Archives de Catégorie: Reportage de l’hormone

<3 Forever youtubers <3 [Part IV]

Toutes les bonnes choses ont une fin.

tumblr_mw9ueiynnX1qb4p3ko1_500

NON ! N’abandonnez pas tout espoir en l’hormone. Pas avant d’avoir lu cet article en tout cas, surtout qu’à la manière d’un feu d’artifice, je voulais achever cette série sur une explosion de couleurs.

Si j’avais présenté les youtubers du premier article comme étant mes préférés, c’était une demi-vérité. Ils ont été mes coups de coeur et ceux qui m’ont permis d’entrer dans le vortex infini des podcasteurs anglais. Ceux qui m’ont fait rester et qui me maintiennent passionnée sont ceux qui vont suivre.

Oh, et que ça ne vous empêche pas de lire les deux autres articles précédents hein. et .

Je vous vois.

Le premier bad-guy de cette série est l’immense Khyan Mansley

tumblr_m9n6yjIz1n1rd6lqbo1_500

Khyan est… dans le haut de la courbe d’âge des youtubers anglais, c’est un dépressif méchant, à la Gaspard Proust, le côté laid-back en plus. L’inspiration de Jon Lajoie est palpable (et tant mieux).

C’est un comédien de génie.

tumblr_mp4sdn3tf31r9xgd7o1_500

Et il sait rendre hommage comme personne à une spécialité bien française.

tumblr_m3q227DufK1qgik8so1_500

Comme ici avec Jack Howard, dont je vous parlais précédemment, il collabore souvent avec de nombreux Youtubers, ce qui ne l’empêche pas de se foutre allègrement de leurs gueules à l’occasion :

tumblr_mwh7smbs7A1qepdq1o2_400

tumblr_mwh7smbs7A1qepdq1o1_400

En résumé, Khyan, c’est ça :
tumblr_ma02uggtFd1rd6lqbo1_500

Il est mignon. On l’aime bien.

Si c’est trop pour vous, alors partez maintenant, et ne vous retournez pas, car vous n’avez pas fini d’en bouffer du dépressif, je vous le dis, mais là on passe à la vitesse supérieure.

maxresdefault

Sieur Ryan O’Connor est un youtuber un peu spécial, toujours « in character », il vlogue comme s’il était son personnage et joue ce rôle dans d’autres vidéos, aussi bien « réelles », comme des réunions de youtubers, que jouées, comme des courts-métrages.

Son personnage de PleasantRyan porte très mal son nom. Il a pour seul ami un cactus secrètement amoureux de lui, il se réveille le matin et regarde le soleil se coucher en pensant à la mort.

Si Napoleon Dynamite et Proust avaient eu un enfant d’amour, il se serait appelé Ryan. 

On aurait pu penser que sa carrière balbutiante dans la musique aurait pu sauver sa pauvre âme tristoune…

…Mais non.

[RIP PleasantRyan]

Puisque nous sommes sur une lancée musicale et que je vous avais promis de la couleur, l’enchaînement est tout trouvé.

tommilsom_1883

Je vous présente, le choupinou, le merveilleux, le multicréatif : Tom Milsom (et hop http://tommilsom.com/)

tommilsom

C’est à Tom que les autres youtubers doivent la plupart de leurs bandes-sons/compo originales.

Vous allez me dire qu’on est loin du Lol et de la gaudriole et je vous répondrai que vous n’êtes que de sales mécréants et que vous avez toute une éducation Youtube à refaire.

HEUREUSEMENT Benjamin Cook est là !

tumblr_meszsvMSju1qesw5a
Ben Cook est l’auteur d’un échange épistolaire avec Russell T. Davies (scénariste et homme de télé de génie à qui l’on doit, entre autres, Queer as Folk UK et le nouveau Dr Who). Fanboy à la base, Cook a mailé Russell un soir qui, après quelques échanges, s’est pris d’affection pour le garçon, d’où deux bouquins assez magiques sur les coulisses de la série.

Et si vous ne me croyez pas, voyez par vous-mêmes :

bencook2

Mais qu’est-ce que cette parenthèse interminable a à voir avec votre éducation de petits cerveaux vierges de tout podcasts en V.O, hum ?

Et bien Ben a eu l’idée miraculeuse de créer une série documentaire (entrecoupée de sketchs et d’interviews) sur Youtube et le phénomène des podcasteurs. Cela va très loin, c’est en 12 épisodes, le dernier est encore inédit. C’est un chef-d’oeuvre. J’ai tout arrêté pendant mes vacances de noël pour dévorer cette série de vidéos et je les reregarde encore avec plaisir.

