBnXkFtZTcwMzU4NDc0Nw@@._V1_SX640_SY720_

[Un mélange réussi – et c’était pas gagné – de Russell Tovey et de Alfie Allen]

Bien sûr, quand on annonce la présence de Dorian Gray, c’est une autre affaire. On s’attend à un dieu de l’hormone. A un pic, à une péninsule, que dis-je, à un jeune premier ayant la profondeur d’un acteur oscarisé pour la 4ème fois.

On s’attend donc à être déçu, comme avec la prestation du pourtant sublime Stuart Townsend dans LXG, justement.

Et bien, perso, je ne l’ai pas été.

Episode 102

Je n’aurais jamais casté Reeve Carney dans ce rôle à première vue, et j’aurais eu tort.

Reeve-Carney2

Celui qui est un petit chouchou de Broadway où il roule des pelles à l’envers comme personne, se révèle être une bombe sensuelle dans ce rôle.

reeve-carney-spiderman-kiss_650_20130430

Avec cette dose de mammouth de charme mêlée à une perversité sous-jacente qui fait de Dorian le personnage le plus moderne de toute la littérature anglo-saxonne.

Et puis quand on voit à quel niveau d’hormone se situent les personnages de second plan…

Robert Nairne - Vampire

[Robert Nairne joue le(s) vampire(s) – je voudrais bien vous expliquer pourquoi, mais pour cela je devrais vous spoiler]

 

Gavin Fowler - Simon

[Gavin Fowler joue le rôle de Simon, figurant pour l’instant mais appelé à au moins une ou deux apparitions plus conséquentes]

…il n’est même plus question de résister.


L’avent 2012

Pour ne pas le perdre de vue, voici un récapitulatif de notre calendrier de l’avent Facebook 2012, pour avoir une vraie vision d’ensemble sur les 24 élus. Si vous ne voulez pas louper celui de l’année prochaine : aimez nous !

1

1er décembre : Pierre Boulanger

2

2 décembre : Marco Kamaras
3

3 décembre : Eion Bailey
4
4 décembre : Mat Bastard

5

 

5 décembre : James Franco

 

6

 

6 décembre : John Gallagher Jr

7

7 décembre : Ali Baddou
88 décembre : Joseph Morgan

543801_502421419779582_1269026836_n

 

 

9 décembre : Damian Lewis10

 

10 décembre : James Rousseau
11

 

 

11 décembre : Ion & Mandris de Shaka Ponk1212 décembre : Pierre Perrier

14

13 Donald Glover

13

14 Michael Owen
15

 

15 Mondkopf

 

16

16 Pepe Muños

17

17 Aaron Johnson18

18 David Walton19

 

19 Aurélien Bellanger

20

 

20 Phillip Phillips

21

 

21 Raphael Personnaz

22

22 Tom Sturridge

45067_508666849155039_25533767_n

23 Gaspard Proustmodelo-DJ-Jesus-Luz_ACRIMA20120524_0043_15Et finalement en 24 le petit  Jesus Luz !

 

 


Princes & Princesses

Comme nous sommes tou(te)s des princes(ses) et que, pour certain(e)s d’entre nous, nous attendons toujours le prince charmant, je me suis dit « hey Johnson, ‘azy, fais une liste des coeurs à prendre de la royauté mondiale pour le bon peuple de l’hormone. ».
J’suis quand même super sympa avec vous.

D’autant plus que maintenant la frontière entre les gens d’en bas et les gens d’en haut s’efface, après les photos d’Harry nu que personne ne vienne me traiter de roturière.

[Sympa la photo de famille new generation]

Les têtes couronnées n’étaient vraiment pas mon truc jusqu’à mon voyage en Suède, où je suis tombée sur Carl Philip.

 

[Carl Philiiiip]

Et si celui là je me le réserve, en voici quelques autres pour vous servir.

Si vous ne parlez que le français : pas de problème, la famille royale de Monaco n’est qu’à 6h max de train de chez vous.

