Archives de Catégorie: Hormone vintage

Emergency Hormone

La série Urgences (E.R) a eu 15 saisons, a fait découvrir au monde le futur Mister Nespresso et on la réduit souvent à cela.

ecb9a4c93650d99a394f37bae5e4b91e_large

…alors que bon, il y avait Goran Visnijc aussi, ce qui n’est pas rien.

goran_visnjic_03

Mais souvenez-vous, il y avait tout plein d’autres personnages secondaires bourrés d’hormone mais… injustement passés inaperçus. Hormone INC se dévoue donc pour réparer une erreur de l’histoire. Le devoir de mémoire, toussa toussa.

images

D’ailleurs qui se rappelle que le très sexy Glenn Howerton a joué un des internes de la saison 10, Nick « Coop » Cooper ?

Glenn_Howerton_(5984097043)

Vous le connaissez sans doute mieux pour son rôle dans It’s always funny in Philadelphia ou, plus récemment, dans The Mindy Project.

Mon amour d’adolescence, Shane West, a le rôle composé par le plus sadique des scénaristes hollywoodien. Ray Barnett, ou le chat noir magnifique. Celui pour qui rien n’ira jamais bien, parce qu’un type frustré l’a écrit ainsi.

265391

Shane connait, heureusement, un revival grâce à un rôle principal dans la série Nikita (qui n’est pas si mauvaise qu’on pourrait le croire, comme ça, au premier abord).

Avec 70 épisodes au compteur, il reste un personnage marquant, mais peut-être moins que celui de John Stamos (qui apparaît pourtant « seulement » dans 65 épisodes), lançant la mode du FILF en débarquant dans le rôle de l’ambulancier Tony Gates.

L’Oncle Jesse de La Fête à la maison (Full House) a bien grisonné et nous fait d’autant plus ronronner.

John-Stamos-image-john-stamos-36402156-1934-2592

Perso, j’ai toujours eu un faible pour David Lyons, l’australien aux yeux bleu lagon interprétant Simon Brenner, le womanizer sans vergogne cachant un petit coeur tout mou (l’équivalent de la recette du gâteau au yaourt pour l’hormone dans une oeuvre de fiction).

david-lyons

david-lyons-bientot-sur-la-nbc-image-218557-article-ajust_930

On a pu le voir dans le (très mauvais) Revolution. Mais on a pu le voir. Donc c’est bien.

David-in-the-Cape-david-lyons-34230139-800-446
 Puisqu’il n’y a pas que les docteurs dans la vie, je vous propose de vous remmémorer la présence solaire, en 2005, d’Eion Bailey en tant que Jake Scanlon, petit ami du Dr Abby Lockheart pour 10 épisodes.

7545

[Eion est sûrement un des piliers de l’hormone contemporaine les plus sous-estimé, nous misons très sérieusement sur la discrimination prénominale comme cause de ce first world problem]

Le mec est quand même passé par la première saison de Buffy, dans Fight Club, et même Almost Famous, mais tout le monde se souvient de lui pour son rôle de petit pantin dans Once Upon a time. VDM.

Qui ? QUI ? QUIIII saura me dire quel rôle tenait ce génie qu’est John Leguizamo dans la série, hum ?

john-leguizamo

Et bien le so-trash complètement destroy Victor Clemente. Sexe, drogue & 12 épisodes.

er-john-leguizamo4

Pour conclure, je ne saurais que trop vous conseiller de vous lancer dans une intégrale de la série (quoi, vous avez bien un an à tuer non ?) car beaucoup d’acteurs ultra connus aujourd’hui ont débuté dans la série, parfois tout minots (Shia Labeouf, Anton Yelchin, entre autres). C’est comme un paquet de kinder surprise où il y aurait plus de 800 oeufs.

Je vous jure.

Allez, NFS-chimie-Yono, à bientôt !


Vikings

Je vais bientôt déménager.

Alors non, je ne profite pas de la démission de ma partner in crime pour faire du Blog de l’hormone mon blog perso, mais c’est ce qui a inspiré cette note.

