Archives de Tag: bad boy

Amours mortes

C’est une chanson qui nous ressemble.
Toi, tu m’aimais et je t’aimais
Et nous vivions tous deux ensemble,
Toi qui m’aimais, moi qui t’aimais.
Mais la vie sépare ceux qui s’aiment,
Tout doucement, sans faire de bruit
Et la mer efface sur le sable
Les pas des amants désunis.

Voilà, maintenant que j’ai mis une bonne bonne bonne ambiance, on peut y aller.

C’est le cycle de la vie : pour que le blog de l’hormone naisse il a fallu que de l’hormone meure – et devienne légendaire. Petit cours d’histoire palpitante, où je vais vous faire découvrir et redécouvrir les précurseurs des têtes d’affiches de ce blog depuis un an.

Et oui, un an. Ca ne rajeunit personne.

Quand on parle bogossitude légendaire, le premier nom qui vient à tout le monde est Filip Nikolic James Dean.

Point prépubères : Non, James Dean n’est PAS un acteur porno, mais bien le James Franco des années 50.

Mort à 24 ans, aussi vite qu’il a vécu, il n’aurait sûrement pas laissé une telle empreinte hormonale s’il avait vécu aussi vieux que disons… Brando.

Rebel without a cause, James Dean a initié la mode du bad boy avant K-Maro ou Steve Estatoff

Ce que Dean est au cinéma, Morrison l’est à la poésie.

Oui. La poésie.

Beauté transcendante et chamanique, complétement non assumée et non calculée (le monsieur avait un seul pantalon en cuir, mais QUEL pantalon), il a donné naissance à une partie des petits rockeurs malpropres & drogués sur lesquels nous avons tous et toutes un jour fantasmé au lycée.

Si Jim a fini bedonnant, l’oeil torve et faisant le triple de son âge, c’est dans cet état que son ami du club des 27, Kurt, a commencé.

Vous vous demandiez pourquoi votre ado/petit frère ne voulait pas se laver ? Hommage à Kurt et à son hormone éraillée, écartelée, désespérisée.

Mais Kurt ne s’est pas réveillé un jour en se disant « tiens, je vais être le premier à foutre la merde et à renverser l’ordre établi » non, il a été le premier à le populariser – ça et sa belle gueule – aux USA.

Un anglais, bien des années avant, avait joué cette carte (étant donné qu’il ne savait jouer de rien d’autre) :

Sid Vicious, pièce rapportée des Sex Pistols, aurait assassiné sa groupie/petite amie, Nancy. Le couple maudit par excellence, comme si Roméo et Juliette avaient eu des enfants avec Catherine et Heathcliff.

Suivant ce pendant destroy mais avec un chouya plus de talent et de sensibilité, River Phoenix (frère de Joaquin)(copaing de Keanu) a overdosé à 23 ans (c’est ce qui a servi de leçon et a sauvé Léo Dicaprio qui l’avait justement croisé ce soir là)

Sans ces trajectoires avortées, sans ces carrières explosées, sans cette violence, cette mort, ce sang, ce sexe et ce rock&roll, jamais nous n’aurions eu ces icônes. Jamais nous n’aurions eu les canons modernes de la beauté.

Nous aurions dû nous contenter de lui :

(Ce qui n’est pas si mal, mais un peu trop ancré dans le marbre)

Antinoüs, amant d’Hadrien, l’empereur romain qui aimait tant les hellènes qu’il en épousa les coutumes et s’éprit d’un jeune barbare des montagnes à la beauté sans égale. A la mort d’Antinoüs (noyé dans le nil*), Had’ décida de le déifier et de le faire statufier partout partout partout (et il était grand le romain empire), c’est pourquoi c’est la tête, le buste et le postérieur d’Anti qui nous sont parvenus en masse de l’antiquité.

L’hormone descendrait-elle d’un seul mâle ?

*Je pense que s’il y en a un qui descend d’Antinoüs, c’est bien Jeff Buckley, qui se noya dans le Mississippi comme un con après y avoir barboté saoul comme un goret tout habillé.

