Archives de Tag: Skyfall

Top 5 de l’hormone de l’année 2012 [Par Heights Johnson]

Voilà, c’est la fin. De l’année, du moins.

Et qu’est-ce qu’il y a eu comme hormone en 2012, mes amis, qu’est-ce qu’il y en a eu…

Souvenons nous l’espace d’un instant de nos prédictions mayas qui se sont avérées plutôt justes, dans l’ensemble, mais hélas grandement incomplètes !

Alors rassurez vous les hormonous, il nous reste, à Vikler et à moi, du pain sur la planche et du bois pour réchauffer vos petits yeux !

Mais trêve de mélancolie, voici le moment que vous attendez avec fièvre et frissons, voici ma sélection à moi des 5 garçons qui ont illuminé mon année comme une guirlande son sapin.

Je tiens à préciser que je n’ai volontairement retenu aucun des membres de mon Top 5 de l’année dernière même s’ils seront à jamais dans mon coeur (surtout toi Tom).

A la 5ème – mais néanmoins très honorable – place nous retrouvons le garçon le plus solaire de la Terre, vu, revu et rerevu sur scène. Il m’a fait imploser quand il a fait exploser des confettis au dessus de ma tête lors du dernier Rock en Seine, c’est le seul musicien de ce top, il a le compte twitter le plus retweeté par moi, lui c’est…

ipad-art-wide-MarkFoster-420x0

Mark Foster !

01-foster-the-people

…frontman de Foster the people pour les retardataires du fond de la classe.

markfoster

Oui, nous aussi on est contents pour toi.

 

And now in the 4th seat…

J’ai longuement parlé de lui mais ça ne suffisait pas. Mon empreinte rétinienne est restée focalisée sur la salle où j’ai vu Skyfall, je n’avais pas eu envie comme ça de traverser l’écran pour rejoindre un garçon depuis Aladdin. Je… je…

ben-whishaw-as-q

Oui, je parle de Ben Whishaw

Ben-Whishaw-ben-whishaw-24257461-1366-768

[Oui, chaud !]

Ben Whishaw

Nous non plus, Ben, on ne s’en remet pas.

 

Mais avançons :

Si je n’avais écouté que mes hormones, ce troisième du Top serait premier, je l’aurais kidnappé et en aurait fait mon esclave charmant durant mille et une nuits reconductibles, mais j’ai écouté ma raison, je le laisse se lasser de ses conquêtes de séries télés (Blair Waldorf ET Emma Swan sur petit écran ET dans la vraie vie) et je prie pour qu’il entende raison et vienne à moi de lui-même, par exemple, le 25 décembre prochain au matin sous le sapin.

images

Je vous présente donc mon Carter, mon Jefferson, mon…

sebuse-4547089012329116992

sebastianstan2

Sebastian Stan

936full-sebastian-stan

Tu as raison, fête cette troisième place gaiement mon grand. PROFITE.

 

Si je vous dis que le garçon qui suit n’était pas prévu dans mon top à la base et qu’il a réussi à remiser Kit Harington sur son mur dans le grand Nord, vous me croyez ? Vous devriez. Et de toute façon rien d’étonnant pour ceux qui me connaissent, j’ai toujours aimé les garçons un peu plus jeunes que moi.

 

tumblr_m6yp444yCI1ql3xqqo1_500

Aaron-Johnson-aaron-johnson-26581152-1273-881

Aaron Johnson

aaron-johnson-6

Tous à poil pour fêter dignement cette médaille d’argent !

Non ?

Ah oui, la première place d’abord…

 

Il est grand, il est beau, il a des yeux qui changent de couleur tous seuls, avec ou sans cheveux, avec ou sans barbe, avec ou sans vêtements, avec ou sans coeur (les vrais savent)…

 

936full-jamie-dornan

…il ne m’a pas vraiment laissé le choix…

eye-candy-jamie-dornan-14

Mesdemoiselles, mesdames, messieurs et vous les enfants !

tumblr_ld9cbwaxxi1qcv99s

JAMIE DORNAN

Happy-30th-birthday-Jamie-Dornan-15

[Cette photo ci-dessus est une spéciale dédicace à notre pigiste Silecee pour service rendu à la nation de l’hormone]

jamie-dornan-numero-vogue11  [Oui chéri j’arrive fêter ça avec toi, deux secondes je dis au revoir aux gens !]

Alors je sais ce que vous vous dites : pas de blonds, pas de minets, pas de Tom Hiddleston, qu’est-ce que c’est que ce bordel Johnson ? Où sont nos repères ? Comment vivre dans ce monde nouveau aux frontières abattues ?

Et bien Vikler, la semaine prochaine aura peut-être les réponses à vos questions, et si ça ne vous comble pas, il restera VOTRE Top 5 pour clore la saison, et là plus personne ne pourra se plaindre.

En attendant, bonnes fêtes et rendez-vous l’année prochaine pour de nouvelles aventures !

XoXo,

HsJ


L’hormone ne meurt jamais

Maintenant qu’on a parlé de Q, il est normal que l’on consacre un article à un monument de l’hormone qui, depuis 50 ans, a fait fantasmer des spectatrices par milliers.