Surtout l’épisode 10…

tumblr_mqo54iI1Ol1s22h73o1_500tumblr_mqo54iI1Ol1s22h73o2_500

…allez savoir pourquoi.

Donc cliquez et regardez et extasiez vous, c’est gratuit, c’est long, c’est bon, allez viens, on est biens. 

(Pour ceux qui auront tout regardé, c’est bien Tom Milsom qui dans l’épisode 10 joue et compose toute la partie comédie musicale, ce qui prouve mon point précédent sur sa capacité à tout faire, et à tout faire très bien.)

Voilà. C’est fini.

Enfin… ça pourrait s’arrêter là. J’ai été très complète – panoramique même. J’ai donné  de ma personne, j’ai fouillé plus que jamais sous la croûte terrestre de l’hormone, j’ai passé plus de temps à faire des recherches (si !) pour cette série d’articles que pour tout autre texte publié ici-bas.

Mais rien n’aurait été possible sans…

MV5BMjMxNzg1NjI3NF5BMl5BanBnXkFtZTgwMjAxNDE5MDE@._V1_SY317_CR1,0,214,317_

Tim H. 

(deuxième chaîne sous son vrai nom : Tim Hautekiet)

maxresdefault

Alors, après tout ce que je vous ai sorti de mes manches, après ce tour d’horizon si complet, si rempli de bonnes choses, qu’est-ce qu’on peut attendre d’un énième youtuber ? De celui que je choisis précisément pour conclure ce projet ?

Est-il le meilleur ? le plus drôle ? celui qui a le plus de followers ? Est-ce qu’il a une sextape ? Est-ce qu’il sort avec Harry Styles ?

Non. Rien de tout ça.

Juste ça.

Tim a su mettre des mots sur des sentiments qui m’étaient très personnels et avec lesquels je bataillais, sans jamais arriver à les formuler.

C’est donc le moins que je puisse faire, pour le remercier de cette magie, que lui apporter la lumière qu’il mérite.

Alors allons-y.

Tim est mi Belge mi Anglais, mais Belge qui parle Hollandais, hein, sinon ce serait vachement sexy. Du coup il parle plusieurs langues, du coup ça a donné ça.

Tim est aussi passionné de musique et, avec ses amis du lycée, il a décidé de recréer l’histoire de la musique en playback et en voiture. Si vous aimez PVNova, cette série de vidéos est faite pour vous :

[Episode 2 & 3]

Il étudie le cinéma, et l’étudie bien, c’est ce qui a donné Project Library, sûrement la fiction la plus ambitieuse de tout le Youtube britannique. De quoi occuper vos longues soirées d’hiver.

Oh et il surnomme ses viewers les « Awful Friends », et vous comprendrez mieux pourquoi ici (et c’est avec Khyan) :

Concluons maintenant à la youtube, je vous prie.

SI VOUS AVEZ AIMÉ CETTE SÉRIE D’ARTICLES N’HÉSITEZ PAS A VOUS ABONNER ET A COMMENTER ET A LA PARTAGER AUTOUR DE VOUS !!!! VOUS ETES TROP PIPOUS. JE VOUS KIFFE. ABIENTOTPOURDENOUVELLESAVENTURES !!! !


<3 Forever youtubers <3 [Part III]

Bon vous devez commencer, après ces deux articles (et , merci de suivre les pipous), à mieux cerner ces fameux youtubers made in UK.

Ce ne sera donc pas la révélation de l’année quand je vous annoncerai que les plus populaires sont aussi les plus jeunes, ceux qui arborent une paire de joues bien roses et un regard humide de petit chiot foufou.

tumblr_mznt70IR0q1s6wim7o1_500

[Oops I did it again]

Pour ce troisième article, j’ai donc décidé de réunir un concentré de mignonitude : attention à votre taux de glycémie, ça va être guimauve, pâte à choux et roudoudous.

Le Petit Prince de Youtube s’appelle Charlie « CharlieIsSoCoolLike » McDonnell 

photo

Charlie fait des chansons sur Dr Who, et uniquement sur ça, fait des vidéos sur le thé, et uniquement sur ça, et il est très doué pour les accents en tout genre. Ajoutez à ça le fait qu’il commence à produire des courts-métrages pas piqués des hannetons et vous obtenez un touche à tout brillant et attachant, à découvrir d’urgence.


