Archives de Tag: Le trône de fer

Winter is coming [Part 2]

Tout à vient à point à qui sait attendre, faisons deux minutes de pause, le mari et le BFF de Johns ont un petit mot à lui faire passer :

Ooooooh comme c’est mignoooooon ! Toute l’équipe du Blog de l’Hormone se joint à eux (WordPress and so on) pour souhaiter tous nos vœux de débauche à la seule normande fréquentable de l’est-parisien. Cheers meuf !

Revenons à nos moutons loups

Maintenant qu’Heights vous a parlé de la trame clef de la saison 1, et que vous avez eu 4 jours pour la comprendre, ainsi qu’apprendre par cœur les noms des persos et de Jon Snow (non parce que toute la difficulté de Games of Thrones réside dans la multiplicité des familles, territoires et autres batards de chef de clan), passons à l’étape n°2.

Autres les Stark qu’attendent l’hiver qui arrive et les Lannister qui n’en finissent plus de payer leurs dettes, nous avons la famille Targaryen. Enfin la famille… Il reste un frère et une sœur depuis que leur père (le roi fou et blond) s’est fait massacrer par les autres.

C’est peu de dire que Viserys a mal vécu cet épisode. Entre consanguinité, inceste et rancœur, il vit dans l’unique objectif de récupérer le Trône de Fer (ouais lui aussi) (et le Trône n’est pas assez large pour s’asseoir à 4 dessus, sinon ça réglerait le problème) (et il n’y aurait pas eu de bouquins ni de série, ça nous aurait fait gagner un temps fou).

Son plan c’est de marier sa jeune sœur Daenerys au Khal Drogo, seigneur de guerre du peuple dothraki, afin de pouvoir emprunter son armée pour aller foutre une branlée à ceux qui squattent Port-Réal (là où est le palais et donc le Trône).

Viserys est un petit con couard mais il est blond, et joué par Harry Lloyd, alors on lui fait une petite place.

De toute façon il sera puni pour tous ses péchés, et d’une façon assez trashouille, je vous préviens.

Vous avez également pu le voir dans la Dame de Fer de Phyllida Lloyd (apparemment il a une connexion spécifique avec le fer…), où il joue le mari de Margaret Thatcher jeune.
A part ça, il est l’arrière-arrière-arrière-petit-fils de Charles Dickens et il a des faux airs de Michael Fassbender. Tranquillement.

Grâce à sa fourberie et son sens des affaires, Viserys arrive à arranger le coup entre Khal Drogo et sa frangine.

Khal Drogo si vous voulez c’est un peu le chef des centaures. Il mène un peuple nomade à cheval et il vit dans une sorte de tipi/yourte.

Niveau physique, on peut dire que le Drogo est plutôt gaulé, par contre on aurait tendance, lui et ses copains, à les prendre quelque peu pour des arriérés (c’est les seuls à ne pas parler la même langue que les autres par exemple).

Le genre de mec à repérer une bougresse, la choper par les cheveux et la trainer jusqu’à sa couche pour lui mettre la misère.
La nuit de noces n’est pas filmée en détail mais on peut tout de même imaginer que la défloraison de la jeune Daenerys a plus tenue de la boucherie que de la lune de miel.

Mais heureusement, grâce aux conseils d’une servante ex-catin, Daenerys va rapidement faire comprendre à son époux qu’elle préfère être sur le dessus et t’as vu comme c’est vachement bien quand on prend notre pied tous les deux et tiens si tout d’un coup tu devenais tendre et amoureux ?

Et pouf pouf, Khal Drogo devient une montagne de muscles cachant un petit cœur fondant (ouais, encore un).

L’acteur qui lui prête ses traits, Jason Momoa, est un ancien mannequin hawaïen qui  a joué dans Alerte à Malibu. Et avec sa femme Lisa Bonet (ex de Lenny Kravitz et mère de Zoe), il n’est pas loin de former la famille la plus cool/classe du monde.