Jeff Buckley, le chaînon manquant entre James Dean et James Franco (selon mes propres stats, si ton prénom commence par un « J », tu as plus de chance d’être franchement consommable, hein, Jake Gyllenhaal, Jacques Dutronc, Jérémie Rénier, Johnny Depp, Jean-Luc Mélanchon… !).

Je vous casse le cul avec des chanteurs mais sachez que j’ai du peintre, dans mon sac à malice.

Amedeo Modigliani, grand amateur de femmes au demeurant, écrasé par la gloire d’un Picasso qui n’avait pas un tiers de son talent, et qui mourut de la tuberculose à 35 ans.

Dans ma palette, je peux même remonter à Eugène Delacroix, qui fascina assez Géricault pour qu’il en tire le portrait suivant :

Et s’il y a bien eu un couple d’auteurs hormonaux & infernaux ce fut bien Percy Bysshe Shelley & Lord Byron

Hommes à femmes (voire infâme pour le second)

Tous morts jeunes et beaux, comme Rimbaud.

[#PointpédoHeights]

Ce n’est pas qu’on est rabat joie, c’est juste que nous tenions, en ce jour saint, à souligner d’où nous viennent nos sacro-saintes hormones actuelles.

Alors à notre panthéon :

A l’hormone, le blog reconnaissant !

Publicités

Don’t Stop Believing

Ah oui, ça c’est du titre de compet ! Mais c’est aussi la chanson phare de Glee, celle que tu entends à chaque coupure pub sur W9.

Parce que oui, on va causer Glee ! C’est peut être plein de bons sentiments, de mièvreries et de reprises musicales, à outrance même parfois, mais y a du potentiel hormonal dans cette série, faut pas croire.

C’est partie pour une revue en bonne et due forme de tous les beaux mâles de la série ! (Oui, les moches, je les ai éliminés d’office, faut pas déconner)

Matthew Morrison (Will Shuester) (@Matt_Morrison)

(http://www.matthewmorrison.net/)

Acteur et chanteur (il vaut mieux pour cette série tu m’diras) il n’a fait principalement que des apparitions avant d’avoir un vrai rôle principal dans Glee.

Et c’est à se demander pourquoi on lui a pas attribué de rôle avant. Franchement ?

Alors bon, c’est le prof d’espagnol et de chant des élèves, le plus vieux de tout le casting (hormonalement intéressant), et en plus il est célibataire depuis 2007 !! Que demander de plus ?

Kevin McHale (Artie Abrams) (@druidDUDE)

Bon, je dois admettre que dans la série, le potentiel hormonal de Kevin est pas flagrant flagrant.

Faut dire qu’il y met pas du sien avec ses lunettes et son fauteuil roulant ! (Oui les personnes à mobilité réduite et/ou déficientes sont assez bien représentées dans cette série).

Mais dans son cas, on a affaire à un bon gros fake, vu que Kevin est tout à fait valide !

Mais j’avoue qu’il faut bien choisir sa période parce qu’il a quand même testé des looks tout à fait douteux


Avouez que ça donne moyen envie.

Mais il a quand même fait, avec son groupe Not Like Them, la première partie des Pussycat Dolls, et ça, c’est pas rien pour du potentiel hormonal.

Chord Overstreet (Sam Evans) (@chordoverstreet)

 Le Blond de la série. Ok, avec une bouche démesurée.

Soit, il est un peu jeune (1989). Soit, avec sa mèche il a un faux air de Bieber. Mais il est célibataire depuis peu, c’est un brave garçon !

Et puis s’il se déshabille un petit peu, il augmente son potentiel hormonal indéniablement :

Et comme il joue de pas mal d’instruments (piano, guitare, mandoline, entre autre), on doit pouvoir faire quelque chose de son habileté.

Jonathan Groff (Jesse St James) (@MrJonGroff)

 Même si c’est pas du tout ma came, aussi bien physiquement que humainement (pour le rôle qu’il interprète hein, je suis pas intime avec lui), il peut plaire à certaines (ou certains), avec son look bien propre sur lui.

