Archives de Tag: Game of thrones

Sous les pavés, l’hormone [Part III]

Je vous avais promis de la jeunesse, des étoiles plein les yeux, et de la chair fraîche. Oui, ça va arriver. Je vous le jure. C’est à quelques scrolls d’ici – mais avant, appesantissons nous sur une valeur sûre, enfin dégagée de son image de vampire à paillettes, j’ai nommé :

 robert-pattinson-20090626-519105

Le Prince Rob’

Le petit Robert aux joues rouges d’Harry Potter a fait du chemin et porte une fois de plus admirablement le costume dans le dernier Cronenberg, Maps to the stars.

COS_D027-05147.NEF

Dans le bras de fer psychologique qui l’opposait Kristen Stewart, c’est son hormone écrasante qui l’a emporté : finalement son ex a annulé le déplacement.

43 ans semble bel et bien être l’âge de la maturité de l’hormone, et il n’y a pas que dans le jury que cet âge d’or est représenté :

ld3480lsbaragliascrarti

Leonardo Sbaraglia a dû boire beaucoup de bon vin argentin, je ne vois que ça, car il ne fait pas du tout sa quarantaine. C’est la révélation de l’hormone brune de ce festival et sa bouche n’est pas sans rappeler celle de notre ami Gael, cela suffira-t-il à lui faire décrocher un prix d’interprétation pour Relatos Salvajes (Wild Tales) de Damián Szifron ?

Suspens.

Dégradons les couleurs capillaires et passons à un inconnu pas tout à fait inconnu. Vous savez, ces types qu’on a déjà vu quelque part et même qu’ils nous ont tapé dans l’oeil, mais pas assez pour qu’on les google, parce qu’on avait trop la flemme ou les mains occupées ailleurs ?

tom-wlaschiha-tomwlaschihafan-tumblr-com-1

Tom Wlaschiha, 40 ans, que vous reconnaitrez sûrement mieux une fois coiffé de sa perruque de Game Of thrones.

 

tom-wlaschiha-9

A part Jaqen, il est aussi doubleur, comédien de théâtre et a joué, comme tous les jeunes premiers allemands, dans des films sur la seconde guerre mondiale. Beaucoup. Trop. On va pas les citer hein, c’est presque tous les mêmes. Oh et il a joué dans Munich aussi. Parce qu’il est Allemand. Et que tous les jeunes premiers allemands ont joué dans Munich. Nan mais si on vous dit que lui il vaut le détour vous pouvez nous faire confiance, non ?

Alors retrouvez-le dans Mr Turner (film de Mike Leigh sur le peintre) où il jouera un Prince. Ouais. Rien que ça. Mais qui s’appelle Albert. (Alors non, pas celui de Monaco, celui que la reine Victoria a fini par épouser).

 LE film de l’hormone, celui qui a NOTRE palme (elle vaut ce qu’elle vaut, mais au moins le film ne repartira pas les mains vides), c’est Sils Maria d’Olivier Assayas (le bon goût de la France, c’est bien connu).

Parce qu’à l’affiche il n’y aura non pas une révélation mais deux, et tous deux blonds comme les blés.

Le premier est Johnny Flynn, 29 ans :

Johnny Flynn

Multi-talent, cet anglais est pour l’instant plus connu pour sa musique que son actorat… m’est avis qu’avec un visage pareil, le 7ème art ne va plus le laisser partir.

Oh et il aime Shakespeare et Yeats. Rien que ça. Un cerveau derrière la mèche, manquait plus que ça.

johnny-flynn-and-burberry-single-breasted-raglan-trench-coat-gallery

Le dernier, l’outsider, celui sur qui on n’aurait pas parié si on s’en était résumé à son rôle dans Mysterious Skin aux côtés de Joe Gordon-Levitt, c’est Brady Corbet.

Brady-Flaunt

Présent lui aussi dans le dernier Assayas, il doublonne en étant également au casting de Saint-Laurent.

26 ans, une filmo longue comme mes deux bras mis bout à bout, une bouille à la fois carré et ronde qu’on ne comprend pas mais qu’on accepte volontiers quand même, des yeux bleu ciel et une bouche parfaitement dessinée.

Moi je dis qu’il peut perdre son « y » et devenir le prochain « Brad » tout court.

20120103_1325612853_22195-image

Bien sûr, et comme toujours, notre série d’articles est loin d’être exhaustive, si vous avez repéré des oublis de notre part : réparez les en commentaire, photos à l’appui (parce que le partage, c’est bien).

On vous dit à l’année prochaine ! (pour le festival hein, pas pour le prochain article)

(quoi que…)


On s’est juré de toujours tout partager, on s’est promis d’être toujours réunis

Si Vikler est allée faire bronzette sur le terrain tout l’été dans son safari de l’hormone des pays de l’est, moi, je suis restée sur Paris où j’ai brainstoarmé sévère avec notre think tank de l’hormone.

Nous avons dégagé les grandes tendances de 2012/2013 en matière de bogossitude, analysé les répercutions du déclassement de Ryan Gosling au profit de Bradley Cooper comme « homme le plus sexy de la terre », décrypté l’actualité fourmillante, disserté sur « Robert Pattinson cocu : un signe avant-coureur de l’apocalypse ? », bref, ça a pas été LoL tous les jours, mais nous avons un business plan qui va tiendre la route pour toute la saison.

Alors je vous l’annonce tout de go, la mode de cette fin d’été et de ce début d’automne, le comble du chic, le pic absolu de l’hormone, le « must-have » est à la bromance.

D’ailleurs Rob’ aura toujours son BFF Tom Sturridge pour se consoler !