Charlie est un être impossible à détester, malgré sa voix de canard et le fait qu’à son âge il vive déjà de ses vidéos, Charlie c’est le bonheur dans un sourire ultra bright et le BFF de Stephen Fry qui signe toutes ses Outro (l’inverse d’une intro, suivez bon sang).

Chameleon-Circuit-Alex-Day-Charlie-McDonnell-chameleon-circuit-26342686-300-300

Donc oui, le youtuber est d’autant plus célébré quand il pousse la chansonnette et Alex « Nerimon » Day en est le meilleur exemple.

Alex Day

Il a classé trois de ses chansons au top40 des charts UK, tout seul comme un grand puisqu’il n’est sur aucun label et fabrique tout depuis son ordi, de ses sons à ses clips en passant par son euh « look ».

alex-day

Je vais le laisser se présenter tout seul :

Ce monsieur à grand front aime aussi discuter de tout et de rien, de voyages, de fandoms divers et variés, de sexe (oui oui) et même faire une lecture critique de Twilight (premier épisode ci-dessous) :

 On aime ou on n’aime pas, mais il a dépassé le million d’abonnés et pour un self-made-artist c’est un tour de force en soi.

Vous le sentez qu’on glisse dangereusement vers la limite du montrable sur ce blog rapport à l’âge absolument vertigineusement bas de nos compadre ?

Et bah je vais faire un truc quasi jamais vu sur ce blog…

200_sVous parler d’un mineur.

Alors oui, je sais ce que vous allez me dire « Han mais il a des moustaches mais pas de pioche, d’où il est mineur ? » ce à quoi je le laisserai vous répondre :

Alors oui Bertie « BertieBertG » Gilbert a seize ans (bientôt 17) mais il a lui-même taggé toutes ses vidéos « Bertie is legal » (de façon totalement ironique) vous savez où se pose la loi anglaise à ce niveau désormais.

[Bertie est le roi des Interview-torture d’autres youtubers, elles sont toutes hilarantes et un bon moyen pour vous, néophytes, de rattraper la barque en chemin et de faire connaissance avec eux]

C’est tout de même contre ma morale de vous exposer cette graine d’hormone en tant que telle, mais je ne pouvais pas ne pas vous parler de lui. Ce gamin est un génie de l’image et de la mise en scène et c’est également Scorpio Malfoy dans Harry Potter, alors vous voyez, hein bon.

tumblr-ml-vkldz-rn-xnso-11796513

Quelque chose me dit que je n’arriverai jamais à me justifier alors promettez moi juste un truc et après on pourra reprendre une activité normale : ne fantasmez sur lui qu’à partir du 1er mai 2015, date à partir de laquelle vous ne causerez aucun remous à la morale.

tumblr_mcy1kqIany1rqf2heo1_500

D’avance, merci.

Tiens, jetez-vous sur Caspar Lee, à la place :

Caspar

Il est majeur partout et a le bon goût d’habiter en Afrique du Sud, ce qui fait que dans ses vidéos il y a beaucoup de ça :

http://www.loopphoto.co.za

Même si son intérêt s’arrête à peu près là.

C’est aussi une bonne transition pour un point que je tenais à soulever : suivre un podcasteur c’est aussi le voir grandir, vieillir, mûrir. C’est typiquement vrai pour… 

tumblr_mg280rId8X1rcfo6fo1_500

Jimmy 0010 (James Hill)

Internet l’a en effet vu passer de ça :

tumblr_m1z5f03Uow1rt79fho1_500

A ça :

tumblr_my467zFp4u1sgfqnfo1_500

Victime de la fameuse crise existentielle de tout blogger/vlogger, il a tout plaqué pour revenir 3 ans après. Le contenu n’est pas époustouflant mais a le mérite de tout art brut. Pris sur l’instant mais pendant des années. Sa chaîne se regarde comme un documentaire géant, en vérité.

Et je m’arrêterai là pour cette salve, déjà bien fournie, en attendant la prochaine (qui sera forcément la meilleure)(je vous gâte hein ?)(lucky you) et ses petits miracles.

Oh et petite précision : je ne suis pas du tout sponsorisée par Youtube, mais si jamais ils désirent me donner un coup de pouce (ou m’embaucher), je dis pas « no, no, no ».



 




<3 Forever youtubers <3 [Part II]

Si vous avez manqué la première partie de cet article c’est MAL, mais pas grave. Voici le lien par lequel vous vous blanchirez de ce vilain péché.

funny-youtube-comment-girlfriend-meme

Bon, je vous ai dégrossi l’affaire dans le premier volet avec ceux représentant le meilleur rapport qualité/temps à dépenser, mais maintenant on entre dans les choses sérieuses. Dans les chaînes Youtube qui vont engloutir vos soirées, vos nuits et votre compte RTT.