(Mais bon, ya certaines photos qui ne devraient pas trainer sur le net, c’est pas à son honneur. J’ai eu envie de le baffer en faisant les recherches de cet article! Je vous épargne ça)

Je vais juste être obligée de vous décevoir : il est gay ! Et serait en couple avec Zachary Quinto (Sylar de Heroes).

Mais il joue très bien les mecs blasés sur un canapé devant la télé. Ca rattrape tout.

Chris Colfer (Kurt Hummel) (@chriscolfer)

 Le plus jeune de nos acteurs. Mais pas que !

Il est aussi scénariste, producteur, écrivain et chanteur. A même pas 22 ans. Ça fout un coup. Bon, il est aussi gay. IRL et dans Glee. Oui, parce que cette série est très très gay friendly, faut dire.

Bon par contre il est tout bonnement impossible de trouver des photos de lui un peu déshabillé. Ca fait chuter son taux d’hormone direct au petit !

C’est dommage, il a une bonne bouille.

Darren Criss (Blaine Anderson) (@darrencriss)

Encore un qui a une multitude de rôles différents : chanteur, acteur, musicien, auteur-compositeur et fervent acteur dans la lutte contre les discriminations faites aux homosexuels.

Mais l’histoire Wikipedia ne dit pas s’il est homo lui-même.

Un latino-irlandais, à fort potentiel hormonal, qui ne se fait pas prier pour se mettre torse nu, et ça on aime.

On regrette simplement son petit excès capillaire qui ne le met pas toujours à son avantage.

Harry Shum Jr (Mike Chang) (@iharryshum)

 Dans Glee, il en faut pour tout le monde. Du brun, du blond, du gay et de l’asiat. En la présence d’Harry donc. Un des plus vieux du casting « élève » (29 ans). En plus de jouer dans Glee, il a joué aussi dans Sexy Dance 2 et dans le 3D aussi. Avoue que ça impressionne hein ? Non ? Tu n’as pas vu ces films de légende ?

(Au moins il ne se fait pas prier pour se déshabiller)

Avec l’engouement des jeunes pour la K-pop et toute cette culture asiatique (si si j’insiste sur le terme de culture)(demande aux jeunes de licence jap dans n’importe quelle fac tu verras), Harry est LA touche indispensable du casting.

Et il est pas désagréable à regarder, il faut l’avouer.

(Et il sait même se la jouer bad boy en plus)

Mark Salling (Noah Puckermann) (@marksalling)


Au bord de la piscine, en mâchouillant du chewing-gum gum ou torse nu dans un jardin, il a la classe.

Le beau gosse indéniable du casting. Celui qui se tape toutes les nanas de la promo (ou pas loin). Celui à qui on pardonnerait tout.

Il fête ses trente ans cette année, et moi, sans souci, je veux bien aller faire la fête avec lui.

Cory Monteith (Finn Hudson) (@corymonteith)

 Lui aussi fête ses trente ans cette année. Mais là, même en cherchant bien, on dirait pas.

Malgré sa gueule d’ange, il est loin d’être le gendre idéal. Il a enchainé les petits boulots avant de commander Glee, parce que Monsieur a arrêté l’école en 3ème. Ça craint !

Bon il a quand même une filmo longue comme le bras (même si ce ne sont que des petits rôles) et puis, ouais avec sa gueule de petit jeune, moi je lui pardonne tout !

Dans Glee, yen a vraiment pour tous les goûts ! Il faudrait être vraiment difficile pour ne pas trouver chaussure à son pied !


Quand te reverrai-je pays merveilleux ?

Quand les charmantes esclavagistes tenancières du blog de l’hormone m’ont harcelé demandé d’écrire un article sur « l’hormone dans le sport », j’ai beaucoup rigolé longuement réfléchi. Parce que tu vois, moi, le sport, j’aime bien en faire (je suis trop bon à Dance Dance Revolution et j’ai tout l’équipement pour faire du Body Pump à la maison), mais je trouve rien de plus chiant que de regarder des gens faire du sport.