C’est le moment où vous vous dites « han comme ils slapettent avec des mots incompréhensibles au blog de l’hormone depuis qu’ils ont dépassé les 1000 visiteurs par jour et qu’ils se font harceler sexuellement sur les réseaux sociaux par d’anciens candidats de Top Chef ! », c’est pourquoi je vais vous expliquer le concept : Bromance = Brother + Romance.

Alors non, on ne parle pas d’inceste (désolée les fans de Supernatural*, mais on vous aime quand même !), mais d’amitié virile entre deux homme qui n’hésitent pas à éprouver cette affection en public.

[Pour la petite histoire, Jared Padalecki et Jensen Ackles, respectivement Sam et Dean Winchester dans la série, sont les best bros du monde et leur complicité transparente a poussé les fans du show à créer une communauté très vivement alimentée sur la « Wincest »]

La Bromance la plus durable et la plus classe d’Hollywood est bien sûre celle de George Clooney et Brad Pitt

Regardez moi tout cet amour fraternel !

Et gare à celle qui se mettra entre les deux…

Si parfois les Bromance laissent assez rêveurs…

[Ian Somerhalder et son grand poto Jared Leto]

Elle sont parfois à la limite du porno gay :

[Ryan Reynolds & Scott Thompson]

[Ryan Gosling et son réalisateur d’amour Nicolas Winding Refn à Cannes]

Il faut dire que beaucoup de Bromance se créent au boulot, ce fut le cas pour Kit Harrington et Richard Madden sur le plateau de Game of thrones qui, depuis, ne se quittent plus et partent même en vacances ensemble.

Parce que de vrais Bro font TOUT ensemble

Si, généralement, notre Bromanceur typique est un garçon hétéro – disposant même la plupart du temps d’une femme de compagnie pour l’occuper quand son Bro n’est pas là-, l’amitié universelle entre deux hommes existe aussi lorsque l’un est gay et l’autre hétéro, le « Gay BFF » n’est pas exclusif aux donzelles trentenaires célibataires travaillant dans l’industrie culturelle.

Découvez ici Jason Segel et Neil Patrick Harris (l’inventeur du Bro Code dans How I met your mother) chanter en choeur Confrontation extrait de la comédie musicale Les Misérables.

Il existe tellement d’exemples que je n’ai forcément pas été exhaustive, alors n’hésitez pas à partager en commentaires vos Bromance préférées !

Et pour avoir votre dose quotidienne, maintenant que je vous ai rendu accros,  je vous suggère cet excellent tumblr : http://dailybromance.tumblr.com


Winter is coming [Part I]

George R. R. Martin est aux littératures de l’imaginaire ce que Marc Lévy est à vos lectures du métro.

George, un jour, s’est dit : je vais écrire une saga révolutionnante et passionnante, il y aura des bruns, des blonds, des grands, des (très) petits et Jon Snow. Et ça donné Le Trône de fer. Les américains, qui ne sont pas les derniers des idiots dans l’exploitation des univers chouettos, en ont fait une série qui passe sur HBO et qui va recommencer tout début avril pour une saison 2 qui s’annonce dantesquaculaire.

Et comme pour résumer tout ça, c’est un chouya compliqué, on va faire appel à l’ami wiki :

« L’histoire de A Game of Thrones, ainsi que des autres livres de la série, prend place dans un monde fictif qui rappelle l’Europe à l’époque du Moyen Âge. L’action a surtout lieu sur le continent de Westeros, où les saisons durent des années. »

Tout commence quand Eddard Stark…

[célui]

…Lord of Winterfell est nommé « main du roi » (mais en fait c’est plutôt son bras droit) Robert Baratheon (qui est très laid, donc pas d’illustration). Ed et Rob sont des vieux potes, ils ont éjecté tous les deux Aerys Targaryen le roi fou (et blond) il y a quelques années. Au départ, Ed est pas chaud chaud pour retourner à la cour, toussa. Surtout qu’il a plein de gosses à nourrir. Et Jon Snow. Mais bon, sa femme lui dit « si vazy on y va, y a un truc chelou avec la mort de la main qui est en fait un bras droit, et il parait que ce serait la famille de la femme de Rob, cette bande de quenelles putrides de Lannister ! »

Chez les Lannister, autre grande famille du royaume, c’est un peu la roulette russe génétique. Chez les uns c’est : BINGO

Chez les autres c’est… euh… enfin… mais…

[Ouais, mais il a gagné un Emmy]

Jaime Lannister est joué par Nikolaj Coster-Waldau et Tyrion par Peter Dinklage.
Tout ce beau monde à la cour est conseillé par Littlefinger, grand argentier des 7 couronnes, incarné par un membre de mon panthéon de l’hormone, le grand, le beau, l’immarcescible Aidaaaaan Gillen !

[Littlefinger] [il vous avait pourtant bien dit de vous méfier]

[Aidan Gillen]

Pour les historiologues de l’hormone, vous avez certainement reconnu le type qui roulait des pelles à Jaxx de Sons of Anarchy alors qu’il était minot et encore en Angleterre.

Oui, Stuart et Nathan de Queer as folk UK = Aidan Gillen & Charlie Hunnam = Littlefinger & Jaxx

Littlefinger, n’a, pour l’instant, pas grand-chose à voir avec Jon Snow.

Vous avez donc les prémices de l’histoire, le fil rouge principal, pour les détails sur les histoires annexes il va falloir attendre la partie 2, qui arrivera très bientôt sous la plume de Vikler !

Et pour tous ceux qui ont lu cet article en se disant « mais putain, qui c’est Jon Snow ?! »

Voilà :

Mesdames zé messieurs : Kit Harington.

Je vous l’annonçais comme révélation de l’année ici et je peux d’ores et déjà affirmer qu’il va réchauffer notre printemps avec ses histoires WTF d’hiver qui arrive.