Archives de Tag: Shaka Ponk

L’avent 2012

Pour ne pas le perdre de vue, voici un récapitulatif de notre calendrier de l’avent Facebook 2012, pour avoir une vraie vision d’ensemble sur les 24 élus. Si vous ne voulez pas louper celui de l’année prochaine : aimez nous !

1

1er décembre : Pierre Boulanger

2

2 décembre : Marco Kamaras
3

3 décembre : Eion Bailey
4
4 décembre : Mat Bastard

5

 

5 décembre : James Franco

 

6

 

6 décembre : John Gallagher Jr

7

7 décembre : Ali Baddou
88 décembre : Joseph Morgan

543801_502421419779582_1269026836_n

 

 

9 décembre : Damian Lewis10

 

10 décembre : James Rousseau
11

 

 

11 décembre : Ion & Mandris de Shaka Ponk1212 décembre : Pierre Perrier

14

13 Donald Glover

13

14 Michael Owen
15

 

15 Mondkopf

 

16

16 Pepe Muños

17

17 Aaron Johnson18

18 David Walton19

 

19 Aurélien Bellanger

20

 

20 Phillip Phillips

21

 

21 Raphael Personnaz

22

22 Tom Sturridge

45067_508666849155039_25533767_n

23 Gaspard Proustmodelo-DJ-Jesus-Luz_ACRIMA20120524_0043_15Et finalement en 24 le petit  Jesus Luz !

 

 

Publicités

Solidarité hormone

Le week-end dernier, j’étais l’envoyée très spéciale de l’hormone à Longchamp pour les 20 ans des Solidays, et même qu’il y avait quelques concerts, pas que de l’alcool.

J’avais déjà sévi là bas lors de la précédente édition (voir cet article mirifique), mais cette année, pas de photo-reportage pour quelques raisons simples :

1/ Il faisait un temps de chiennasse et aucun torse nu n’était à l’horizon

2/ J’avais la flemme

3/ Il y avait largement de quoi faire avec les artistes de la programmation

Les voici donc pour votre plus grande joie !

Tout a commencé le vendredi soir quand j’ai du prendre une décision cruciale : Miles Kane ou Orelsan ?

Musicalement c’était le premier, hormonalement le second, mais, que voulez-vous, je n’étais pas encore ivre et j’ai opté pour la musique

Heureusement Miles avait un complet bleu du plus bel effet.

Ce soir là, il y avait aussi le croquinou Ben Howard (sur lequel, si j’ai bien compris, Vikler a mis une option)(Ben, si tu nous regarde !)

Mais les choses sérieuses n’ont véritablement débutées que le samedi, et, pour ne pas faillir à ma réputation, c’est un batteur qui a retenu en premier mon attention :

Arnaud Gavini, batteur de Rover (chouette, très chouette concert) qui n’a pas été sans me rappeler un autre batteur cher à mon coeur, que j’avais couronné roi de notre top 5 de l’année, j’ai nommé Ion de Shaka Ponk, qui était lui aussi de la partie et cette fois sur la grande scène à 00h30 !

Petite piqûre de rappel :

L’ambiance a d’ailleurs augmenté d’un cran grâce aux potes des Shaka, les Skip the use, menés par le très très torse nu Mat Bastard :

Le dimanche ça a été Woodstock, mais les Airnadette ont eu le bon goût de jouer sous un chapiteau et on a ainsi pu profiter au sec du tout aussi torse nu Gunter Love :

Et de son pote Moche (Pitt)

Par contre pour Charlie Winston, ce fut l’apocalypse.

Pas de bol : vent, pluie, gadoue, les gens n’étaient pas vraiment d’humeur à gigoter dans tous les sens. Bravo à lui en tout cas pour avoir gardé son chapeau jusqu’au bout !

Mais, je dois avouer que celles qui allient le mieux, musique, solidarité & bonnassitudes sont les soeurs de la perpétuelle indulgence, qui nous ont gratifiées d’une messe musicale mémorable.

Je vous transmets leur bénédiction à vous peuple de l’hormone :

« Que Sainte Pouffe, patronne des Couvents de France,
Sainte Tapiola, patronne des Garçons qui aiment les Garçons,
Sainte Sapho, patronne des Filles qui aiment les Filles,
Sainte Cyclète, patronne des Bi,
Saint Jean d’Arc, patron des Transgenres,
Sainte Rita, patronne des causes désespérées, et donc des hétéros,
Veillent sur vous avec Amour, Joie et Paix. »


Top 5 de l’hormone internationale de l’année [Heights]

Bon, avant toute chose, les amis, j’aimerais dire que oui, Santa peut-être sexy, mais pas quand on oublie le plus sexy d’entre tous.