Si Andrea Casiraghi, 28 ans, deuxième dans l’ordre de succession au trône derrière sa môman, est tout juste fiancé…

…son Bro’, Pierre, 24 ans, est lui tout à fait célibataire

Un peu moins ensoleillé mais aussi vachement plus sympatoche : le royaume de Belgique a pour Prince le jeune Amedeo de Belgique, 26 ans, 4e dans l’ordre de succession au trône.

Concernant le Prince Guillaume de Luxembourg, vous n’avez plus que quelques mois pour conquérir son coeur avant qu’il ne se marie en octobre prochain.

Si les contrées plus exotiques ne vous font pas peur, le Prince Azim du Brunei sera peut-être le bon

Il ne parle peut-être pas français mais il est connu dans le monde entier pour ses soirées où se bousculent toutes les stars, du coup, ça compense.

Héritier du trône de Dubai (rien que ça), le Cheikh Hamdane ben Mohammed Al Maktoum, 29 ans, a le petit plus d’être un poète, oui mesdames.

Un peu plus près de chez nous mais sans aucune chance de régner un jour, voici le Prince Philippos de Grèce, 26 ans :

Maintenant, si vous vous voyez reine de France il reste un espoir : le prétendant au trône impérial français, Jean-Christophe Napoléon, 26 ans

Je vous cache pas que ça va être un bordel sans nom pour accéder au trône : renverser la démocratie, rétablir l’empire et zigouiller les Bonapartistes républicains, mais bon, c’est toujours mieux côté hormone que le prétendant au trône de France de la maison d’Orléans.
Maintenant faites vos jeux et à vous la particule, Stephane Bern & le protocole !


Doctor who ?

Cette semaine, Heights m’a demandé de lui écrire un article sur l’Hormone dans Doctor Who.
Ma première réaction a été de lui dire que c’était impossible… jusqu’à ce que mon cerveau se mette en marche. Là, j’ai commencé à vraiment voir les personnages et les acteurs.
Soyons honnêtes. On ne demande pas au docteur, à ses compagnons ou aux vilains d’être sexy. Cette série n’a pas besoin de ça. Les personnages non plus. D’ailleurs, qui pourrait rivaliser avec un type qui voyage dans le temps et l’espace dans une cabine de police ? Ou qui porte tour à tour des converses rouges, un nœud papillon et un fez ? Personne. Il en va de même pour les personnages secondaires. Et s’ils ne sont pas désagréables à regarder, c’est toujours ça de pris !

Dans cet article, je vous parlerai seulement du docteur nouvelle génération. Je serais très mal placée pour vous parler de l’ancien.

Commençons donc par Nine, le tout premier docteur, qui n’est resté qu’une saison aux commandes.

nine

C’était le docteur super gentil, un peu loufoque. Pas beau à proprement parler, soyons honnêtes, mais avec un charme fou. Il est joué par Christopher Eccleston.

Son souvenir a rapidement été éclipsé par le docteur suivant : Ten (vous commencez à comprendre la logique ?)

Oh oui, souris encore !

Et comment ne pas tomber sous le charme de David Tennant ? Je pourrais vous parler de son sourire pendant des heures…
Mais il a surtout eu le mérite d’inventer un docteur différent, plus sombre, plus torturé, dont le moindre regard prêtait à l’interprétation.

ten torturé

Vous voyez ce que je veux dire ?

Au fil des années, Ten est devenu LE docteur, le vrai. Son jeu était tout bonnement parfait, la psychologie du personnage aussi. On l’a vu tout perdre, on a voulu le consoler.
On l’a détesté, aussi. On ne l’a pas compris… mais je pense que c’est la raison pour laquelle on l’a autant aimé.
Malgré ses deux cœurs, il était plus humain que nous tous.

Bon, OK, le fait qu’il ne soit pas moche aide beaucoup aussi… Vous avez vu David dans le remake de Fright Night avec Colin Farrel ? Il est méconnaissable (au début), mais le pantalon en cuir moulant-pas-la-peine-de-porter-de-caleçon-dessous lui va comme un gant !

Beware of the pants

Malheureusement, il a bien fallu qu’il cède sa place.

