Archives de Tag: Angleterre

<3 Forever youtubers <3 [Part I]

4 mois.

tumblr_mzfkwm8K6p1rz1wnio1_250

Oui, je sais.

Peuple de l’hormone, j’ai failli.

C’est un état de fait, je vous ai laissé dans l’abstinence visuelle, seuls à errer sur les internets, grappillant deux trois images sur google, un gif par ci par là sur Tumblr. Je vous ai vus rafraîchir en vain cette URL, venir pleurer sur la page FB du blog. J’ai même trouvé quelques-uns d’entre vous roulés en boule sur le parvis de la tour de l’Hormone, où nous avons nos bureaux.

Je n’ai pas d’excuse. Figurez-vous qu’entre temps j’ai perdu mon job, que je n’ai toujours pas de vie amoureuse et que ma vie sociale n’a pas explosé.

Non. J’ai juste arrêté d’avoir des idées, d’avoir envie, d’avoir la motivation. Et puis, j’avoue, l’absence de Vikler a été un facteur important. Imaginez donc : je n’ai plus personne pour me culpabiliser et me botter le fessier.

J’ai bien essayé de la reconquérir, mais figurez-vous qu’elle a fui jusqu’en Angleterre, où elle s’est réfugie dans les bras de rockstars viriles qui ont donné à leurs videurs l’interdiction de me laisser passer pour la supplier…

Mais, peuple de l’hormone, c’est une nouvelle année, et avec elle viennent des résolutions.

Bonnes ? Mauvaises ? Tenables ? Seul l’avenir nous le dira.

Toujours est-il que me revoilà aujourd’hui avec la première partie d’un article feuilleton, résultat d’une longue recherche qui m’a coûté de nombreuses heures de vie.

Je veux que ce feuilleton soit à l’image du Blog de l’hormone 2.0 : fait avec une envie réelle, sans se forcer, et tant pis pour les deadlines et la régularité. Désormais, quand il y aura du contenu ici ce sera fait avec amour de l’hormone bien faite, et pas autrement.

Voilà, j’espère que ça vous plaira.

Je vous embrasse sur les deux joues et vous souhaite une année pleine de Tom, de Brad, de Léo, de Michael et autres Matt.

On vous aime fort et pendant tout ce temps, on ne vous a pas oubliés.

My-Heart-one-direction-28308868-500-470 (1)

[Yes I did Yes I DID]

Alors, le vif du sujet.

Souvenez-vous, il y a deux ans quasi jour pour jour, nous vous parlions des Podcasteurs de notre coeur lors de deux articles immémoriaux que vous aurez le plaisir de redécouvrir ici :

https://leblogdelhormone.wordpress.com/2011/12/01/podcasteurs-bonheur-dans-ton-coeur-partie-i/

https://leblogdelhormone.wordpress.com/2011/12/06/podcasteurs-bonheur-dans-ton-coeur-partie-ii/

Cet article n’était déjà pas exhaustif à l’époque, encore moins maintenant, et nous nous sommes posé la question, longtemps, de lui donner une troisième partie et puis non. Jamais nous ne l’avons fait.

C’est entre noël et le jour de l’an que j’ai eu la révélation, bien au chaud sous ma couette, mon ordi sur les genoux, je me suis laissée happer par le vortex des Youtubers anglais.

C’est tout d’abord l’ami Tomska qui m’a mis le pied à l’étrier et a été le Virgile de mon Dante (ou vice versa) dans l’Enfer du youtube anglo-saxon.

hqdefault

Qui est-il ? Que fait-il ? Et pourquoi ? Et comment ? Et combien ?

Thomas Ridgewell / Vidéaste / Parce que / En HD / Beaucoup.

Tom collectionne les flingues et aime le cinéma d’action, mais sinon, il a aussi des qualités. Il est à mourir de rire, a un coeur gros comme Londres ET sa banlieue et sait parler du sexe comme personne.



