Archives de Tag: Belgique

Princes & Princesses

Comme nous sommes tou(te)s des princes(ses) et que, pour certain(e)s d’entre nous, nous attendons toujours le prince charmant, je me suis dit « hey Johnson, ‘azy, fais une liste des coeurs à prendre de la royauté mondiale pour le bon peuple de l’hormone. ».
J’suis quand même super sympa avec vous.

D’autant plus que maintenant la frontière entre les gens d’en bas et les gens d’en haut s’efface, après les photos d’Harry nu que personne ne vienne me traiter de roturière.

[Sympa la photo de famille new generation]

Les têtes couronnées n’étaient vraiment pas mon truc jusqu’à mon voyage en Suède, où je suis tombée sur Carl Philip.

 

[Carl Philiiiip]

Et si celui là je me le réserve, en voici quelques autres pour vous servir.

Si vous ne parlez que le français : pas de problème, la famille royale de Monaco n’est qu’à 6h max de train de chez vous.

Si Andrea Casiraghi, 28 ans, deuxième dans l’ordre de succession au trône derrière sa môman, est tout juste fiancé…

…son Bro’, Pierre, 24 ans, est lui tout à fait célibataire

Un peu moins ensoleillé mais aussi vachement plus sympatoche : le royaume de Belgique a pour Prince le jeune Amedeo de Belgique, 26 ans, 4e dans l’ordre de succession au trône.

Concernant le Prince Guillaume de Luxembourg, vous n’avez plus que quelques mois pour conquérir son coeur avant qu’il ne se marie en octobre prochain.

Si les contrées plus exotiques ne vous font pas peur, le Prince Azim du Brunei sera peut-être le bon

Il ne parle peut-être pas français mais il est connu dans le monde entier pour ses soirées où se bousculent toutes les stars, du coup, ça compense.

Héritier du trône de Dubai (rien que ça), le Cheikh Hamdane ben Mohammed Al Maktoum, 29 ans, a le petit plus d’être un poète, oui mesdames.

Un peu plus près de chez nous mais sans aucune chance de régner un jour, voici le Prince Philippos de Grèce, 26 ans :

Maintenant, si vous vous voyez reine de France il reste un espoir : le prétendant au trône impérial français, Jean-Christophe Napoléon, 26 ans

Je vous cache pas que ça va être un bordel sans nom pour accéder au trône : renverser la démocratie, rétablir l’empire et zigouiller les Bonapartistes républicains, mais bon, c’est toujours mieux côté hormone que le prétendant au trône de France de la maison d’Orléans.
Maintenant faites vos jeux et à vous la particule, Stephane Bern & le protocole !

Publicités

How deep is your voice ?

Vous l’avez sans doute remarqué, une nouvelle émission musicale a vu le jour à grand renfort de matraquage publicitaire sur TF1. Il s’agit de The Voice, concept développé à l’origine en Hollande par le créateur de toutes les téléréalités du monde ou presque : John De Mol (on ne se moque pas, il s’appelle vraiment comme ça).

Le concept est tout sauf hormonal puisqu’il s’agit pour le jury de choisir de recruter des chanteurs en se fiant seulement au son de leur voix. Ils ont, en effet, le dos tourné pendant les performances et s’ils choisissent de retourner leur fauteuil ils offrent une place dans leur équipe (ce sont des « coachs ») au chanteur.

L’hormone n’est donc pas véritablement chez les candidats (même si… on y reviendra !) mais alors : où est-elle ? Une émission de prime-time, déclinée dans des dizaines de pays et pas un seul beau gosse ?

Mais si les pioupious, c’est juste que l’hormone se cache… dans le jury !

Je vous propose donc une sélection des jurés qui me donne le plus envie de faire des vocalises devant mon petit écran.

Dans l’émission originale nous retiendrons deux coach pour le prix d’un, le duo Hollandais Nick & Simon

Un duo de chanteur dont l’un des deux est issu du format « Idol » (Nouvelle star, American Idol…) du pays de l’édam. Ce qui est bien avec la téléréalité c’est qu’ils recyclent énormément.