Quand on m’a dit le nom du petit nouveau et que je suis allée voir mon ami Google, j’ai tiqué. Deux choses me sont passées par la tête : 1) il est jeune, 2) il a un physique atypique.

C’est toujours très difficile d’accepter un nouvel acteur, surtout quand il s’agit d’un rôle aussi emblématique qui avait déjà trouvé l’interprète idéal.

Soit. Je lui ai laissé sa chance… Et il a été parfait.

Je vous présente Matt Smith :

Attention, tu as une valise entre les jambes

Matt Smith, c’est le docteur nouvelle génération à proprement parler : plus jeune, plus foufou, sans pour autant perdre de sa profondeur. Il est simplement devenu plus philosophe.

Matt Smith, c’est aussi le charme à l’anglaise qui remet au goût du jour des accessoires désuets ou incongrus. Ses préférés sont le nœud papillon et le fez…

Doctor Who ?

Je l’avoue volontiers. Eleven est devenu mon petit chouchou. Physiquement, le docteur est plus jeune, mais mentalement, il est plus posé, moins tête brûlée.
Matt a parfaitement su s’approprier le personnage.

Et puis… plus je le vois, plus je le trouve beau.

Bref.

L’ère d’Eleven a aussi apporté un compagnon masculin non négligeable : Rory (petit ami, puis mari d’Amy, le dernier élément du trio).

Roryyy

Rory est la classe à l’état pur, le héros malgré lui, le prince charmant sur son cheval blanc. On ne compte plus le nombre de fois où il est mort par amour.
Il a aussi survécu à un voyage dans le passé où il est devenu légionnaire ! Plus romantique que ça, tu meurs.

Rory, c’est le gars qui ne paie pas de mine, mais qui, finalement, est beaucoup plus courageux, plus charmant que n’importe quel beau gosse.
Et je ne vous parle même pas des yeux d’Arthur Darvill…

Blue eyes...

Ensuite, si on remonte un peu dans le temps, au moment où Nine se transforme en Ten, on tombe sur un autre personnage masculin et pas des moindres : celui du Capitaine Jack. Rien à voir avec Jack Sparrow, oubliez ça. Jack, c’est John Barrowman :

Capitain Jack<

L’intérêt hormonal de ce personnage (je ne rentre pas dans les détails parce qu’il est assez complexe), c’est qu’il aime les hommes et qu’il n’a jamais caché son attirance pour le docteur. Il a même conservé sa main coupée (qui a repoussé, rassurez-vous) dans du formol ! Si ça, c’est pas de l’amour…

Bon, le docteur ne se laisse pas approcher dammit… mais les producteurs nous ont quand même mis ceci, sous la dent :

Le bisou !

Si vous voulez en savoir plus sur ce personnage, très sombre, il a sa propre série : Torchwood.

Dans tous les cas, je ne pouvais pas faire cet article sans vous parler du vilain le plus jouissif de la création.
Un gars complètement déjanté capable de danser sur du Scissors Sisters tout en restant crédible.

J’ai nommé…

Le Maître, l’autre seigneur du temps de la série, interprété par John Simm.

master

Moi, je ne sais pas vous, mais un gars avec le sens de l’humour, ça me fait craquer.

Bon, je ne vais pas m’attarder sur tous les personnages masculins… J’aurais pu vous parler de Mickey ou de Craig, mais ce serait trop long. Sachez seulement que dans Doctor Who, il y en a pour tous les goûts :

mickey

craig

Même pour celles ou ceux qui ont envie d’exotisme :

cyberman

silence

oods

Mais c’est à vos risques et périls. Je vous aurais prévenus…

Sur ce,

Geronimooooo !


Adaptation & Trahison

Ce n’est pas parce qu’on a traité Dorian Gray, Jane Austen et un morceau du 9e art que nous avons passé en revue la littérature pour autant.