Vous en avez entendu parler dernièrement quand le Studio Bagel a littéralement copié/collé son concept « Meanwhile » transposé en « Pendant ce temps » pour une pastille du Grand Journal de Canalplus. Beau joueur, Tom s’est arrangé à l’amiable avec ceux et a continué à régner sur les Internets UK.

Morceaux choisis :

Vous l’aurez compris (enfin, si vous parlez anglais) l’humour des podcasteurs britons tourne beaucoup autour du gay-friendly et du recyclage des codes de l’internet. Attention si vous êtes une fangirl de base, vous risquez d’en prendre pour votre grade.

MAIS C’EST TELLEMENT DROLE.

Le champion du monde toute catégorie du tournage en dérision de celles qui l’ont porté aux nues et le sieur Crabstickz (en gros, c’est comme si en France, un vlogger décidait de s’appeler « Bâtonnet de surimi », mais, ça n’est plus à prouver : tout sonne mieux en anglais).

Hohtoto

Chris Kendall a connu une ascension fulgurante grâce à sa chaîne Youtube puisqu’il est maintenant embauché à tour de bras par la BBC qui a su renifler assez tôt son talent génial de comique.

photo

La fameuse vidéo où son alter égo, Becca, est introduite (ou, en tout cas, rêve de l’être). Cette blonde plantureuse est devenue une personne à part entière et a rencontré les plus grands, enfin, surtout Conor Maynard pour l’instant.

Dans sa lancée, Chris égratigne les fanfictions, notamment celles le mettant en scène lui et son ami aux grands yeux verts PJ Liguori :

Savoureux, n’est-il pas ?

Je ne peux vous quitter sans en dire plus sur ce fameux PJ, hôte de la chaîne KickthePJ (et PJthekick, car ces youtubers sont comme tous bons superhéros : ils ont un côté sombre, chacun a un deuxième compte – un peu WTF, généralement – où ils mettent leurs vidéos plus… expérimentales, ou personnelle).

tumblr_mpiqwgXnBD1sxbqvzo1_500

PJ est un dandy, un poète et un être à part. Le genre de garçon qu’on regarde avec la tête penchée sur le côté en poussant des soupirs d’extases. Une petite pâquerette fragile dans un champ d’orties. Une grande bouffée d’oxygène au milieu du périph.

Vous l’aurez compris, celui-ci a une place spéciale au panthéon de l’hormone sur Youtube.

[Mieux qu’Adrianna Karembeu pour la croix rouge, isn’t it?]

Son côté sombre est l’héritage direct de celui du Joker et s’appelle Wiggles the Clown. Une sorte de Ca déjanté et follement attachant (dans tous les sens du terme)

Mais PJ est avant tout un génie de l’imagination, une sorte de Luna Lovegood au masculin, qui a son propre univers empreint d’un onirisme bien à lui, la preuve en image avec l’un de ses meilleurs courts :

Et cette séance émotion – je vous défie d’en sortir inertes :

Je vous donne rendez-vous bientôt pour la suite, et sans doute LES suites, car l’Angleterre est définitivement le pays de l’humour hormonal.


Cuisiniers du monde

Cela fait des mois que je suis censée faire un article pour Heights sur les dos. Oui, les dos. C’est mon fétichisme. Mais est-ce que vous savez à quel point il est difficile de trouver des photos de dos sur google image ? Non ? Hé bien, moi oui.
Pour faire court, j’ai donc plus ou moins reporté la chose à plus tard. Mais comme je suis quelqu’un de sympa et que j’adore ce blog, je vous ai quand même concocté un petit article. Rien à voir avec les dos. Je vais vous parler… de cuisiniers.

On vous a déjà montré ici les candidats des diverses émissions culinaires. Mon défi à moi était de vous donner envie d’aller manger… ailleurs.
Quelle est la situation de l’hormone culinaire dans le monde ? Je suis allée prendre son pouls pour vous. Non, ne me remerciez pas.
Il s’agit bien sûr d’un simple échantillon, mais croyez-moi sur parole : Joël Robuchon a du souci à se faire !

On va commencer lentement, et sagement, par quelqu’un que vous connaissez sans doute déjà : Jamie Oliver.