Depuis que le monde est monde et au fur à mesure que je change de chez moi, je décore mes murs avec un wonderwall – un mur des merveilles – a.k.a un mur plein d’hommes fort urbains à moitié nus.

Ca plait beaucoup à mes invité(e)s et ça vous habille un mur en un rien de temps. Petite astuce : imprimer vos photos en noir&blanc pour éviter les couleurs qui jurent et en A4 pour une taille à peu près réelle si gros plan il y a.

Tout ces détails sur ma vie très très privée pour vous dire que la première personne à avoir fait son apparition sur TOUS mes wonderwall fut…

11239739_ori

Travis-Fimmel-20

TRAVIS FIMMEL.

Si tu me stalkes bien, petit lecteur, tu sais qu’il représente l’archétype de mon idéal physique. Eh bien, en fait c’est plutôt l’inverse : tout a commencé par lui. Un jour, je faisais mes courses chez Virgin (on peut les citer, c’est plus de la pub, c’est de l’assistance respiratoire) et on m’a donné mes emplettes dans un sac avec cette photo imprimée dessus :

02a7de49c1d68672973b535223b8a37a6

Mon adolescence a été bouleversée. Mes hormones se sont lâchées. J’ai commencé à développer une addiction pour Google images.

J’étais foutue.

A cause de lui.

182cqehfrwvkqch1

Pour faire bref : Travis était l’égérie de Calvin Klein, surtout pour leur ligne de sous-vêtements, dans le début des années 2000.

Que dis-je, Travis était Calvin Klein puisque la marque avait obtenu l’exclusivité pendant 1 an sur son admirable corps de marbre.

images

Puis, vu que rien ne dure, surtout dans le mannequinat, notre ami australien s’est tourné vers l’actorat. Ses diverses tentatives (qui se souvient du daubesque Tarzan en série tv ?) ont été des échecs cuisants jusqu’à sa rencontre avec…

*Time of my life playing*

9550-patrick_swayze

Patriiiiiiick.

  The Beast

[Swayze donc, pour ceux qui ont « Dirty dancing » sur leur liste de la honte de chefs-d’œuvre jamais visionnés. ]

La série The Beast est enfin la bonne pioche pour le meilleur pote de Sharon Osbourne, reconnu par la critique, jouant enfin un peu mieux, il commence à se détacher de son image de statue grecque.

tumblr_l818j0ib8e1qb90czo1_400

[De cette image, donc]

Mais, lorsque nous ouvrons ce blog, Vikler et moi, il y a bientôt deux ans, pas d’actualité, aucune, niet, rien, nada, ne nous permet de parler de lui.

Et, bon, ok, parfois on fait du lâchage d’images gratuites, par plaisir d’offrir, joie de recevoir, mais j’attendais vraiment qu’il se passe un truc. Je sais pas, je pensais qu’il ferait un truc de grand, de bien, d’admirable, un jour, et que je pourrai écrire « JE L’AVAIS VU AVANT, JE L’AVAIS SUR MES MURS QUE VOUS AVIEZ MEME PAS VOTRE BREVET DES COLLEGES, BITCHES ! ».

Mais, du coup, non.

Jusqu’à…

vikings-travis-fimmel-image

Vikings, la nouvelle série historique de la chaîne… History, dans laquelle il tient le rôle principal.

Alors ne vous attendez pas à du Rome ou du Spartacus : on est beaucoup plus dans une reconstitution fidèle des habitudes de nos amis les grands blonds à pilosité variable que dans le porno soft. Du moins, pour ce que j’en ai vu.

Si Travis n’est toujours pas l’acteur du siècle, la série se défend.

Et puis il y a lui aussi.

 skarsgard_gustaf_l

Gustaf Skarsgard.

Oui.

Le frère de lui :

Alexander+Skarsgard+GQ+Style+Australia+4

Allez, Vikings, c’est bon, mangez-en, et accrochez une photo de Travis à vos murs, vous gagnerez 95% de vos apports hormonaux journaliers recommandés.