Puis le concept est arrivé en Belgique, pays hormonal préféré de Vikler, mais, étant donné que tous leurs beaux gosses sont au cinéma ils ont dû faire appel à un franco-suisse pour sauver du naufrage la sexytude de leur jury, et encore ce n’est « que » Quentin Mosimann (ex gagnant de la Starac’ française)(re-cy-clage on vous dit) :

Non, pour un jury qui a vraiment la sseucla (ouais je vous épargne le jury français hein, parce que le plus beau est quand même surtout connu pour le rôle de Quasimodo…), il faut aller sonner chez nos amis anglo-saxons.

Le jury australien a particulièrement de la gueule puisqu’il  est composé de :

Keith Urban, plus connu comme « mr Kidman »

Seal, plus connu sous le nom de « Mr Klum »

et Joel Madden, plus connu sous le nom de « Mr Richie »

Mais la palme revient au jury qui nous fait baver Vikler et moi depuis deux ans maintenant : le jury US (parce que les américains font tout mieux que tout le monde, sauf les films muets).

Composé de Christina Aguilera (puisqu’il faut bien des nichons), de Cee-lo Green (parce qu’il faut bien un noir spécialiste de la soul) et de…

Blake Shelton, mari de Miranda Lambert, couple star de la country, musique ridicule en France mais qui, pour eux, veut dire beaucoup.

Il incarne le mâle viril au grand coeur et à l’accent traînant. Un lucky luke qu’on aimerait bien jolly-jumper.

Et et et… La Roll’s royce du stardom international, le mec le plus cool de la terre, celui qui est le meilleur pote de Jake Gyllenhaal, un défenseur des droits des gays, un type qui arrive à rester aussi tatoué sans avoir de bide à bière et qui a un regard qui ferait fondre Ben&Jerry’s :

Adam « ohmagadohmagadohmagad » Levine.

Vous connaissez forcément cette photo prise dans le cadre de son implication dans la lutte contre le cancer des testicules.

Mais connaissez vous celles-ci ?

Expert(e)s de l’hormone, à quel juge donnerez vous votre voix ?


Elle dit qu’après certains regards…

… les mots deviennent dérisoires

Ouais c’est encore moi qui suis de service pendant que certaines (suivez mon regard) tentent de détourner des papillotes du droit chemin (on se comprend).
Donc vous allez bouffer du francophone. Vous voyez, je ne suis pas complètement psychorigide, j’élargis mon champ de vision.

BELGIQUE MON AMOUR

Des yeux d’un bleu des eaux des mers du nord, une carnation translucide, des muscles saillants : Nicolas Gob, sous vos applaudissements !

Habitué des feuilletons télés depuis le début des années 2000, à l’époque où nous regardions encore les prime time sur les chaines hertziennes car nous n’avions pas l’adsl et les séries n’avaient pas encore atteint l’âge d’or qu’on leur connait depuis quelques années, vous avez sans doute déjà vu Nicolas Gob.

Peut être sans le remarquer, mais vous avez de la chance, sur le Blog de l’Hormone nous sommes tolérantes avec les mal voyants.

Vraie révélation dans « Un amour à taire » de Christian Faure, dans lequel il joue et fait magnifiquement du vélo avec OH BEN TIENS !! QU’EST-CE QUE TU FAIS LA JEREMIE !?

Et accessoirement nous fait pleurer grâce à cette belle histoire d’amour homosexuelle sous l’occupation durant la 2ème guerre mondiale.

Il persiste et signe avec « Sa raison d’être » de Renaud Bertrand, téléfilm en deux parties qui fait chialer sa mère en narrant le début des années sida (le mec choisi toujours des sujets funs et bigarrés), que je vous recommande chaudement et pour lequel il a reçu le prix d’interprétation masculine au festival de création télévisuelle de Luchon. Même s’il porte pour l’occasion une coupe blonde assez déroutante qui nous prouve que la blondeur n’est pas toujours signe de bogossness.

Actuellement, il joue dans la série « Un village français ». Bref, encore l’éclate au niveau du perso et des histoires.

Mais LE rôle qui nous le rend débordant de sympathie et de charisme, c’est celui de Kevin dans « Les Bleus », la seule série policière française qui dépoussière un peu le genre, programmée par M6.
Honnêtement, qui n’aurait pas envie d’être protégé par ce genre de flic et rassuré par ces bras musclés ?!

Personnellement, je craque même quand il se déguise en Mat Pokora, c’est dire.

[Cet article est bien évidemment spécialement kass-dédié à ma sista, fan ultime de Nico]