Les livres n’ont jamais autant été adaptés au cinéma puisque, du coup, pas besoin de créer un scénario original : pratique et généralement l’idée qu’on se fait des héros est à des lieues du casting final. Voyez donc :

Bel-Ami a les cheveux blonds, les yeux bleus et et et… une moustache. Les iconographes qui ont fait les recherches pour les couvertures ne se sont pas trompés, c’était bel et bien la mode à l’époque…

Mais, visiblement, personne n’a voulu défigurer Edward le glabre.

Continuons dans les connards sexy avec Heathcliff (Les Hauts de Hurlevent / Wuthering Heights de Emily Brontë –  « Ellis Bell ») qui s’est vu complètement déraciné puisque passant d’origines vraisemblablement gypsy à…

…James Howson !

Jusqu’ici les origines de Heathcliff étaient un peu passées à la trappe (sûrement parce que faire d’un rom un grand héros romantique Byronien n’aurait pas fait vendre autant qu’un WASP)(qui sait).

Ralph Fiennes et Timothy Dalton dans le rôle :

Dernier exemple pour aujourd’hui, le charmant Marius Pontmercy, joli coeur des Misérables de Victor Hugo nous est décrit comme :

« Marius était à cette époque un beau jeune homme de taille moyenne, avec d’épais cheveux très noirs, un front haut et intelligent, les narines ouvertes et passionnées, l’air sincère et calme, et sur tout son visage je ne sais quoi qui était hautain, pensif et innocent […] »

C’est donc en toute logique que dans le film arrivant cet hiver sous vos écrans et adapté de la comédie musicale (et non du roman) ils aient casté (mon chouchou) :

Eddie Redmayne !

Eddie est blond à la base, plus connu comme rouquin dans les Pilliers de la terre, et va nous incarner un Marius châtain.

Estimons nous heureux d’avoir échappé à ça :

(Voilà, maintenant j’attends les fangirls hystérique pour me fighter en commentaires)

Quelles adaptations de vos personnages préférés vous ont le plus surpris/déçus/comblés ?


On s’est juré de toujours tout partager, on s’est promis d’être toujours réunis

Si Vikler est allée faire bronzette sur le terrain tout l’été dans son safari de l’hormone des pays de l’est, moi, je suis restée sur Paris où j’ai brainstoarmé sévère avec notre think tank de l’hormone.

Nous avons dégagé les grandes tendances de 2012/2013 en matière de bogossitude, analysé les répercutions du déclassement de Ryan Gosling au profit de Bradley Cooper comme « homme le plus sexy de la terre », décrypté l’actualité fourmillante, disserté sur « Robert Pattinson cocu : un signe avant-coureur de l’apocalypse ? », bref, ça a pas été LoL tous les jours, mais nous avons un business plan qui va tiendre la route pour toute la saison.

Alors je vous l’annonce tout de go, la mode de cette fin d’été et de ce début d’automne, le comble du chic, le pic absolu de l’hormone, le « must-have » est à la bromance.

D’ailleurs Rob’ aura toujours son BFF Tom Sturridge pour se consoler !

C’est le moment où vous vous dites « han comme ils slapettent avec des mots incompréhensibles au blog de l’hormone depuis qu’ils ont dépassé les 1000 visiteurs par jour et qu’ils se font harceler sexuellement sur les réseaux sociaux par d’anciens candidats de Top Chef ! », c’est pourquoi je vais vous expliquer le concept : Bromance = Brother + Romance.

Alors non, on ne parle pas d’inceste (désolée les fans de Supernatural*, mais on vous aime quand même !), mais d’amitié virile entre deux homme qui n’hésitent pas à éprouver cette affection en public.

[Pour la petite histoire, Jared Padalecki et Jensen Ackles, respectivement Sam et Dean Winchester dans la série, sont les best bros du monde et leur complicité transparente a poussé les fans du show à créer une communauté très vivement alimentée sur la « Wincest »]

La Bromance la plus durable et la plus classe d’Hollywood est bien sûre celle de George Clooney et Brad Pitt

Regardez moi tout cet amour fraternel !

