Archives de Tag: Heath Ledger

I can be your hero, baby [Part I]

Parce qu’il n’y a pas que Jon Snow et les bébés loups dans la vie, je vais vous parler super, je vais vous parler héros, je vais vous parler superhéros.

Cette année, ce sera la reboot de Spiderman avec Andrew « Social Network » Garfield

Que, personnellement, si j’étais dubitative au début, je préfère mille fois à Tobey Maguire.

Si si, regardez le un peu :

Il sera opposé au charrrismatique Rhys Ifans

…qui risque d’être moins charrrismatique dans le film puisqu’il jouera le Lézard.

Pour de l’hormone pure et dure vous pourrez compter sur le nom de Chris Zylka au générique

Mais si voyons, c’est le Thor de Kaboom !

Reste à savoir si ces deux là se rouleront une pelle encore plus mémorable que Tobey & Kirsten « Maryjane » Dunst

2012 signe aussi le retour de Christian American Psycho Bale sous la cape et le vocodeur de Batman.

Le problème étant que le costume de chauve-souris gâche un peu toute l’hormone du monsieur, mais par contre, comme Bruce Wayne, il a à peu près la grosse classe :

Il était question que Joe Gordon-Levitt  succède à son pote Heath Ledger et à Cillian Murphy comme méchant, un héritage pas dégueu, mais en fait ce sera Tom Hardy et sa bouche.

Rassurez vous, Joe est toujours pote avec Christopher Nolan et aura bien un rôle, celui d’un jeune officier de police (Robin ? Robin ? ROBIN ?)

Et les forces de police seront gâtées puisque sir Aidan Gillen fera un parfait agent de la CIA à ses côtés.

[Si, j’ai le droit de mettre Aidan dans tous mes articles]

Et dans la deuxième partie de l’article, ce sont tous les Avengers pour le prix d’un que vous retrouverez. Et je laisserai les boucles d’Aidan et de Jon Snow pour celles de Tom « god of badassry » Hiddleston !

Stay tuned !


Mais n’te promène donc pas tête nue

Moi, globalement, je suis pas hyper chapeau.

J’y pensais l’autre soir et je me suis fait cette réflexion (mon cerveau et moi, on a des conversations passionnantes le soir autour d’une bonne bouteille d’eau).

Ça me rend pas dingue de voir un mec coiffé d’un couvre-chef. Surtout quand je repense à cette mode des bérets Kangol (encore une preuve que la mode c’est n’imp). Ou alors c’est parce que j’ai été traumatisée à force d’entendre « Ils ont des chapeaux ronds, vive la Bretagne, ils ont des chapeaux ronds, vive les bretons ! ».

Et puis du coup, suivant le fil de cette passionnante interrogation, je me suis mise à penser à des gens connus qui porteraient permanence des chapeaux, faisant de cet accessoire un indispensable vecteur de leur identité publique (et privée peut être on ne sait pas).

Et là

Bien embêtée la meuf. Parce que là clairement, qui ne devient pas fou/folle, à la vision soudaine de Charlie et son chapeau de hobo tout mordillé par son fidèle compagnon canin (en vrai c’est pas le sien, mais CHUT, ne tuons pas la légende)

C’était foutu pour une soirée tranquille à mater la finale de MasterChef (CA VA HEIN !) (NOUS AUSSI PARFOIS ON A DES MOMENTS DE FATIGUE INTELLECTUELLE), j’ai continué ma recherche sur les mecs à chapeau.

En deux secondes, Chapelier Fou investissait mon esprit.
Non pas l’horrible adaptation de Lewis Caroll interprétée par Johnny Depp*.

Louis Warynski de son vrai nom, musicien de son état, quand il joue Darling, darling, darling (et tous ces autres morceaux d’ailleurs, ruez-vous sur sa discographie) est irrésistible. En vidéo comme en live.

http://www.dailymotion.com/embed/video/xd0hjz
La Session (1/1): Chapelier Fou par liberation

Ensuite j’ai pensé aux acteurs, au cinéma. Vous me voyez venir avec mes gros sabots, forcément, quand on associe beaux gosses/acteurs/chapeau/film, on ne peut passer à côté de, feu, Heath Ledger et Jake Gyllenhaal.

Mais mes soirées, je ne les passe pas uniquement avec mon encéphale, je ne suis quand même pas complètement asociale et recluse, non, mes soirées je les partage aussi avec mes copains/copines d’internet !! (Là c’est le moment ou le malaise grandi en vous car l’image de ma vie pathétique se dessine dans vos pensées)

On m’a suggéré Yodelice. Fort bonne idée (thanks). Parce qu’on a beau avoir toujours en nous l’image de Maxim Nucci avec les L5 faisant un enfant à Jenifer (ouais, tout en même temps), quand tu l’as sur scène en face de toi, avec son charisme et sa voix, tu fais moins ta/ton maligne/malin, je te le dis.

4h plus tard, Elizabeth avait gagné MasterChef en faisant une ganache de basilic poêlée à l’arrabiata et j’aimais bien les mecs à chapeaux.

*Comme quoi c’était pas compliqué de lui foutre un chapeau en ne bridant pas complètement son sex appeal…