Jamieoliver01

Un anglais qui sait cuisiner. Et puis quoi encore ? En plus d’être charmant, il a la fibre rebelle et s’est mis en tête de révolutionner les cantines anglaises.
Personnellement, ça ne m’aurait pas dérangée qu’il remplace la dame de la cantine au resto U

jamieoliver02

Restons dans le blond avec ce petit Australien qui sent bon la mer et le sable chaud. J’ai nommé : Curtis Stone.

curtisstone02

Ce beau gosse présente aujourd’hui « Take Home Chef », une émission culinaire, aux États-Unis. Les producteurs américains ont tout compris.

Curtisstone01

Sans transition, parce qu’il n’y en a vraiment aucune possible, je vous présente maintenant Hayami Mokomichi.

hayamimokomichi02<

Ce n’est pas vraiment un chef. Il n’a même pas fait d’études de cuisine. Il s’agit d’un acteur japonais qui a publié plusieurs livres de recettes et qui connait un succès fou.
Pourquoi je l’ai choisi ? La réponse est simple : les chefs japonais sont tous vieux ou pas très hormonesques… et moko-chan est mon petit chouchou ! Allez-y, jetez-moi la pierre.

Hayamimokomichi01

Moins bridé, moins asiatique, mais tout aussi exotique… voici maintenant Marcus Samuelsson.

Marcussamuelsson01<

Marcus est éthiopien, mais a été élevé en Suède.
Avec son sourire ravageur, il a participé à une émission culinaire, style top chef, aux Etats-Unis et est maintenant le propriétaire d’un restaurant à Harlem.

marcussamuelsson02

J’ai compris pourquoi il avait quitté la Suède après avoir vu ceci :

magnusnilsson01

Il n’a pas supporté la concurrence. Je vous présente Magnus Nilsson, aussi appelé l’homme du nord.
Moi qui adore les beaux cheveux (et les dos, mais ça, je vous l’ai déjà dit), je suis tombée amoureuse de son petit côté viking.

Magnus Nilsson02

De la Suède à la Norvège, il n’y a qu’un pas (ou plus, mais ne chipotons pas). C’est là-bas que vit Orjan Johannesenn, un jeune chef qui a remporté le Bocuse d’or à Bruxelles en 2012.

Orjan Johannessen01

C’est un peu le gars mignon que tu as envie de protéger de ma sélection… N’est-il pas trop mimi ? Bref. Je m’emporte.

Pour terminer, retournons en France. Je tenais à vous montrer mon chouchou français. Je ne sais pas si on peut le qualifier de chef… le truc de Gontran Cherrier, c’est plutôt le pain.
Et ça tombe bien, j’adore ça ! (comment ça, comme tous les français ?)

gontrancherrier01

Ah, Gontran, tu me fais craquer…

gontrancherrier02

Je sais, ce fut un tour du monde plutôt restreint. J’en suis consciente. J’aurais sans doute pu vous trouver des cuisiniers sud américains, espagnols, russes, tahitiens… Que sais-je ? Les possibilités sont infinies. Ils feront peut-être l’objet d’un autre article.
En attendant, j’espère que ce petit aperçu vous aura plu ! A très bientôt. Souhaitez-moi bonne chance pour trouver des dos.


Allez les bleus, et les rouges, et les jaunes, et les verts [Part I]

Nous ne sommes pas franchement chauvines en ce qui concerne l’hormone, c’est pourquoi nous allons vous parler des joueurs de l’euro de toutes les équipes européennes. Ouais. Pas seulement de la France.

Et non ça n’a rien à voir avec le fait que le seul joueur français franchement bonnasse n’ait pas été sélectionné. Ou si peu.

Bon, rassurez vous, il reste quelques mignons en équipe de France :

Matthieu Debuchy, défenseur

Olivier Giroux, attaquant

Les deux sont d’ailleurs très très très amis :

Walawala.