Son nom est Bond.

James Bond.

Au départ, Ian Fleming, son créateur, se l’imaginait plutôt comme ça :

Et comme Ian était auteur et non pas casteur, sa préférence pour l’adaptation de Bond allait à David Niven.

Lui.

Heureusement, la compagnie Eon productions a repris le personnage en main et a choisi un jeune perdreau…

…Sean Connery

Puis, Sean en ayant marre de se balader tout poil à l’air et de se taper des pelletés de James Bond girl, il fut remplacé par un illustre inconnu, et 007 devint… australien !

George Lazenby dans son unique incarnation du mythe dans Au service secret de sa majesté.

Faute de succès, c’est ce bon vieux Sean qui reviendra dans Diamonds are forever avant de céder sa place à celui qui deviendra le recordman :

Roger Moore, Bond de 73 à 85…

… période pendant laquelle il se fera de super potes.

C’est le très décrié Timothy Dalton qui reprendra le flambeau le temps de deux films Tuer n’est pas jouer et Permis de tuer

A noter que Robert Bathurst (actuellement dans Downton Abbey) était sur les rangs

Tout comme Sam Neill…

et, Pierce Brosnan, grand favoris, retenu par son contrat pour le tournage de la dernière saison de Remington Steele qui ne tiendra finalement ce rôle qu’en 1995 l’espace de 5 films.

En 2006, révolution, James devient blond.

Ca ne serait pas arrivé si Goran Visnijic avait réussi à maîtriser l’accent british.

Ou si le néozélandais Karl Urban avait eu un peu plus de bouteille

Tout comme le majestueux Henry Cavill, qui, de l’aveu du producteur, a été le principal concurrent de Daniel Craig.

Considéré trop jeune à l’époque (il avait 22 ans), reste à espérer qu’ils fassent appel à lui quand Dany aura usé sa gâchette.


Qute as hell

Mais non mon petit lecteur, je n’ai pas fait de faute dans le titre. Tu as bien lu. Et pourquoi cela ? Parce qu’aujourd’hui, on va parler de la véritable hormone du dernier James Bond, Skyfall, et ça n’est ni Daniel Craig, ni Ralph Fiennes.

C’est lui, Ben Whishaw, et il joue, bien entendu, le rôle de Q.

Un Q. relooké en un mélange de Cillian Murphy dans Time Out et de Cillian Murphy dans Batman, un Q hipster, un Q cute. Un Q HOR-MO-NAL. Enfin. Mais qui est-il, que fait-il, d’où vient-il ? Hey beh je vous dirais que ça fait bien longtemps que son hormone est entrée dans les radars de notre blog, mais, bizarrement, il n’est jamais apparu avant. Peut-être parce que ses rôles étaient loin d’être grand public – et que dans son seul rôle grand public il était plutôt vilain.

Jean-Baptiste Grenouille dans l’adaptation du Parfum de Süskind. Mais Ben était aussi John Keats dans Bright Star 

Et Sebastian Flyte dans Brideshead Revisited aux côtés de Matthew Goode (acteur ô combien hormonal puisque présent dans mon TOP 5 de l’année dernière)

Dans le rôle d’un jeune aristo gay as fuck, il était tellement crédible que des rumeurs sont parties dans tous les sens concernant sa sexualité, rumeurs auxquelles il a toujours répondu avec talent en s’enroulant dans le châle de sa vie privé. Donc : oui ou non ? Gros mystère, et tant mieux, car on peut toujours se l’imaginer 100% hétéro (ou pas)(comme il vous plaira).

Ben est donc un acteur littéraire (et à bretelles), ce qui n’est pas pour me déplaire. Et à la critique non plus d’ailleurs.

Véritable caméléon (il se ressemble sans se ressembler dans la plupart de ses films, vous voyez ?), il a fait partie des Bob Dylan dans I’m not there et a trouvé le temps d’être acclamé pour son incarnation d’Hamlet sur la scène britannique.

Ben Whishaw c’est aussi des cheveux qui peuvent tout faire et prendre toutes les formes, des yeux bleu-verts qui peuvent tout dire dans toutes les langues, un nez cabossé par la vie et une bouche vermeille qui donne envie de… l’écouter déclamer pendant des heures du Shakespeare. Comme dans l’adaptation de La tempête par Julie Taymor :

 

[En Ariel] Petit détail supplémentaire non négligeable, Ben est livré avec son frère jumeau, le tout aussi ravissant James Whishaw

[Celui qui n’est ni Ben, ni une femme sur la photo] Je ne sais pas vous, mais moi, ça me donne envie de passer noël avec eux.

Ou de l’adopter. PS : Ben est aussi admirable en Richard II dans l’adaptation de l’Henriad de Shakespeare pour BBC2 The Hollow Crown que je vous recommande chaudement (et aussi parce que Tom Hiddleston prend son relais comme prince puis roi d’Angleterre dans les épisodes 2, 3 & 4 et que c’est de l’hormone en barre).