Voilà, erreur réparée.

Je lance donc le TOP 5 de l’hormone la plus marquante cette année, qui sera, en fait, un TOP 10 étant donné que Vikler fera le sien dans la semaine !

Commençons par la fin :

Il vous a fortement marqué, vous l’avez plébiscité sur ce blog (il est votre deuxième ET troisième plus grosse recherche de tous les temps), voici ce petit pervers de Cesare Borgia Mark Ryder !

[Oui, Mark, tu n’es que 5ème parce qu’il ne faut pas oublier que ta série est un peu toute pourrie]

Mark-Ryder_201142_252656_6_024

[Et c’est pas en te déshabillant que tu gratteras une place, nous sommes incorruptibles]

En 4, mesdames, messieurs, un garçon qui n’est pas vraiment une révélation mais qui a sorti deux albums cette année et qui est encore monté d’un cran aux yeux du monde sur l’échelle du « JesuislenouveauMcCartney ».

J’ai nommé, le fabulous

Alex Turneeeeer !

Son actu a été marquée par son célibat (hallelujah) mais aussi sa bromance de longue durée avec Miles Kane

this-is-not-a-suit-arctic-01

Alors, pourquoi seulement 4eme ? Et bien à cause de son accident de parcours capillaire. Impardonnable. Pas de possibilité de podium dans des conditions pareilles.

Voici donc venir l’heure du TOP 3 (qui est comme le TOP5 mais en plus impressionnant)(parce que genre, il n’y en a plus que 3).

LE garçon qui a marqué toute la première partie de mon année. Il est très grand. Il est très anglais. Il est très brun mais peut aussi être très blond. Il a un sourire à vous faire décrocher des edelweiss au sommet de l’Himalaya. Il… il… il…

…il s’appelle Matthew Goode. C’est un acteur. Vous l’avez vu au choix dans Watchmen / Match Point / The Lookout / A Single man (ouais bon, ok dans Chasing liberty…).

[Non Matthew, ne rougis pas !  Ca me fait plaisir de te faire plaisir, voyons !]

En 2, vous l’aurez deviné, je vous casse les oreilles avec lui, il est beau en brun, il est beau en blond, il est beau en gentil, il est beau en méchant, il a des amis trop classe qui l’engagent pour des films trop classes avec plein d’autres gens trop classes. Si je pouvais, je le mangerai entre deux macarons. Introducing

[Tom Hiddleston]

[Tom Hiddleston, c’est bon :  mangez-en]

Arrive le premier, le seul, l’unique, celui qui a foudroyé cette année hormonale par son charisme et sa présence. Un type plutôt discret, sur ce blog comme ailleurs. Une valeur sûre de la musique avec son groupe, une valeur sûre de l’hormone avec ses cheveux, ses yeux, ses baguettes et euh… tout le reste. On a souvent employé « homme parfait » à la légère sur ce blog, mais cette fois, si vous lui trouvez un défaut je remplis moi-même vos papiers de sécu remboursant votre séance d’ophtalmo.

SONY DSC

Ion, batteur pour Shaka Ponk, le groupe qui m’a redonné espoir en la musique faite par des français (rien que ça).

Vous connaissez ma philosophie de « si tu cherches l’hormone dans un groupe, concentre toi sur le batteur » ? C’est exactement ce que j’ai fait aux Solidays et, malgré ma myopie, malgré la distance, malgré les pieds des slammeurs dans mes yeux, je l’ai repéré. Le soir même, j’arrachais avec mes petits doigts une affiche vantant les mérites de leur dernier album, The geeks and the jerkin’ socks, qui trône encore et toujours en face de mon lit.

[Et en plus, il incarne le règne de la moustache sur cette année 2011]

Vous pouvez suivre les aventures de Mister Ion et de ses compadre sur la Monkey TV.

Voilà, moi, Heights Slapette Johnson, amatrice de cheveux blonds en tous genres, je couronne cette année un brun. Rien ne va plus. heureusement que la fin du monde est pour dans tout pile un an.

Bonnes fêtes à tous, et n’oubliez pas de nous offrir des like Facebook pour noël (un clic, en haut à droite, faisez pas vos putes).