Les Youtubers sont amis entre eux et s’invitent chacun dans leurs vidéos comme vous avez pu le voir, mais certains fonctionnent réellement comme un couple. Ce sont d’ailleurs parmi les plus populaires et cette dynamique permet un renouvellement quasi permanent.

Ces youtubeurs vivent ensemble, font des vidéos ensemble et partent en vacances ensemble, et vous, petits Viewers, vous êtes comme devant une téléréalité en mieux à attendre vos rendez-vous annuels : les admirer ensemble décorer un sapin ou faire un concours de plongeon dans une piscine italienne.

Bon, le plus souvent ils se tapent des barres dans les lounge des locaux de Youtube à London.

Parmi ces couples, je citerai en premier lieu le plus ancien et emblématique, j’ai nommé Jack&Dean

tumblr_mhgashE6vh1qa4q99o1_500

Jack Howard et Dean Dobbs.

Le fait que Jack ait une popularité sans commune mesure à celle de Dean est une blague récurrente dans toutes les vidéos où ils sont mentionnés. C’est un peu triste d’ailleurs, mais ils ont l’air de bien le vivre et Dean a l’air d’avoir accepté son statut de « copine lesbienne de Jack Howard ». L’humour anglais n’est pas drôle traduit – sachez-le.

Picture1_2

Malgré certaines preuves accablantes…

jack_and_dean_kiss_by_zaidenfilms-d5bwzba

…ces deux copains ne sont pas un couple dans la vie et ne l’ont vraisemblablement jamais été. Jack n’a, par contre, aucun souci pour embrasser tout ce qui veut bien l’être, je l’ai vu faire avec 3 youtubers à l’heure actuelle et je n’ai pas encore fait le tour de toutes ses apparitions.

[Ici avec Tom « Tomska » Ridgewell et Chris Bingham]

Actuellement de moins en moins considéré comme un duo, ils développent leurs activités chacun de leur côté, et Jack et son charisme à faire fondre des magasins Picard exhument les tapis rouges pour des reportages à la E entertainment. M’est avis qu’on ne va pas tarder à le voir ailleurs que sur Youtube.

Mon duo préféré, qui est une sorte de « colocation des internets » est incarné par Dan & Phil, a.k.a Dan « DanIsNotOnFire » Howell et Phil « AmazingPhil » Lester

Ils occupent le créneau irrésistible des « Boy next door », Dan étant l’auguste et Phil le Clown blanc. Chacun sur leurs chaînes, ils vivent dans le même appartement londonien et apparaissent régulièrement dans les vidéos de l’autre.

Petits êtres éthérés sans vie sexuelle apparente, on les croirait faits pour incarner les fantasmes d’adolescentes modestes et renfermées, et redonner de l’espoir en la gente masculine.

thekidswiththehair

« Adorables » est le qualificatif qui leur sied le mieux.

Pour vous donner une idée de la consanguinité de tout cela, ils forment le FantasticFourSome, regroupement, comme son nom l’indique de 4 youtubers, avec PJ Liguori et Chris Kendall, cités précédemment.

Là aussi, Dan éclipse largement Phil en popularité. Le public de Youtube est friand de petits minois graciles et de cheveux dans les yeux. Le public de Youtube s’apparenterait, pour les plus euh… expérimentés dans la vie d’entre vous… au public de StarClub et d’Ok magazine.

A98PiWbCUAAD1VF

Je me sens parfois très décalée par rapport aux commentateurs que je croise sous ces vidéos, mais les podcasteurs ont très bien conscience que leur cible est la jeune demoiselle entre 12 et 16 ans, et en jouent énormément. Il y a donc un second degré omniprésent, qui ne déborde jamais en foutage de gueule outrancier à ma connaissance, permettant une accessibilité à nous, êtres évolués qui sont majeurs depuis au moins… pfioulala. (Ca se voit à quel point que je rame pour trouver des périphrases afin d’éviter de dire « vieille personne » hum ?).

tumblr_inline_mlw5q2S1SW1qz4rgp

Tout ceci pour vous expliquer que quand les deux « couples » décrits précédemment ont mis 5 ans, voire plus, à se constituer une fanbase et à dépasser le millions d’abonnés/subscribers, des petits gars comme Jack&Finn n’ont eu, eux, besoin que de quelques mois.

