Archives de Tag: Torchwood

Torchwood who?

Parfois, dans les bureaux du blog de l’hormone, il nous arrive de lire vos commentaires (nous avons su rester proches du peuple, que voulez-vous…). Parmi eux, souvent, on retrouve des effarouchements spontanés tels que « OH MON DIEU MAIS VOUS N’AVEZ PAS ENCORE PARLÉ DE CA ! », comme si vous oubliiez un peu vite la vocation non-lucrative et purement philanthrope de ce blog.

Non, nous ne sommes pas des encyclopédistes de la fesse ferme et du regard brillant. Loin de nous l’idée d’éditer une bible définitive sur ceux-qu’il-faut-regarder. Mais bon, quand ces reproches ont mentionné le mot « Torchwood », j’ai été faible, je l’avoue…

Puisqu’il y en a sûrement quelques-uns qui vont se demander « Torchwood who? » comme cet article si bien nommé l’annonce, voici une réponse rapide, atteignable en un scroll :

2502_cast_torchwood

[Torchwood, c’est eux]

Tout d’abord David Gareth-LLoyd, aka Ianto Jones le fringuant et toujours bien costumé agent d’accueil et homme à tout faire – bon, ok, surtout le café – de l’institut Torchwood de Cardiff.

468px-GarethDavidLloyd

Ianto sortait exclusivement avec des femmes et puis, un jour, il a croisé le chemin du dashing Jack Harkness.

Jack-Harkness-torchwood-18154742-1024-768

[Dashing n’est-il pas ?]

Jack, pansexuel convaincu, ne va pas tarder à prendre le petit Ianto sous son aile manteau de la seconde guerre mondiale.

TORCHWOOD-torchwood-7006702-1920-1200

john-barrowman

FWRO

[John a le même passe-temps que Jack : il ne vieillit quasiment pas]

John Barrowman reprend ici son rôle d’ex agent du temps, introduit dans Dr Who, où, déjà, il échangeait le premier baiser gay de la série.

Mais bon, on a dit « pansexuel » et donc il va falloir partager.

Le seul véritable rival durable à l’amour de Jack pour Ianto est sûrement John Hart, un ex-collègue agent du temps qui a le bon goût d’être interprété par James « YOU WILL ALWAYS BE SPIKE » Marsters.

kiss-kiss-bang-bang-20080125054948949

Torchwood - James Marsters as Captain John Hart - Adrian Rogers/BBC Worldwide

tw_downloads_s2_ep01_jack_john_kiss_1024

L’équipe de Torchwood est chargée d’enquête sur les phénomènes bizarres – c’est-à-dire généralement d’origine extraterrestre et d’enfouir tout ce bordel dans leurs bureaux sous-terrains afin que les humains continuent à se croire à peu près en sécurité. Et quand ils ne font pas ça, ils couchent tous ensemble.

Comme il ne peut pas QUE y avoir des histoires de fesse, il a bien fallu introduire un amant au personnage principal féminin.

Wait what?

Burn_Gorman

Bon ok, soyons clairs : dans Torchwood TOUT tourne autour des histoires de fesse.

Cet amant est donc le Docteur Owen Harper, joué par Burn Gorman (aussi vu, en moins sexy, dans Pacific Rim).

tumblr_mrppomAm6w1satrkso1_500

tumblr_inline_mqm2hsGjmD1qz4rgp

Il faut savoir que dans cette série, les gens passent pas mal de temps tout nus. Même au bureau.

Oh et les acteurs sont tellement investis dans la promo qu’ils n’hésitent pas à rejouer des scènes affectionnées par leurs fans :

torchwood1

tumblr_lo5xqxqaPr1qcc2o8o1_500

…ou même à en inventer.

C’est ce qu’on appelle du fanservice. Et ça marche à donf, vu que la série a réussi à survivre sur deux saisons durement acquises et parfaitement sublimes. D’ailleurs Torchwood n’a jamais été officiellement annulée. Ce qui veut dire qu’elle est un peu comme Jack, et qu’elle ne mourra sans doute jamais.

Ou alors dans très très très longtemps.

Guest-GarethDavidLloydVoilà, merci de m’avoir lue. N’hésitez pas à vous faire une intégrale combinée à celle de Dr Who pour apprécier les interconnections (trop rares, mais ne chipotons pas) et à vous munir de mouchoirs. Vous pourriez très bien trouver une double utilité à ces derniers.

Ahem.


Doctor who ?

Cette semaine, Heights m’a demandé de lui écrire un article sur l’Hormone dans Doctor Who.
Ma première réaction a été de lui dire que c’était impossible… jusqu’à ce que mon cerveau se mette en marche. Là, j’ai commencé à vraiment voir les personnages et les acteurs.
Soyons honnêtes. On ne demande pas au docteur, à ses compagnons ou aux vilains d’être sexy. Cette série n’a pas besoin de ça. Les personnages non plus. D’ailleurs, qui pourrait rivaliser avec un type qui voyage dans le temps et l’espace dans une cabine de police ? Ou qui porte tour à tour des converses rouges, un nœud papillon et un fez ? Personne. Il en va de même pour les personnages secondaires. Et s’ils ne sont pas désagréables à regarder, c’est toujours ça de pris !