Et gare à celle qui se mettra entre les deux…

Si parfois les Bromance laissent assez rêveurs…

[Ian Somerhalder et son grand poto Jared Leto]

Elle sont parfois à la limite du porno gay :

[Ryan Reynolds & Scott Thompson]

[Ryan Gosling et son réalisateur d’amour Nicolas Winding Refn à Cannes]

Il faut dire que beaucoup de Bromance se créent au boulot, ce fut le cas pour Kit Harrington et Richard Madden sur le plateau de Game of thrones qui, depuis, ne se quittent plus et partent même en vacances ensemble.

Parce que de vrais Bro font TOUT ensemble

Si, généralement, notre Bromanceur typique est un garçon hétéro – disposant même la plupart du temps d’une femme de compagnie pour l’occuper quand son Bro n’est pas là-, l’amitié universelle entre deux hommes existe aussi lorsque l’un est gay et l’autre hétéro, le « Gay BFF » n’est pas exclusif aux donzelles trentenaires célibataires travaillant dans l’industrie culturelle.

Découvez ici Jason Segel et Neil Patrick Harris (l’inventeur du Bro Code dans How I met your mother) chanter en choeur Confrontation extrait de la comédie musicale Les Misérables.

Il existe tellement d’exemples que je n’ai forcément pas été exhaustive, alors n’hésitez pas à partager en commentaires vos Bromance préférées !

Et pour avoir votre dose quotidienne, maintenant que je vous ai rendu accros,  je vous suggère cet excellent tumblr : http://dailybromance.tumblr.com


Bisounours

Yo bitches, WE’RE BACK !

La patate ve-gra, 100 000 idées qui fusent, un teint aussi doré que celui de Rihanna, des abdos-fessiers dignes de Véro et Davina, bref, nous revoilà prêtes à vous faire rêver.

J’ai profité de cette pause estivale pour aller mener quelques reportages d’investigation (je ne vous refais pas le couplet sur mon dévouement journalistique), nous reprenons donc avec un article sur la Slovaquie et plus précisément Bratislava.

A la base j’ai choisi Bratislava parce que j’atterrissais à Prague, que c’était pas loin et que je trouve le nom joli.

Mes amis laissez-moi vous dire qu’il n’y a pas que le nom de la ville qui est joli ! Je ne ferai pas de long discours, c’est bien simple : je n’avais jamais vu ça.

Mon acolyte et moi-même avons passé 48h à ne plus savoir où donner de la tête tellement c’était un festival de beaux mecs à chaque heure du jour et de la nuit.

Je n’ai pas d’explication rationnelle mais cela a fini par provoquer de grands fous rire nerveux tellement c’était improbable.

Alors bien sur je n’ai pas pu les prendre tous en photo, et ce n’est qu’un faible échantillon que je vous livre ici, mais Mec, Meuf, je te le dis, je te le HURLE : vas à Bratislava !

Alors, bien sûr, ne soyons pas complètement naïfs, il y a des inconvénients à se maquer avec un slovaque.
Ils sont au nombre de deux (ça va, c’est gérable). D’abord leur langue, qui est absolument incompréhensible, genre même pas tu piges un mot clef de temps en temps.
Et ensuite leur bouffe, mis à part si tu kiffes bouffer du choux, du goulash dans du pain et des jarrets de porc.

Mais ils parlent anglais aussi bien que nous (ce qui n’est pas peu dire) et il est tout à fait possible de trouver des restos italiens, voire des Mc Donald (ou des KFC et des Subway) (mais KFC et Subway c’est mauvais) (ouais je balance), alors j’estime que c’est tout de même un bon investissement.

J’aurais également voulu vous parler du guitariste des Cosmic Days, malheureusement je n’ai qu’une photo de piètre qualité et leur facebook ne dispose pas de clichés satisfaisants. Too bad.

Si vous saviez comme ça me chagrine quand je vois cet article et que je m’aperçois qu’il ne rend vraiment pas hommage à ce que nous avons vu…

Anyway, guys, if you are one of these fabulous boys and you want me to take the picture off, OR if you want to marry me, just send me a message and we will discuss, drinking a Zlatý Bažant. Cheers !

Et j’en place une spéciale pour les Beliebers.