Jack Harries est joli, on pourrait le coller sur une pub Kinder sans que ça fasse tâche et il a une valeur ajoutée non négligeable : un duplicata de lui même, Finn Harries, son grumeau.

jackfinn1


 Ce qui a mené au hoax le plus délirant de ces dernières années : quand Jack a atteint le million de subscribers, il a révélé qu’en fait Finn n’existait pas :

Aaaah ce qu’on ne ferait pas pour le Lol.

Il existe bien sûr d’autres duos sur les internets, n’allez pas crier à ma partialité : elle est tout à fait assumée.

La bonne nouvelle (ou la moins bonne si vous ne parlez pas un mot d’english et que tout ce charabia commence sérieux à vous frustrer les hormones), c’est que cette série documentaire sur les podcasteurs from la perfide Albion comportera encore deux épisode. Le prochain sera un focus sur les petits minots chers aux coeurs de leurs viewers et je garderai les badboys pour la fin, car, oui, dans le monde merveilleux de Youtube, il y a aussi des (faux) méchants, avec de grandes dents et des couleurs de cheveux bigarrées.


<3 Forever youtubers <3 [Part I]

4 mois.

tumblr_mzfkwm8K6p1rz1wnio1_250

Oui, je sais.

Peuple de l’hormone, j’ai failli.

C’est un état de fait, je vous ai laissé dans l’abstinence visuelle, seuls à errer sur les internets, grappillant deux trois images sur google, un gif par ci par là sur Tumblr. Je vous ai vus rafraîchir en vain cette URL, venir pleurer sur la page FB du blog. J’ai même trouvé quelques-uns d’entre vous roulés en boule sur le parvis de la tour de l’Hormone, où nous avons nos bureaux.

Je n’ai pas d’excuse. Figurez-vous qu’entre temps j’ai perdu mon job, que je n’ai toujours pas de vie amoureuse et que ma vie sociale n’a pas explosé.

Non. J’ai juste arrêté d’avoir des idées, d’avoir envie, d’avoir la motivation. Et puis, j’avoue, l’absence de Vikler a été un facteur important. Imaginez donc : je n’ai plus personne pour me culpabiliser et me botter le fessier.

J’ai bien essayé de la reconquérir, mais figurez-vous qu’elle a fui jusqu’en Angleterre, où elle s’est réfugie dans les bras de rockstars viriles qui ont donné à leurs videurs l’interdiction de me laisser passer pour la supplier…

Mais, peuple de l’hormone, c’est une nouvelle année, et avec elle viennent des résolutions.

Bonnes ? Mauvaises ? Tenables ? Seul l’avenir nous le dira.

Toujours est-il que me revoilà aujourd’hui avec la première partie d’un article feuilleton, résultat d’une longue recherche qui m’a coûté de nombreuses heures de vie.

Je veux que ce feuilleton soit à l’image du Blog de l’hormone 2.0 : fait avec une envie réelle, sans se forcer, et tant pis pour les deadlines et la régularité. Désormais, quand il y aura du contenu ici ce sera fait avec amour de l’hormone bien faite, et pas autrement.

Voilà, j’espère que ça vous plaira.

Je vous embrasse sur les deux joues et vous souhaite une année pleine de Tom, de Brad, de Léo, de Michael et autres Matt.

On vous aime fort et pendant tout ce temps, on ne vous a pas oubliés.

My-Heart-one-direction-28308868-500-470 (1)

[Yes I did Yes I DID]

Alors, le vif du sujet.

Souvenez-vous, il y a deux ans quasi jour pour jour, nous vous parlions des Podcasteurs de notre coeur lors de deux articles immémoriaux que vous aurez le plaisir de redécouvrir ici :

https://leblogdelhormone.wordpress.com/2011/12/01/podcasteurs-bonheur-dans-ton-coeur-partie-i/

https://leblogdelhormone.wordpress.com/2011/12/06/podcasteurs-bonheur-dans-ton-coeur-partie-ii/

Cet article n’était déjà pas exhaustif à l’époque, encore moins maintenant, et nous nous sommes posé la question, longtemps, de lui donner une troisième partie et puis non. Jamais nous ne l’avons fait.

C’est entre noël et le jour de l’an que j’ai eu la révélation, bien au chaud sous ma couette, mon ordi sur les genoux, je me suis laissée happer par le vortex des Youtubers anglais.