Dans cet article, je vous parlerai seulement du docteur nouvelle génération. Je serais très mal placée pour vous parler de l’ancien.

Commençons donc par Nine, le tout premier docteur, qui n’est resté qu’une saison aux commandes.

nine

C’était le docteur super gentil, un peu loufoque. Pas beau à proprement parler, soyons honnêtes, mais avec un charme fou. Il est joué par Christopher Eccleston.

Son souvenir a rapidement été éclipsé par le docteur suivant : Ten (vous commencez à comprendre la logique ?)

Oh oui, souris encore !

Et comment ne pas tomber sous le charme de David Tennant ? Je pourrais vous parler de son sourire pendant des heures…
Mais il a surtout eu le mérite d’inventer un docteur différent, plus sombre, plus torturé, dont le moindre regard prêtait à l’interprétation.

ten torturé

Vous voyez ce que je veux dire ?

Au fil des années, Ten est devenu LE docteur, le vrai. Son jeu était tout bonnement parfait, la psychologie du personnage aussi. On l’a vu tout perdre, on a voulu le consoler.
On l’a détesté, aussi. On ne l’a pas compris… mais je pense que c’est la raison pour laquelle on l’a autant aimé.
Malgré ses deux cœurs, il était plus humain que nous tous.

Bon, OK, le fait qu’il ne soit pas moche aide beaucoup aussi… Vous avez vu David dans le remake de Fright Night avec Colin Farrel ? Il est méconnaissable (au début), mais le pantalon en cuir moulant-pas-la-peine-de-porter-de-caleçon-dessous lui va comme un gant !

Beware of the pants

Malheureusement, il a bien fallu qu’il cède sa place.

Quand on m’a dit le nom du petit nouveau et que je suis allée voir mon ami Google, j’ai tiqué. Deux choses me sont passées par la tête : 1) il est jeune, 2) il a un physique atypique.

C’est toujours très difficile d’accepter un nouvel acteur, surtout quand il s’agit d’un rôle aussi emblématique qui avait déjà trouvé l’interprète idéal.

Soit. Je lui ai laissé sa chance… Et il a été parfait.

Je vous présente Matt Smith :

Attention, tu as une valise entre les jambes

Matt Smith, c’est le docteur nouvelle génération à proprement parler : plus jeune, plus foufou, sans pour autant perdre de sa profondeur. Il est simplement devenu plus philosophe.

Matt Smith, c’est aussi le charme à l’anglaise qui remet au goût du jour des accessoires désuets ou incongrus. Ses préférés sont le nœud papillon et le fez…

Doctor Who ?

Je l’avoue volontiers. Eleven est devenu mon petit chouchou. Physiquement, le docteur est plus jeune, mais mentalement, il est plus posé, moins tête brûlée.
Matt a parfaitement su s’approprier le personnage.

Et puis… plus je le vois, plus je le trouve beau.

Bref.

L’ère d’Eleven a aussi apporté un compagnon masculin non négligeable : Rory (petit ami, puis mari d’Amy, le dernier élément du trio).

Roryyy

Rory est la classe à l’état pur, le héros malgré lui, le prince charmant sur son cheval blanc. On ne compte plus le nombre de fois où il est mort par amour.
Il a aussi survécu à un voyage dans le passé où il est devenu légionnaire ! Plus romantique que ça, tu meurs.

Rory, c’est le gars qui ne paie pas de mine, mais qui, finalement, est beaucoup plus courageux, plus charmant que n’importe quel beau gosse.
Et je ne vous parle même pas des yeux d’Arthur Darvill…

Blue eyes...

Ensuite, si on remonte un peu dans le temps, au moment où Nine se transforme en Ten, on tombe sur un autre personnage masculin et pas des moindres : celui du Capitaine Jack. Rien à voir avec Jack Sparrow, oubliez ça. Jack, c’est John Barrowman :

Capitain Jack<

L’intérêt hormonal de ce personnage (je ne rentre pas dans les détails parce qu’il est assez complexe), c’est qu’il aime les hommes et qu’il n’a jamais caché son attirance pour le docteur. Il a même conservé sa main coupée (qui a repoussé, rassurez-vous) dans du formol ! Si ça, c’est pas de l’amour…

Bon, le docteur ne se laisse pas approcher dammit… mais les producteurs nous ont quand même mis ceci, sous la dent :

Le bisou !

Si vous voulez en savoir plus sur ce personnage, très sombre, il a sa propre série : Torchwood.

Dans tous les cas, je ne pouvais pas faire cet article sans vous parler du vilain le plus jouissif de la création.
Un gars complètement déjanté capable de danser sur du Scissors Sisters tout en restant crédible.

J’ai nommé…

Le Maître, l’autre seigneur du temps de la série, interprété par John Simm.

master

Moi, je ne sais pas vous, mais un gars avec le sens de l’humour, ça me fait craquer.

Bon, je ne vais pas m’attarder sur tous les personnages masculins… J’aurais pu vous parler de Mickey ou de Craig, mais ce serait trop long. Sachez seulement que dans Doctor Who, il y en a pour tous les goûts :

mickey

craig

Même pour celles ou ceux qui ont envie d’exotisme :

cyberman

silence

oods

Mais c’est à vos risques et périls. Je vous aurais prévenus…

Sur ce,

Geronimooooo !