Archives de Tag: Times Square

Turkish culture

Si vous êtes des vrais amateurs d’hormone, vous avez sans doute déjà dévoré la saison 1 de Downtown Abbey, notamment après avoir lu l’article de Vikler.

Si vous ne l’avez pas fait, c’est un tort et vous allez être spoilés. Je vous aurais prévenus.

Un personnage en particulier a laissé son empreinte sur les 3 saisons…

tumblr_mirn9vye7B1qenqvto1_1280

…tout en nous incitant tous et toutes à prendre des billets « aller simple » pour Istanbul.

Je veux bien sûr parler de Mr Kemal Pamuk, qui, en 20 minutes à l’écran à peine, a changé un peu les destins de toute la maisonnée.

tumblr_mh3vx7wx6t1qlchb4o1_500

[vilain poney]

Ce très cher Mr Pamuk est joué par l’étonnant Theo James, qui n’est pas turc – à peine mitigé grec – et nationalement anglais.

tumblr_misb6lcsY61rcadwao1_1280

Bedlam - Series 1

Et c’est bien sûr les américains qui s’en sont saisis et ont jeté leur dévolu sur lui pour éclairer le dernier Underworld un brin fadouille au niveau de l’hormone masculine.

tumblr_milb2bVJd91s6yngho1_500

C’est même le seul intérêt de cet opus.

tumblr_mi4put1f2p1s5p7g4o1_500

Alors pourquoi lui consacre-je un tel article ? Rien que pour lui ? 20 minutes dans une série culte et un second rôle dans un sequel passé inaperçu ?

Oui mais les américains ne lâchent rien. Et si vous vous êtes promenés à Times Square ces temps-ci, voilà ce que vous avez pu découvrir :

theo-james1

Ouaip.

Theo James a décroché le rôle principal d’une série policière très prometteuse de CBS : Golden boy.


tumblr_miwdmxKlwj1s6dflxo1_500

Une série où on sait que James va réussir sa vie puisqu’il deviendra le plus jeune « commissionner » de NY – qu’on peut à peu près traduire par « Julie Lescaut », la série nous raconte son ascension d’officier de patrouille à grand manitou de la flicaille new yorkaise.

Et si vous n’êtes toujours pas convaincus :


tumblr_minvf5Iqlv1s6dflxo1_500

Si vous êtes convaincus, trouvez-vous un cousin américain qui pourra vous envoyer par la poste la VHS du pilote que vous pourrez regarder, par exemple, dans votre bain :

tumblr_miwzouQl1U1s63vm6o1_500

Et dites moi ce que vous en avez pensé, surtout.


Homecoming

Hello les hormones boys & girls ! Je sais que vous n’attendiez que moi, et que mon retour va redéfinir la base de notre calendrier, mais je tenais à quand même remercier publiquement Vikler pour le travail de badass qu’elle a abattu pendant ma longue absence !

Alors New York. Et bah les seuls beaux mecs là bas étaient – sans surprise, mannequins ou européens ou les deux. Résultat, pas beaucoup de photos volées dans les rues, mais plutôt un guide d’où trouver de quoi se remplir les mirettes si vous faites une virée à Manhattan dans un avenir proche !

Tout d’abord, le point shopping : la valeur sûre, Abercrombie&Fitch et ses vendeurs tout nu vous combleront dans les nombreuses enseignes du nom, petit bonus : la filiale californienne Hollister est souvent à côté et, pour les nostalgiques d’Alerte à Malibu, les vendeurs y sont en tenue de plage. Toute l’année.

[Sur la 5th avenue, of course]

Ensuite, la détente : posez vous sur une des nombreuses pelouses entourant le lac de Central Park (un jour de beau temps) et vous risquez fort de croiser ça :

[A multiplier par 10 un peu partout sur le lac immense]

Intéressant non ?

Pour vous rincer l’œil, Times Square est sympa également, les publicités géantes vous entoureront de sexytude quasi assurément (pour avoir sa dose quand la pêche a été mauvaise).

[Selon les goûts]

Pour la culture : Ne prenez pas d’audioguide, mais un guide en chair et en os, et si vous passez à l’ONU, dites bonjour au petit Italien de ma part !

[La photo la moins râtée]

Pour la frime : n’hésitez pas à croiser, comme moi, au détour d’une rue, le charming Président Obama en vadrouille. Ca ne mange pas de pain, et, au retour, vous pourrez dire « savez pas qui j’ai vu ? » sans que personne ne vous réponde « ah ? connais pas. »

[reconstitution sans la voiture autour]

Pour l’entertainment :

Les comédies musicales ! Un classique. Broadway. Ses théâtres. Ses affiches. Ses vendeurs de saucisse. ET ses acteurs. De bien belles bêtes (fort souvent gay, mais on est ici pour admirer), voici les spécimens que j’ai pu, personnellement, approcher de près :

[Hugh Panaro, le Phantom du Phantom of the opera]

[Kyle Barisich, le Raoul du Phantom of the opera]

[Darren Bluestone* qui marionnette magnifiquement Rod et surtout Princeton dans Avenue Q]

Pour le sport : Le yankee stadium a un écran super grand qui permet – pendant les millions de temps mort – de mater allégrement.

[Lui, par exemple]

Pour la drague, pas de secret : achetez un chien. Ils en sont fous, et c’est le moyen le plus simple de sociabiliser. Ou parlez français, mais attention, vous avez 80% de chance de tomber sur un compatriote (surtout si vous trainez sur les rooftops en soirée).

Dernier conseil pour la route, si vous aimez les mecs stylés, aux bons goûts musicaux, mais pas les endroits huppés : trainez dans le lower east right, rue Clinton/Rivington (métro Essex & Delancey). Vous y croiserez des hipsters décomplexés, des babas branchés, des étudiants à la conversation haut de gamme (souvent des gens de Brooklyn, d’ailleurs) et des serveurs assez fascinants.

[Enfin, bon, des hipsters quoi…]

Je dois vous avouer que je n’étais pas dans les meilleures circonstances pour m’ouvrir à l’inconnu et que le seul garçon pour qui j’ai réellement flashé esthétiquement parlant était un jeune homme à la rue, avec sa maison sur son dos, sorte de Michael Pitt aux traits plus fins, que je n’ai, bien évidemment, pas pris en photo. L’hormone est partout.

[Michael Pitt, célui]

Oh, et ci-dessous, tout de suite, une tentative de drague totalement éhontée.

*Darren, just in case you google yourself (everybody does that) and you don’t speak french as admirably as you sing, don’t freak out : this is just an article listing talented & handsome young men in NYC. It’s free advertising and you’ll sure gain a french fandom pretty soon. Don’t thank me, just keep being awesome.