C’est tout d’abord l’ami Tomska qui m’a mis le pied à l’étrier et a été le Virgile de mon Dante (ou vice versa) dans l’Enfer du youtube anglo-saxon.

hqdefault

Qui est-il ? Que fait-il ? Et pourquoi ? Et comment ? Et combien ?

Thomas Ridgewell / Vidéaste / Parce que / En HD / Beaucoup.

Tom collectionne les flingues et aime le cinéma d’action, mais sinon, il a aussi des qualités. Il est à mourir de rire, a un coeur gros comme Londres ET sa banlieue et sait parler du sexe comme personne.



Vous en avez entendu parler dernièrement quand le Studio Bagel a littéralement copié/collé son concept « Meanwhile » transposé en « Pendant ce temps » pour une pastille du Grand Journal de Canalplus. Beau joueur, Tom s’est arrangé à l’amiable avec ceux et a continué à régner sur les Internets UK.

Morceaux choisis :

Vous l’aurez compris (enfin, si vous parlez anglais) l’humour des podcasteurs britons tourne beaucoup autour du gay-friendly et du recyclage des codes de l’internet. Attention si vous êtes une fangirl de base, vous risquez d’en prendre pour votre grade.

MAIS C’EST TELLEMENT DROLE.

Le champion du monde toute catégorie du tournage en dérision de celles qui l’ont porté aux nues et le sieur Crabstickz (en gros, c’est comme si en France, un vlogger décidait de s’appeler « Bâtonnet de surimi », mais, ça n’est plus à prouver : tout sonne mieux en anglais).

Hohtoto

Chris Kendall a connu une ascension fulgurante grâce à sa chaîne Youtube puisqu’il est maintenant embauché à tour de bras par la BBC qui a su renifler assez tôt son talent génial de comique.

photo

La fameuse vidéo où son alter égo, Becca, est introduite (ou, en tout cas, rêve de l’être). Cette blonde plantureuse est devenue une personne à part entière et a rencontré les plus grands, enfin, surtout Conor Maynard pour l’instant.

Dans sa lancée, Chris égratigne les fanfictions, notamment celles le mettant en scène lui et son ami aux grands yeux verts PJ Liguori :

Savoureux, n’est-il pas ?

Je ne peux vous quitter sans en dire plus sur ce fameux PJ, hôte de la chaîne KickthePJ (et PJthekick, car ces youtubers sont comme tous bons superhéros : ils ont un côté sombre, chacun a un deuxième compte – un peu WTF, généralement – où ils mettent leurs vidéos plus… expérimentales, ou personnelle).

tumblr_mpiqwgXnBD1sxbqvzo1_500

PJ est un dandy, un poète et un être à part. Le genre de garçon qu’on regarde avec la tête penchée sur le côté en poussant des soupirs d’extases. Une petite pâquerette fragile dans un champ d’orties. Une grande bouffée d’oxygène au milieu du périph.

Vous l’aurez compris, celui-ci a une place spéciale au panthéon de l’hormone sur Youtube.

[Mieux qu’Adrianna Karembeu pour la croix rouge, isn’t it?]

Son côté sombre est l’héritage direct de celui du Joker et s’appelle Wiggles the Clown. Une sorte de Ca déjanté et follement attachant (dans tous les sens du terme)

Mais PJ est avant tout un génie de l’imagination, une sorte de Luna Lovegood au masculin, qui a son propre univers empreint d’un onirisme bien à lui, la preuve en image avec l’un de ses meilleurs courts :

Et cette séance émotion – je vous défie d’en sortir inertes :

Je vous donne rendez-vous bientôt pour la suite, et sans doute LES suites, car l’Angleterre est définitivement le pays de l’humour hormonal.


Island of hormone [Part I]

Quelle ne fut ma surprise ce matin, en arrivant aux bureaux du blog, quand j’ai découvert les corps desséchés d’une douzaine de lecteurs portant encore une pancarte revendicatrice où il était inscrit « Un article ! Un article ! ».

Ca va hein, ça fait 1 mois, j’étais en vacances, il faisait 40° et je me suis imposé POUR VOUS de partir vers une destination spécifiquement hormonale. Mon sacro saint sens du sacrifice.

Je suis donc partie au…

996915_10151494680957084_550075726_n

1006039_10151494662172084_2093537138_n

AU SZIGET FESTIVAL ! Surnommé, donc, Island of Freedom, et pour vous prouver ma présence là-bas j’ai bien sûr pris moult photos d’inconnus de dos, pour pas me faire péter la gueule.

969629_10151495735402084_1739086556_n

Ce festival se déroule donc tous les ans au mois d’août.