Dès aujourd’hui, lundi nous rencontrons l’Angleterre avec Ashley Cole mais SANS David Beckham

Nous rencontrerons à 18h vendredi 15 l’Ukraine d’Andrej Shevchenko

Pour finalement terminer nos matchs de poule face à la Suède de Kim Kallström, le mardi 19

Normalement, on ne devrait pas avoir trop trop de mal à se qualifier, l’Angleterre ayant une équipe de bras-cassés et l’Ukraine étant bien en dessous. Le danger, viendra, comme toujours, des grands blonds de suédoisie.

Suivant la place à laquelle on finira (1 ou 2) nous affronterons le 1 ou 2 du groupe C, formé de :

La Croatie, très métrosexuellement incarnée par Niko Kranjčar

L’Irlande, qui n’a qu’un seul rouquin et c’est Paul McShane :

L’italie, sous les traits de Federico Balzaretti, très très amoureux  de sa femme (et de ses cheveux, semblerait-il) :

Et L’Espagne, favorite, ici magnifiée par Fernando Torres (qui n’est PAS l’enfant Kinder) :

Alors faites vos jeux, en attendant la présentation des groupes A&B,  qui dans le groupe D, qui dans le groupe C soutiendrez vous de toutes vos hormones ?


Au royaume des désaxés

Ce week end je réfléchissais à mon prochain sujet, et je me disais, à juste titre allez-vous me répondre, que ça faisait un bon bout de temps que nous n’avions pas évoqué de sujets de sa majesté Queen Elizabeth II ou leurs voisins îliens.

Oui bon. Une bonne semaine quoi.

Et là-dessus, pouf pouf, l’éclair de lucidité : MISFITS !!

Ça nous parait vieux comme le monde tout ça je sais, moi aussi j’ai regardé les deux saisons il y a plus de 6 mois, mais à l’époque je n’avais pas encore signé chez WordPress et franchement, il serait complètement aberrant de tenir le Blog de l’Hormone sans discourir sur les acteurs principaux de cette série.

BATTLE ! 3 acteurs – 3 styles – 3 pays

Robert Sheehan – Irlande – Nathan

Regard perçant et tignasse bouclée, Robert a un sourire dément, des mimiques divines et joue un personnage halluciné auquel on rêve à la fois de foutre des claques et d’apporter calme et amour dans son petit cœur torturé.
Il a un prénom pourri mais que les ainés (De Niro, Downey JR et Pattinson) se sont chargés de glamourifier.
Il est irlandais.
Il n’hésite pas à donner de sa personne pour ses rôles.
Il va devenir un acteur de premier plan, je le sais. Il n’y a qu’à le voir dans Killing Bono de Nick Hamm donner la réplique à Ben Barnes.

 

Nathan Stewart Jarett – Angleterre – Curtis

Muscles saillants et présence rassurante, Nathan a un regard intense et incarne la sensibilité cachée derrière un physique de dur.
Il est anglais.
Il a l’air d’un intello, mais d’un intello élégant, sexy et drôle ! Et fait donc vivre ce doux espoir qu’une telle chose serait possible.
Il est crédible en hipster comme en repris de justice.

Iwan Rheon – Pays de Galles – Simon

Des yeux bleus si profonds que l’on pourrait s’y noyer (oui j’ai osé écrire ça), Iwan joue le personnage parfait : le paria que tout le monde commence par fuir et nommer « Weird kid », mais qui est tout de même CANON, et s’avère finalement être intelligent, protecteur, fidèle, un dieu au pieu et sauveur de l’humanité.
Il est gallois.
Il est musicien, a déjà sorti un EP tout seul comme un grand, et joue avec son groupe The Convictions.

Pour ma part, le choix est fait, j’ai d’ailleurs failli faire une syncope durant mes recherches iconos. Je vous laisse vous battre pour les deux restants.

[Je ne l’ai pas du tout évoqué mais c’est une évidence à mes yeux que Misfits est une excellente série qui ne brille pas que par son casting masculin mais également par son casting féminin, sa réalisation, son scénario et sa BO. En bref, il serait péché de passer à côté.]

[Bonus Track]