Alors je me suis dit que j’allais prendre le sujet à contrepied et faire un top des plus beaux joueurs de World of Warcraft.
Mais  il faut bien admettre que je risquais de passer des heures pénibles sur google images pour des résultats peu concluants.

Photobucket

Du coup, je me suis demandé dans quel sport j’avais eu des crushs. Qui a la palme de la sexiness ?

Je suis certain que nous allons trouver un terrain d’entente si vous en avez connus, j’ai toujours eu un faible pour les moniteurs de ski.
Difficile de trouver plus couvert, et pourtant, ces quelques centimètres carré de peau aguicheuse mordue par le soleil… Ajoutons que j’allais fréquemment dans les Pyrénées, ainsi mes moniteurs avaient tous un fort accent espagnol, et les sourires les plus charmeurs. Ah je repense encore à Martìn, Julio et Jordi…

J’ai donc fait quelques recherches et ai découvert avec grand bonheur l’existence de calendriers des moniteurs de ski les plus sexys.

Pour les lecteurs et lectrices de l’hormone, je vais partager quelques photos avec vous.
Photobucket

Photobucket

Entre les deux suivants, je n’arrive cependant pas à me décider sur mon préféré. Je viens de passer 30 minutes à les regarder, et je crois que je veux les 2.

Photobucket

Photobucket

Alors bon, c’est sûr, il ne sont probablement pas tous gaulés comme cela, mais avouez que même si vous n’aimez pas le ski, ils donnent envie de boire un vin chaud, dans un gîte, au coin du feu, pas vrai ?

« Mais alors, si les monos sont comme cela, comment sont les skieurs professionnels ? » vous demandez-vous.

Je sais pas pour vous, mais je ne connais aucun nom ni aucune tête.

Donc j’ai défini un top de l’hormone chez les skieurs

4. Bode Miller, le Bad Boy

champion américain, multi-médaillé aux JO

Photobucket

En 2005, il disait « la lutte contre le dopage est tellement en retard et inefficace qu’on n’a qu’à légaliser l’EPO». Ce qui prouve que c’est un provocateur, mais aussi que Yannick Noah est un gros naze qui ne dit rien de neuf.

Bode Miller a aussi reconnu avoir déjà fait des courses en ayant bu avant, mais c’est parce que ses parents étaient des hippies, l’ont scolarisé en retard et vivaient dans une maison sans eau ni électricité quand il était petit. Ca te rendrait n’importe qui complètement bizarre. (source : wikipedia)

3. Giorgio Rocca, le Rital

Skieur italien, il se plaçait bien en slalom entre 2006 et 2009

Photobucket

il est à la retraite depuis deux ans, mais bon, il mérite quand même une médaille de bronze pour son petit côté Eddie Cibrian.

2. Jean Baptiste Grange

champion du monde de slalom 2011
Photobucket

on apprend sur son site officiel qu’il est « calme, réservé…

Proche de la nature mais à l’affut des nouvelles technologies.
Opiniatre, je n’aime pas être bousculé. »

et il  aime
Musique : Lorena Mac Kenit, Nina Simons, Hiphop reggae, ACDC, Led Zeppelin, Rolling Stones…
Séries : Prison Break, Heroes, 24H, Desperate Housewives…
Films : 99F, Va, vis et deviens..

En bref, c’est un gentil garçon avec de bons goûts en musique et… c’est tout… (SRSLY ??? 99F????)

1. Jeremy Bloom, le Jock

Champion du monde de bosses et de ski acrobatique. Mais aussi pro en football américain.
Et puis aussi mannequin pour A&F, et pour Tommy Hilfiger…
Photobucket

Photobucket

Let’s get a little weeeeeeet, I like the way you’re working me out…

Grhhhhhhaoooooou. On va encore me dire que je préfère les américains aux français, mais j’assume.

Surtout que Jeremy, c’est un peu le gars qui plaira à toute ta famille. En plus d’être bon en ski et en football américain, il est aussi ceinture noire de karaté, il a fait des études supérieures et top du top, il a créé une association pour prendre soin des personnes âgées. Même mamie va l’adorer.

Je vous laisse, je dois aller préparer mes prochaines vacances aux States