1002359_10151494679722084_437546769_n

Il a un peu plus de 10 ans d’existence.

1186719_10151503432922084_930797269_n

Il dure une semaine, sur l’île d’Obudai, à Budapest, en Hongrie.

1005481_10151495772197084_460292502_n

Et il déchire sa race. En somme.

531852_10151494672732084_388244746_n

994325_10151494672717084_1701338727_n

Le prix du plus beau dos du festival est donc attribué à ce tech des Everything everything, mais le combat a été dur avec ce monsieur :

998279_10151495736412084_567737181_n

Ah non pardon, je voulais dire, celui-là :

1146673_10151503432377084_580391989_n

[Fack me : 5 HUF]

Sachant que 5 forints hongrois représentent 0,0167243585 euro, je crois que ce charmant festivalier incarne la meilleure offre qualité/prix de tous les pays de l’est.

581755_10151494680877084_657608081_n

Comme à chaque fois que je pars à l’aventure loin de France, j’avais emmené ma stagiaire, à droite sur la photo. Elle en est à 2 ans de stage mais n’a visiblement pas dépassé le stade de l’observation.

935884_10151494665022084_2068518144_n

Il faisait jusqu’à 42°, les garçons, qui étaient plus présents que les filles, étaient donc passablement nus.

972163_10151494665407084_299782977_n

…et se déplaçaient en brochettes.

998942_10151495732782084_49776497_n

Et j’ai même réussi à faire UNE photo de face :

1001721_10151494664202084_20916807_n

Ce festival pousse au vice, littéralement. A l’entrée, on nous distribue un passeport :

935899_10151494663022084_425834256_n

Où vous pouvez voir inscrit « Family Status » (statut marital) « You can pick both » (vous pouvez entourer deux réponses) :

« In a relationship » (avec quelqu’un) « actively looking » (en recherche active)

C’est MAL Sziget. C’est la porte ouverte à toutes les fenêtres.

Cependant, je ne vous dirai pas si nous avons, ou non, mis le passeport à exécution.

A bientôt, pour le côté lumineux du festival, avec les grosses têtes d’affiches, et pas que leurs têtes.

BONSOIR.


Bisounours

Yo bitches, WE’RE BACK !

La patate ve-gra, 100 000 idées qui fusent, un teint aussi doré que celui de Rihanna, des abdos-fessiers dignes de Véro et Davina, bref, nous revoilà prêtes à vous faire rêver.

J’ai profité de cette pause estivale pour aller mener quelques reportages d’investigation (je ne vous refais pas le couplet sur mon dévouement journalistique), nous reprenons donc avec un article sur la Slovaquie et plus précisément Bratislava.

A la base j’ai choisi Bratislava parce que j’atterrissais à Prague, que c’était pas loin et que je trouve le nom joli.

Mes amis laissez-moi vous dire qu’il n’y a pas que le nom de la ville qui est joli ! Je ne ferai pas de long discours, c’est bien simple : je n’avais jamais vu ça.

Mon acolyte et moi-même avons passé 48h à ne plus savoir où donner de la tête tellement c’était un festival de beaux mecs à chaque heure du jour et de la nuit.

Je n’ai pas d’explication rationnelle mais cela a fini par provoquer de grands fous rire nerveux tellement c’était improbable.

Alors bien sur je n’ai pas pu les prendre tous en photo, et ce n’est qu’un faible échantillon que je vous livre ici, mais Mec, Meuf, je te le dis, je te le HURLE : vas à Bratislava !

Alors, bien sûr, ne soyons pas complètement naïfs, il y a des inconvénients à se maquer avec un slovaque.
Ils sont au nombre de deux (ça va, c’est gérable). D’abord leur langue, qui est absolument incompréhensible, genre même pas tu piges un mot clef de temps en temps.
Et ensuite leur bouffe, mis à part si tu kiffes bouffer du choux, du goulash dans du pain et des jarrets de porc.

Mais ils parlent anglais aussi bien que nous (ce qui n’est pas peu dire) et il est tout à fait possible de trouver des restos italiens, voire des Mc Donald (ou des KFC et des Subway) (mais KFC et Subway c’est mauvais) (ouais je balance), alors j’estime que c’est tout de même un bon investissement.

J’aurais également voulu vous parler du guitariste des Cosmic Days, malheureusement je n’ai qu’une photo de piètre qualité et leur facebook ne dispose pas de clichés satisfaisants. Too bad.

