Archives de Tag: Andrew Rannells

Boys in Girls

Tous les gens qui fréquentent un temps soit peu les Internets ont entendu parler de la série Girls. On l’aime, on la déteste, mais ce qu’on retient surtout ce sont ses actrices. Nues, habillées, hystériques, on vous parlera de Lena Dunham et de ses copines mais il y a fort à parier que personne ne mentionne leurs faire-valoir de prime abord.

Je veux bien sûr parler DES GARCONS DANS GIRLS.

a.k.a

LES GARCONS DANS LES FILLES.

Réparons la première injustice : Adam Driver est tout aussi à poil que le personnage de Hannah et sans lui, je n’aurais pas tenu la première saison en entier. Je l’ai détesté profondément jusqu’au dernier épisode. Je l’ai détesté parce qu’il était sans doute un peu trop réaliste, et ce dernier épisode m’a presque redonné foi en la gent masculine (presque).

tumblr_mcf2liWlkD1qa42jro1_1280

[Rendons hommage aux aisselles d’Adam également, ça nous évitera de nous concentrer sur ses oreilles gigantesques]

Dans le rôle du petit ami idéal qui suit la courbe inverse du personnage d’Adam, je vous présente Christopher Abbott.

img-chris-abbott-4_17272599049.jpg_v_thumb
tumblr_mdasliUrUe1rchuwao1_500

[Alors, il vous hameçonne ?][Vous l’avez ?]

Pour être tout à fait représentatifs, ils avaient besoin de la caution gay de service et ils ont eu l’idée de génie de faire appel à Andrew Rannells. Andrew, vous le connaissez d’ici  ou bien de broadway, si vous êtes des gens bien, ou encore par le fait qu’il ait failli faire partie de mon Top5 de cette année (sisi)…

tumblr_m8m3w6S8941rbj2jro1_500

[Andrew joue Elijah et vaut le coup de poursuivre en saison 2 juste pour avoir un aperçu de son admirable postérieur]

Attaquée durant l’été par des lobbys afro-américains, Lena a dit « ok, la saison prochaine je serais encore toute nue mais avec un noir », et Donald Glover arriva dans toute sa sexitude.

donald-glover-no-shirt

Apparemment Lena a pour but de se retrouver toute nue avec tous les genres de garçon existants sur la planète, un objectif, en soit, que le blog de l’hormone approuve, c’est pour ça que, au beau milieu de la saison 1, elle a pris le temps de quand même se taper un blond, histoire de.


tumblr_m67f34xJ7t1qzsuffo1_500

[Lou Taylor Pucci, avec qui j’ai une longue histoire hormonale]

Alors même si Mrs Girl m’a plus d’une fois prise par les sentiments avec ses choix de casting, j’avoue que, bizarrement, le personnage qui m’a le plus réveillé l’hormone fut celui de Booth, l’artiste hipster imbu de lui-même, joué par Jorma Taccone, merveille révélée par le Saturday night live.

Jorma-Taccone-the-lonely-island-5010258-460-572

Alors pour fêter ça, un petit bonus qui n’a rien à voir :

[Mais qui reste profondément ancrée dans le thème, n’est-ce pas ?]


Modern Family

The New Normal est la nouvelle création de Ryan Murphy (Nip/Tuck, Glee…), on pouvait donc s’attendre au meilleur comme au pire mais, on savait que, forcément, niveau hormone, ça allait cartonner.

L’histoire, vite fait, Andrew Rannells et Justin Bartha sont en couple depuis un bail et décident de se trouver une mère porteuse pour enfin avoir un rejeton, c’est alors qu’ils tombent sur la blonde Goldie (Georgia King) qui s’est enfuie de son foyer déstructuré après avoir surpris son mec dans les bras d’une autre.

La série pourrait être anecdotique si elle n’était pas portée par l’excellent Andrew Rannells, qui nous vient tout droit de broadway (et plus particulièrement de The Book of Mormon pour lequel il a décroché une nomination aux Tony en 2011 et un grammy la même année) et plus connu en France pour son rôle d’Elijah dans Girls (l’ex (déjà) gay de Lena Dunham).

Le garçon dispose d’un charme magnétique assez impressionnant, voyez plutôt :

[Texte de Trey Parker et Matt Stone (oui oui les créateurs de South Park) et musique originale de Robert Lopez (oui, le compositeur d’Avenue Q)]

…et l’inaliénable Justin Bartha, célibattant le plus courtisé d’Hollywood, 32 dents fantastiquement blanches et 2 yeux bleus à se faire damner un saint.

Vous l’avez certainement vu dans The Hangover.


Et en bonus, Jayson Blair, dans un second rôle très très torse nu

Le format de la série est de 22 minutes et 4 excellents épisodes sont d’ores et déjà disponibles sur les Internets près de chez vous !

Hallelujah.