Comme un rock

Dans le monde conditionnel de la semaine dernière, je partais en vacances à Marseille et je vous ramenais un chouette article à base de beaux gosses méditerranéens aux regards sombres, corps sculptés et de « Oh putaing cong l’eeencuulééé » fleurant bon le pastaga et la Cagole.

Mais non.

Parce que je suis bien partie à Marseille, j’ai bien passé mon temps à la playa pour faire pâlir d’envie mes compatriotes bretons grâce à une peau savamment dorée, j’ai bien vu des marseillais de toute sorte, mais je n’ai pas pris une seule photo.

Enfin si.

Mesdemoiselles, Mesdames, Messieurs, David du Prado.

Qui n’est pas vraiment pudique. Mais franchement si t’arrives à trouver un cul plus ferme que le sien, je suis prête à bouffer une écharpe de l’OM !

Y’avait de la matière à l’époque, et des fois ils s’y mettaient même à plusieurs.

C’est vraiment con qu’il n’y’en est pas un qui ai pensé à prendre son APN durant les soirées antiques, on se serait régalé en matant le profil Facebook d’Alexandre et les clichés Instagram d’Antinoüs.

Pas de duckface ou de myspace angle, le modèle se dévoile au naturel. Mais ne snobant tout de même pas un petit accessoire discret de temps en temps pour rompre la monotonie de la pose.

Et puis déjà, les premières fashion victim.

Cet été, ne vous fatiguez pas à aller draguer sur les ramblas de Barcelone ou les plages brésiliennes. Un bon petit tour au Louvre et vous êtes gagnants ! (Mais on ne garantit pas l’exclusivité de la relation)


NFS, chimie, iono

Ce week end je suis redescendue dans la cave de l’Hormone pour donner à manger aux quelques scandinaves entreposés là en prévision d’une future fin du monde accéder aux archives.

J’ai un peu lutté pour trouver la section ex-yougoslavie, car faut bien dire qu’il n’y a pas eu des tonnes de spécimens qui sont arrivés jusqu’à nous, mais j’ai fini par mettre la main sur Goran Višnjić !

Par hasard, samedi je suis tombée sur une chaine de la TNT qui rediffusait Urgences. ‘tain la claque dites-vous ! Ça m’était complètement sorti de la mémoire c’t’histoire.

Mais en une demi seconde tout m’est revenu. Mes dimanches soirs devant la télé, les pleurs lors de la mort de Greene, le départ de Carol, le caractère d’Abby, la canne de Kerry, les coups de pute de Romano, le sourire enfantin de Carter, et le regard sombre de Luka Kovač !

Ah il en a fait tomber plus d’une le croate ! Forcément le mec qui a une blessure, un dark side, qui a vécu la guerre, dans laquelle ont péris femmes et enfants, qui a dû fuir son pays et qui ne s’en remettra jamais vraiment… Qui n’aurais pas envie de le prendre dans ses bras en lui tapotant l’épaule et en disant « There, there… » (Sheldon Cooper’s style) ?!

Goran Višnjić, son interprète, est réellement croate. Fils d’un chauffeur de bus et d’une caissière, il a décidé d’aller tenter sa chance aux USA, s’est retrouvé dans un film de Winterbottom (forcément pour jouer dans Welcome to Sarajevo, il était plutôt bien placé), et puis hoplaboom c’était parti pour la gloire ! Le conte de fée en somme.

Bon depuis l’arrêt d’Urgences c’est un peu plus compliqué… Il a bien fait une voix dans L’âge de glace et joué dans le dernier Millenium, mais c’est loin d’être le surbooking.

Côté vie privée, c’est beaucoup plus badass. Mariée à une certaine Ivana, il a eu une relation extra conjugale avec le mannequin Mirela Rupic à qui il a fait une gamine, qu’il n’a pas voulu reconnaitre au départ et qu’il refuse a priori de voir. BONNE AMBIANCE !

Mais il est cuter than a puppy, so…


Homecoming

Hello les hormones boys & girls ! Je sais que vous n’attendiez que moi, et que mon retour va redéfinir la base de notre calendrier, mais je tenais à quand même remercier publiquement Vikler pour le travail de badass qu’elle a abattu pendant ma longue absence !