C’est pas tout ça me direz-vous, mais quid de Jon Snow BORDAYL !? Je comprends votre impatience. Malheureusement mes petits loups, va falloir vous la carrer derrière l’oreille (L’IMPATIENCE !) parce que Jon Snow a décidé de rejoindre la Garde de Nuit et de prêter serment. Traduction : ceinture à vie. Quel gachis…

Mais Ed Stark avait apparemment pensé à vous parce qu’il a un 2ème fils dans les mêmes âges : Robb Stark. Qui lui n’est pas un batard ET qui aime aussi les bébés loups. Niveau prestige on y gagne quand même vachement. Et niveau physique, c’est loin d’être du foutage de gueule.

Richard Madden, écossais.

Ainsi clos-je ce dossier en 2 parties sur Games of Thrones, dont la 2ème saison débute le 5 avril. Nous espérons vous avoir suffisamment rafraichi la mémoire sur les intrigues de la saison 1.


Winter is coming [Part I]

George R. R. Martin est aux littératures de l’imaginaire ce que Marc Lévy est à vos lectures du métro.

George, un jour, s’est dit : je vais écrire une saga révolutionnante et passionnante, il y aura des bruns, des blonds, des grands, des (très) petits et Jon Snow. Et ça donné Le Trône de fer. Les américains, qui ne sont pas les derniers des idiots dans l’exploitation des univers chouettos, en ont fait une série qui passe sur HBO et qui va recommencer tout début avril pour une saison 2 qui s’annonce dantesquaculaire.

Et comme pour résumer tout ça, c’est un chouya compliqué, on va faire appel à l’ami wiki :

« L’histoire de A Game of Thrones, ainsi que des autres livres de la série, prend place dans un monde fictif qui rappelle l’Europe à l’époque du Moyen Âge. L’action a surtout lieu sur le continent de Westeros, où les saisons durent des années. »

Tout commence quand Eddard Stark…

[célui]

…Lord of Winterfell est nommé « main du roi » (mais en fait c’est plutôt son bras droit) Robert Baratheon (qui est très laid, donc pas d’illustration). Ed et Rob sont des vieux potes, ils ont éjecté tous les deux Aerys Targaryen le roi fou (et blond) il y a quelques années. Au départ, Ed est pas chaud chaud pour retourner à la cour, toussa. Surtout qu’il a plein de gosses à nourrir. Et Jon Snow. Mais bon, sa femme lui dit « si vazy on y va, y a un truc chelou avec la mort de la main qui est en fait un bras droit, et il parait que ce serait la famille de la femme de Rob, cette bande de quenelles putrides de Lannister ! »

Chez les Lannister, autre grande famille du royaume, c’est un peu la roulette russe génétique. Chez les uns c’est : BINGO

Chez les autres c’est… euh… enfin… mais…

[Ouais, mais il a gagné un Emmy]

Jaime Lannister est joué par Nikolaj Coster-Waldau et Tyrion par Peter Dinklage.
Tout ce beau monde à la cour est conseillé par Littlefinger, grand argentier des 7 couronnes, incarné par un membre de mon panthéon de l’hormone, le grand, le beau, l’immarcescible Aidaaaaan Gillen !

[Littlefinger] [il vous avait pourtant bien dit de vous méfier]

[Aidan Gillen]

Pour les historiologues de l’hormone, vous avez certainement reconnu le type qui roulait des pelles à Jaxx de Sons of Anarchy alors qu’il était minot et encore en Angleterre.

Oui, Stuart et Nathan de Queer as folk UK = Aidan Gillen & Charlie Hunnam = Littlefinger & Jaxx

Littlefinger, n’a, pour l’instant, pas grand-chose à voir avec Jon Snow.

Vous avez donc les prémices de l’histoire, le fil rouge principal, pour les détails sur les histoires annexes il va falloir attendre la partie 2, qui arrivera très bientôt sous la plume de Vikler !

Et pour tous ceux qui ont lu cet article en se disant « mais putain, qui c’est Jon Snow ?! »

Voilà :

Mesdames zé messieurs : Kit Harington.

Je vous l’annonçais comme révélation de l’année ici et je peux d’ores et déjà affirmer qu’il va réchauffer notre printemps avec ses histoires WTF d’hiver qui arrive.