Si vous saviez comme ça me chagrine quand je vois cet article et que je m’aperçois qu’il ne rend vraiment pas hommage à ce que nous avons vu…

Anyway, guys, if you are one of these fabulous boys and you want me to take the picture off, OR if you want to marry me, just send me a message and we will discuss, drinking a Zlatý Bažant. Cheers !

Et j’en place une spéciale pour les Beliebers.


Homecoming

Hello les hormones boys & girls ! Je sais que vous n’attendiez que moi, et que mon retour va redéfinir la base de notre calendrier, mais je tenais à quand même remercier publiquement Vikler pour le travail de badass qu’elle a abattu pendant ma longue absence !

Alors New York. Et bah les seuls beaux mecs là bas étaient – sans surprise, mannequins ou européens ou les deux. Résultat, pas beaucoup de photos volées dans les rues, mais plutôt un guide d’où trouver de quoi se remplir les mirettes si vous faites une virée à Manhattan dans un avenir proche !

Tout d’abord, le point shopping : la valeur sûre, Abercrombie&Fitch et ses vendeurs tout nu vous combleront dans les nombreuses enseignes du nom, petit bonus : la filiale californienne Hollister est souvent à côté et, pour les nostalgiques d’Alerte à Malibu, les vendeurs y sont en tenue de plage. Toute l’année.

[Sur la 5th avenue, of course]

Ensuite, la détente : posez vous sur une des nombreuses pelouses entourant le lac de Central Park (un jour de beau temps) et vous risquez fort de croiser ça :

[A multiplier par 10 un peu partout sur le lac immense]

Intéressant non ?

Pour vous rincer l’œil, Times Square est sympa également, les publicités géantes vous entoureront de sexytude quasi assurément (pour avoir sa dose quand la pêche a été mauvaise).

[Selon les goûts]

Pour la culture : Ne prenez pas d’audioguide, mais un guide en chair et en os, et si vous passez à l’ONU, dites bonjour au petit Italien de ma part !

[La photo la moins râtée]

Pour la frime : n’hésitez pas à croiser, comme moi, au détour d’une rue, le charming Président Obama en vadrouille. Ca ne mange pas de pain, et, au retour, vous pourrez dire « savez pas qui j’ai vu ? » sans que personne ne vous réponde « ah ? connais pas. »

[reconstitution sans la voiture autour]

Pour l’entertainment :

Les comédies musicales ! Un classique. Broadway. Ses théâtres. Ses affiches. Ses vendeurs de saucisse. ET ses acteurs. De bien belles bêtes (fort souvent gay, mais on est ici pour admirer), voici les spécimens que j’ai pu, personnellement, approcher de près :

[Hugh Panaro, le Phantom du Phantom of the opera]

[Kyle Barisich, le Raoul du Phantom of the opera]

[Darren Bluestone* qui marionnette magnifiquement Rod et surtout Princeton dans Avenue Q]

Pour le sport : Le yankee stadium a un écran super grand qui permet – pendant les millions de temps mort – de mater allégrement.

[Lui, par exemple]

Pour la drague, pas de secret : achetez un chien. Ils en sont fous, et c’est le moyen le plus simple de sociabiliser. Ou parlez français, mais attention, vous avez 80% de chance de tomber sur un compatriote (surtout si vous trainez sur les rooftops en soirée).

Dernier conseil pour la route, si vous aimez les mecs stylés, aux bons goûts musicaux, mais pas les endroits huppés : trainez dans le lower east right, rue Clinton/Rivington (métro Essex & Delancey). Vous y croiserez des hipsters décomplexés, des babas branchés, des étudiants à la conversation haut de gamme (souvent des gens de Brooklyn, d’ailleurs) et des serveurs assez fascinants.

[Enfin, bon, des hipsters quoi…]

Je dois vous avouer que je n’étais pas dans les meilleures circonstances pour m’ouvrir à l’inconnu et que le seul garçon pour qui j’ai réellement flashé esthétiquement parlant était un jeune homme à la rue, avec sa maison sur son dos, sorte de Michael Pitt aux traits plus fins, que je n’ai, bien évidemment, pas pris en photo. L’hormone est partout.

[Michael Pitt, célui]

Oh, et ci-dessous, tout de suite, une tentative de drague totalement éhontée.

*Darren, just in case you google yourself (everybody does that) and you don’t speak french as admirably as you sing, don’t freak out : this is just an article listing talented & handsome young men in NYC. It’s free advertising and you’ll sure gain a french fandom pretty soon. Don’t thank me, just keep being awesome.