Alors New York. Et bah les seuls beaux mecs là bas étaient – sans surprise, mannequins ou européens ou les deux. Résultat, pas beaucoup de photos volées dans les rues, mais plutôt un guide d’où trouver de quoi se remplir les mirettes si vous faites une virée à Manhattan dans un avenir proche !

Tout d’abord, le point shopping : la valeur sûre, Abercrombie&Fitch et ses vendeurs tout nu vous combleront dans les nombreuses enseignes du nom, petit bonus : la filiale californienne Hollister est souvent à côté et, pour les nostalgiques d’Alerte à Malibu, les vendeurs y sont en tenue de plage. Toute l’année.

[Sur la 5th avenue, of course]

Ensuite, la détente : posez vous sur une des nombreuses pelouses entourant le lac de Central Park (un jour de beau temps) et vous risquez fort de croiser ça :

[A multiplier par 10 un peu partout sur le lac immense]

Intéressant non ?

Pour vous rincer l’œil, Times Square est sympa également, les publicités géantes vous entoureront de sexytude quasi assurément (pour avoir sa dose quand la pêche a été mauvaise).

[Selon les goûts]

Pour la culture : Ne prenez pas d’audioguide, mais un guide en chair et en os, et si vous passez à l’ONU, dites bonjour au petit Italien de ma part !

[La photo la moins râtée]

Pour la frime : n’hésitez pas à croiser, comme moi, au détour d’une rue, le charming Président Obama en vadrouille. Ca ne mange pas de pain, et, au retour, vous pourrez dire « savez pas qui j’ai vu ? » sans que personne ne vous réponde « ah ? connais pas. »

[reconstitution sans la voiture autour]

Pour l’entertainment :

Les comédies musicales ! Un classique. Broadway. Ses théâtres. Ses affiches. Ses vendeurs de saucisse. ET ses acteurs. De bien belles bêtes (fort souvent gay, mais on est ici pour admirer), voici les spécimens que j’ai pu, personnellement, approcher de près :

[Hugh Panaro, le Phantom du Phantom of the opera]

[Kyle Barisich, le Raoul du Phantom of the opera]

[Darren Bluestone* qui marionnette magnifiquement Rod et surtout Princeton dans Avenue Q]

Pour le sport : Le yankee stadium a un écran super grand qui permet – pendant les millions de temps mort – de mater allégrement.

[Lui, par exemple]

Pour la drague, pas de secret : achetez un chien. Ils en sont fous, et c’est le moyen le plus simple de sociabiliser. Ou parlez français, mais attention, vous avez 80% de chance de tomber sur un compatriote (surtout si vous trainez sur les rooftops en soirée).

Dernier conseil pour la route, si vous aimez les mecs stylés, aux bons goûts musicaux, mais pas les endroits huppés : trainez dans le lower east right, rue Clinton/Rivington (métro Essex & Delancey). Vous y croiserez des hipsters décomplexés, des babas branchés, des étudiants à la conversation haut de gamme (souvent des gens de Brooklyn, d’ailleurs) et des serveurs assez fascinants.

[Enfin, bon, des hipsters quoi…]

Je dois vous avouer que je n’étais pas dans les meilleures circonstances pour m’ouvrir à l’inconnu et que le seul garçon pour qui j’ai réellement flashé esthétiquement parlant était un jeune homme à la rue, avec sa maison sur son dos, sorte de Michael Pitt aux traits plus fins, que je n’ai, bien évidemment, pas pris en photo. L’hormone est partout.

[Michael Pitt, célui]

Oh, et ci-dessous, tout de suite, une tentative de drague totalement éhontée.

*Darren, just in case you google yourself (everybody does that) and you don’t speak french as admirably as you sing, don’t freak out : this is just an article listing talented & handsome young men in NYC. It’s free advertising and you’ll sure gain a french fandom pretty soon. Don’t thank me, just keep being awesome.